International

Revue de presse

04 Juin. 2021

Partager :

Tendances et acteurs

04 Juin. 2021 rtbf.be, 30/05/2021

Aviation : des vols supersoniques 100% neutres en carbone

La compagnie américaine Boom Supersonic ambitionne de construire un avion 100% neutre en carbone et capable de voler jusqu’à 60 000 pieds dès 2022. La compagnie américaine prévoit de procéder à des essais dès 2025 et de lancer ses premiers vols commerciaux en 2029. Boom Supersonic indique que cet avion, supersonique appelé à être le plus rapide au monde, sera capable de parcourir les distances New-York/Londres en 3h30, Paris/Montréal en 3h45 ou encore Los Angeles/Sydney en 08h30. Pour atteindre cet objectif, l’entreprise américaine a noué des partenariats avec Rolls-Royce pour la conception des moteurs et avec la start-up Prometheus pour le développement du carburant approprié. Boom Supersonic souligne que les prix pratiqués seront abordables pour tous, soit une centaine de dollars, avec une capacité maximale de 88 passagers. L’entreprise américaine aurait déjà reçu deux précommandes de Japan Airlines et Virgin pour un montant d’environ 200 millions de dollars l'unité.

Energies renouvelables

04 Juin. 2021 lebigdata.fr, 27/05/2021

Google : l’intelligence artificielle pour exploiter l’énergie géothermique

Comptant parmi les cinq types d’énergies renouvelables, la géothermie possède de nombreux atouts. En effet, cette énergie basée sur la chaleur souterraine naturelle de la terre dégage très peu de carbone et ne souffre pas de l’intermittence de sa production, contrairement aux énergies photovoltaïque et éolienne. Fort de ce constat, Google a signé un partenariat avec la start-up Fervo, afin de construire une centrale géothermique nouvelle génération. La détection par fibre optique et l’analyse de l’environnement réalisée par l’intelligence artificielle seront au cœur de ce nouveau projet. « Dans le cadre de notre accord, Google s’associe à Fervo pour développer l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique qui pourraient stimuler la productivité de la géothermie de nouvelle génération et la rendre plus efficace pour répondre à la demande, tout en comblant les lacunes laissées par les sources d’énergie renouvelables variables », résume Michael Terrell, directeur de l’énergie de Google. Cet investissement permettra notamment à la firme d’alimenter ses data centers en énergie verte.

Economies d'énergie et émissions carbone

04 Juin. 2021 ici.radio-canada.ca, 31/05/2021

Du béton neutre en carbone au Canada

Lundi 31 mai, le gouvernement Trudeau a dévoilé sa stratégie visant à réduire les émissions de CO2 émanant de l’industrie du béton et du ciment au Canada. Le gouvernement canadien a notamment annoncé la signature d’un partenariat avec l’Association canadienne du ciment pour produire du « ciment à faibles émissions de carbone et à obtenir un béton à zéro émission nette de carbone ». Outre ce partenariat, le gouvernement canadien envisage de solliciter le Conseil national de recherche pour travailler à l’élaboration de normes industrielles et à la création d’une chaine d’approvisionnement à faible émission de carbone. Selon le gouvernement, le déploiement de cette stratégie « pourrait entraîner une réduction cumulative de plus de 15 mégatonnes d’émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030, puis des réductions continues de plus de 4 mégatonnes de GES annuellement par la suite ». Le gouvernement canadien entend également atteindre la carboneutralité du ciment à l’horizon 2050. Une feuille de route, élaborée avec le secteur privée et intitulée « vers un béton carboneutre » devrait être finalisée d’ici fin 2021. Cependant de nombreuses voix à l’instar de Greenpeace s’élèvent pour indiquer que les objectifs fixés par le gouvernement ne sauraient être atteints sans recourir au principe du pollueur-payeur et promouvoir le remplacement du béton par des matériaux verts tels que le bois.

04 Juin. 2021 enviro2b.com, 31/05/2021

Australie : chute des émissions de carbone grâce aux énergies renouvelables

Selon son gouvernement, l’Australie a enregistré une chute de 26 millions de tonnes de CO2 en 2020, soit une baisse de 5% par rapport à 2019. Différents facteurs seraient à l’origine de ce recul : la baisse de la production du charbon et du gaz, qui a entrainé une diminution de 4,9% des émissions dans le secteur de l’électricité ; les restrictions de déplacements liées à la Covid-19 ont permis au secteur des transports de voir ses émissions de CO2 baisser de 12% ; le lancement du projet de captage et de stockage du carbone au sein de l’usine de Gorgon LNG qui a généré une baisse des émissions des usines de gaz naturel liquéfié (GNL). Ces bons résultats ont consenti au pays de baisser ses émissions de 20% par rapport à leur niveau de 2005, et de se rapprocher de l’objectif fixé par l’Accord de Paris, soit une baisse de 26 à 28% des émissions de CO2 d’ici 2030 par rapport à 2005.

Réglementations et politique de l'énergie

04 Juin. 2021 Lemondedelenergie.com, 24/05/2021

Climat : le G7 s’engage à ne plus subventionner les centrales à charbon

Vendredi 21 mai 2021, les ministres de l’Environnement des pays du G7, réunis en visioconférence, ont annoncé la fin dès cette année des subventions publiques accordées aux centrales à charbon. « Le G7 convient que tout nouvel investissement dans la production d’électricité à partir du charbon dans le monde doit cesser maintenant, car il n’est pas compatible avec l’objectif [fixé dans le cadre de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C à l’horizon 2100] », affirme le communiqué. Lors de cette réunion, le G7 s’est engagé à ce que « l’approvisionnement en électricité [soit] décarboné autant que possible dans le courant des années 2030, c’est-à-dire qu’il doit se passer de charbon, de pétrole et de gaz ». Enfin, les ministres ont exprimé leur souhait d’atteindre, pour leurs pays respectifs, la neutralité carbone d’ici à 2050. Le Royaume-Uni, qui présidait ce G7, organisera en novembre 2021 à Glasgow la COP26 visant à renouveler et renforcer les engagements internationaux face à l’urgence climatique.

04 Juin. 2021 connaissancedesenergies.org, 30/05/2021

Réchauffement climatique : les dirigeants mondiaux appellent à la mobilisation

Lors d’un sommet mondial virtuel organisé par la Corée du Sud, les dirigeants mondiaux ont appelé tous les pays à agir davantage pour l’environnement. « La Corée du Sud jouera un rôle responsable pour faire le pont entre les pays en développement et les pays avancés », a déclaré le président Moon Jae-in. De son côté, Angela Merkel a rappelé que le changement climatique menaçait l’économie et la population mondiale tout autant que la pandémie de la Covid-19. La chancelière allemande appelle dès lors l’ensemble des pays du monde à réduire leur dépendance aux combustibles fossiles. Ces derniers mois, les pays avancés ont pris des engagements ambitieux pour faire baisser leurs émissions. « C’est un bon début, mais ne nous tapons pas dans le dos pour l'instant parce que notre planète et notre peuple ont besoin de plus. Nous avons besoin de gouvernements qui ne feront pas seulement des promesses sur le climat et la nature, mais joignent le geste à la parole », a nuancé le Premier ministre britannique Boris Johnson. Le président français, Emmanuel Macron, a quant à lui évoqué la nécessité d’aider les pays africains à se libérer de leur dépendance aux énergies fossiles et d’attirer des investissements à grande échelle dans les énergies vertes. « Lutter de front contre le changement climatique aidera à protéger les personnes les plus vulnérables de la prochaine crise tout en soutenant une reprise riche en emplois après la pandémie », a conclu le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

04 Juin. 2021 latribune.fr, 26/05/2021

Etats-Unis : ouverture du marché de l’éolien offshore en Californie

Des responsables du gouvernement américain ont annoncé le 25 mai que deux espaces maritimes utilisés par l’armée allaient être libérés pour donner lieu à la création de parcs éoliens offshore. Cette annonce intervient peu de temps après l’approbation, début mai, d’un important projet éolien au large du Massachusetts. Ce changement de position de l’exécutif permet aux acteurs de l’énergie éolienne d’envisager le développement de projets au large de la côte Ouest des Etats-Unis. Les deux zones identifiées, près de la partie centrale de la Californie, pourraient suffire à alimenter environ 1,6 million de foyers américains en énergie propre. Ces zones « vont nous permettre de développer une importante nouvelle ressource nationale d'énergie verte pour les années à venir », a déclaré la Maison Blanche. Pour mémoire, Joe Biden s’est fixé pour objectif d’atteindre une production de 30 GW grâce à l’énergie éolienne offshore d’ici 2030.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

23 juil. 2021
International

Revue de presse du 23 juil.

A la une : Solaire : EDF Renewables équipe un site de Cox Communications

16 juil. 2021
International

Revue de presse du 16 juil.

A la une : Solaire : Hydro-Québec mise sur l’accélération des exportations d’énergie propre

09 juil. 2021
International

Revue de presse du 09 juil.

A la une :  USA : le groupe EDF remporte un projet d’éolien offshore dans le New Jersey

Voir toutes les revues de presse