International

Revue de presse

08 fév. 2019

Partager :

Techniques et innovations

08 fév. 2019 sputniknews.com, 30/01/2019

La Chine à l’aube d’une révolution gazière

Les objectifs chinois en terme de gaz de schistes sont d’extraire 30 milliards de m3 d’ici 2020 et 100 milliards d’ici 2030. Cependant, la Chine manque encore de la technologie adéquate pour y parvenir. Les réserves sont essentiellement concentrées dans le Sichuan, à plus de 3,5 km de profondeur. Or, on ne sait pas encore accéder à de telles profondeurs. D’autre part, la méthode actuelle est très gourmande en eau, une ressource dont manque la région concernée. Selon les journaux chinois, une technologie nouvelle aurait été développée par des spécialistes nucléaires du laboratoire national des ondes de choc contrôlées. Cette méthode, appelée « fracturation exothermique non hydraulique », ou « fracturation sèche », se sert d’un courant électrique puissant pour générer des ondes de choc contrôlées et ainsi se substituer à la fracturation hydraulique. Ceci comporterait des avantages en termes de respect de l’environnement. D’autre part, si cette technologie parvenait à détruire la roche sous une telle profondeur, il s’agirait d’une révolution énergétique mondiale, avec un effondrement des prix du GNL. Affaire à suivre…

Energies renouvelables

08 fév. 2019 Enerpresse, 01/02/2018

Niveau record des contrats d’achat d’électricité renouvelable

Selon Bloomberg New Energy, les Power Purchase Agreement (PPA) ont atteint un niveau record en 2018 avec un total de 13,4 GW (contre 6,1 GW en 2017). Ces contrats d’achat d’électricité renouvelable ont été signés par 121 entreprises dans 21 pays. Les Etats-Unis constituent 60% du volume avec 8,5 GW. Facebook, avec 2,6 GW, domine largement le marché. Dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), les PPA ont été signés pour 2,3 GW et, en Asie-Pacifique, ils représentent 2 GW, essentiellement en Inde et en Australie. WindEurope, l’association européenne de l’éolien, indique que le secteur de l’aluminium a été très actif en Europe, notamment en Suède et en Norvège. L’industrie pharmaceutique et l’industrie automobile ont également conclu leur premier accord. Pour Giles Dickson, directeur général de WindEurope, ces volumes « montrent aux consommateurs industriels que l’énergie éolienne est compétitive et fiable. Cela aidera l’industrie à réduire ses coûts énergétiques ».

Production d'énergie

08 fév. 2019 novethic.fr, 31/01/2019

Le renouvelable avance à la Réunion

Avec ses conditions météorologiques et sa situation géographique, la Réunion dispose d’importants atouts pour le développement du renouvelable. Ces énergies alternatives constituent 36% du mix énergétique, à égalité avec le charbonet devant le fioul à 28%. Le défi des prochaines années sera de réussir à substituer ce charbon par de la biomasse. Albioma, qui possède les deux centrales à charbon de l’île et fournit 54% de l’électricité, porte le projet. Ses centrales fonctionnent déjà partiellement avec de la bagasse, un résidu de la canne à sucre. Albioma ambitionne de transformer ses deux centrales en biomasse d’ici 2023. « Cette conversion devra intégrer un maximum de biomasse locale, sans entrer en conflit d’usages ou déstabiliser les filières existantes » observe Sylvain Léonard, directeur régional de l’Office des forêts. Pour lui, « elle va permettre une meilleure gestion forestière et une pérennisation de la filière bois d’œuvre, tout en créant de l’emploi local ». Près de 30% de la biomasse pourrait venir d’une production locale. Le reste serait importé, ce qui ne va pas sans réticences. « Il nous faudrait un peu de temps pour trouver des solutions locales : il y a notamment un potentiel de 5 000 hectares de friches sur lesquelles on pourrait faire pousser de la culture intensive valorisable suffisante pour fournir les deux centrales » dit ainsi Dominique Vienne, président du Conseil économique, social et environnemental régional. Plus consensuel, le photovoltaïque devrait multiplier sa production par deux en cinq ans pour atteindre 350 MW. D’autre part, les centrales hydrauliques existantes vont être optimisées et des micro-unités seront déployées. Pour le Syndicat des énergies renouvelables, « un mix 100% énergies renouvelables est de loin la solution la plus pertinente économiquement pour construire le futur énergétique ultramarin ».

Toute l'actualité du marché de l'énergie

15 fév. 2019
International

Revue de presse du 15 fév.

A la une : Contrat éolien en Inde pour EDF

01 fév. 2019
International

Revue de presse du 01 fév.

A la une : Partenariat africain entre EDF et CONERGIES-GROUP

25 jan. 2019
International

Revue de presse du 25 jan.

A la une : Renouvelable : capacité en hausse malgré la baisse des investissements

Voir toutes les revues de presse