International

Revue de presse

08 jan. 2021

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

08 jan. 2021 lemondedelenergie.com, 27/12/2020

Le Japon vise la neutralité carbone d’ici 2050

Vendredi 25 décembre, les autorités nippones ont dévoilé les étapes à suivre en vue d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Le Japon prévoit d’augmenter de 50 à 60% la part des énergies renouvelables dans sa production d’électricité ; de fixer à 30 voire 40% la part provenant des centrales nucléaires et thermiques et de 10% celle issue de l’hydrogène et de l’ammoniac. Par ailleurs, compte tenu des prévisions indiquant une hausse de 30 à 40% de la consommation électrique au niveau national en 2050, le gouvernement mise sur le développement de l’éolien en mer avec une capacité de production de 45 gigawatts en 2040. Le japon ambitionne également de proscrire la vente de véhicules neufs à motorisation essence ou diesel d’ici 2030 et de restreindre de moitié le coût des batteries électriques. Certaines organisations, dont l’Institut des énergies renouvelables à Tokyo, estiment que le pays devrait se montrer plus ambitieux en fixant à l’horizon 2030 l’objectif de 50 à 60% d’électricité issue des énergies renouvelables.

Economies d'énergie et émissions carbone

08 jan. 2021 connaissancedesenergies.org, 17/12/2020

Secteur du bâtiment : L’ONU met en garde sur le niveau d’émissions de CO2

Dans un rapport publié mercredi 16 décembre 2020, l’ONU s’inquiète de voir « les émissions de CO2 du secteur du bâtiment (atteindre) un niveau jamais vu ». Selon les auteurs du rapport, dix milliards de tonnes de CO2 ont été émises par ce secteur en 2019. Alors que plusieurs pays membres de l’Union Européenne se sont engagés à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, le rythme actuel de consommation d'énergie du secteur du bâtiment est loin des objectifs fixés. « En 2019, pour la première fois depuis trois ans, les investissements ont augmenté en matière de bâtiments à faible consommation d'énergie », nuance toutefois l’ONU. Dans ce contexte, des géants de la construction comme Bouygues et Vinci ont annoncé leur intention de consacrer des centaines de millions d’euros pour réduire leurs émissions de CO2 d’environ 40% d’ici 2030. L'utilisation accrue de béton à la fabrication moins polluante est l’une de leurs mesures phare pour atteindre cet objectif. Mais au-delà de ces grands groupes, le secteur du bâtiment est composé d’une pléthore d’acteurs de plus petite taille, moins enclins à s’imposer des contraintes environnementales dans un contexte de faible marge. Afin de remédier à ce problème, la France a mis en place de nouvelles normes de construction pour les bâtiments neufs : la norme RE2020 vise ainsi à réduire de 30% les émissions de CO2 du secteur des bâtiments d’ici dix ans.

Energies renouvelables

08 jan. 2021 lenergeek.com, 16/12/2020

L’Inde : Construction du plus grand parc d’énergies hybrides renouvelables au monde

Le premier ministre Indien Narendra Modi a posé la première pierre du plus grand parc d’énergies hybrides au monde, alliant solaire, éolien et unité de stockage, le 15 décembre 2020. Situé à Kutch, dans l’Etat aride du Gujarat dans l’ouest du pays, ce parc aura une capacité de 30 GW et s’étendra sur 72 600 hectares. Prévu pour être pleinement opérationnel d’ici 5 ans, il sera divisé en deux zones : une première abritant des centrales éoliennes et solaires sur 49 000 hectares ; une seconde uniquement dédiée aux éoliennes, d’une superficie de 23 000 hectares. La construction de ce parc hybride intervient quelques mois après la publication d’un rapport de l’Institute of Energy Economics and Financial Analysis (IEEFA) mettant en avant le potentiel du Gujarat dans le domaine des énergies renouvelables. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la politique nationale du gouvernement indien qui entend installer 175 GW de capacités renouvelables d’ici 2022 et 450 GW d’ici 2030 afin d’achever l’électrification du pays tout en luttant contre le changement climatique.

Tendances et acteurs

08 jan. 2021 lefigaro.fr, 22/12/2020

Apple : lancement de la voiture électrique autonome

Selon l’agence de presse Reuters, la voiture électrique autonome d’Apple, projet initié en 2014 sous le nom de « Projet Titan », pourrait voir le jour en 2024. Apple serait en effet en pourparlers avec différentes entreprises afin de réduire les coûts liés à la production et à l’assemblage de certaines pièces à l’instar des Lidar (télédétection par laser). Cette technologie est essentielle au bon fonctionnement des véhicules autonomes car elle leur permet d’éviter les obstacles en scannant leur environnement en 3D. Les batteries de la voiture électrique autonome d’Apple pourraient constituer une autre innovation de taille. Fabriquées à partir de lithium, de fer et de phosphate, elles pourraient adopter un design « monocellule » qui permettrait d’accroître leur autonomie. Apple pourrait vendre son modèle de véhicule électrique autonome à un constructeur traditionnel.

08 jan. 2021 euro-energie.com, 23/12/2020

Abu Dhabi : construction de la centrale solaire la plus puissante au monde

Ayant remporté l’appel d’offres lancé en juin 2019 par l’Emirates Water and Electricity Company (EWEC), le consortium EDF Renouvelables et Jinko Power HK a annoncé être arrivé au terme du processus de financement du projet de construction de la centrale photovoltaïque AL Dhafra PV2. D’un coût d’environ 1 milliard de dollars, cette centrale d’une capacité de 2 GW sera à la fois la plus puissante au monde et la première à être équipée de modules bifaciaux, une technologie qui lui permettra d’augmenter son rendement. Dans le cadre de ce partenariat public-privé, EDF Renouvelables et Jinko Power possèderont 20% des parts chacun, TAQA Group et Masdar 60%. La mise en service de la centrale est prévue pour 2022. « Le projet photovoltaïque d’Al Dhafra PV2 démontre la volonté d’EDF d’accompagner les Emirats arabes unis dans la mise en œuvre de leur Plan national de lutte contre le changement climatique. Nous mettons à profit toute notre expertise pour cette centrale de nouvelle génération à Abu Dhabi », a déclaré Bruno Bensasson, Directeur exécutif Groupe EDF en charge du Pôle énergies renouvelables et Président-Directeur Général d’EDF Renouvelables.

08 jan. 2021 lemondedelenergie.com, 17/12/2020

EDF et Bboxx : vente de pompes à eau solaire aux agriculteurs Togolais

Après une première alliance au Togo qui déboucha sur la création d’une coentreprise en 2018, le groupe EDF et le spécialiste britannique des kits solaire Bboxx, ont décidé d’élargir leurs activités dans le pays pour commercialiser des pompes à eau solaire à destination des agriculteurs togolais. Le gouvernement togolais financera ces pompes à hauteur de 50% pour 5 000 agriculteurs vivants dans les zones situées à l’écart des réseaux de distribution d’électricité. « Bboxx EDF Togo assurera le déploiement des pompes fournies par l’expert d’irrigation solaire et partenaire d’EDF au Kenya – SunCulture – ainsi que le montage des dossiers de financement pour ses clients », ont déclaré les entreprises. Depuis 2016, le groupe EDF propose des solutions off-grid sur le continent africain, c’est-à-dire non reliées aux réseaux électriques. Cette nouvelle initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’électrification du gouvernement togolais lancé en 2018 qui vise 100% de couverture d’ici à 2030. Le déploiement de ces pompes à eau solaire est d’autant plus important que, comme le rappelle l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), l’accès à l’électricité a reculé pour la première fois depuis des années en Afrique en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

22 jan. 2021
International

Revue de presse du 22 jan.

A la une : Etats-Unis : croissance de l’électricité renouvelable

15 jan. 2021
International

Revue de presse du 15 jan.

A la une : Energie solaire : création de la plus grande zone de production au Sahel

18 déc. 2020
International

Revue de presse du 18 déc.

A la une : Réchauffement climatique : les initiatives des villes 5 ans après la COP21

Voir toutes les revues de presse