International

Revue de presse

01 juil. 2022

Partager :

Energies renouvelables

01 juil. 2022 connaissancedesenergies.org, 22/06/2022

Hausse des investissements énergétiques mondiaux

Dans un rapport publié le 22 juin 2022, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) estime que les énergies propres vont tirer à la hausse les investissements énergétiques mondiaux en 2022. L’AIE prédit une augmentation de 8% de ces investissements pour l’année, soit 2 400 milliards de dollars, même si l’inflation des coûts devrait absorber une part importante de ces dépenses. Le secteur de l’électricité est particulièrement dynamique grâce au développement des énergies propres : « L'investissement dans les énergies propres commence finalement à augmenter et devrait dépasser 1 400 milliards de dollars en 2022, représentant près des trois-quarts de la croissance des investissements énergétiques totaux », indique l'AIE. Les dépenses relatives aux énergies propres enregistrent une croissance de 12% par an depuis 2020, contre 2% par an depuis 2015, « un pas important dans la bonne direction » selon l’agence. L’essor des énergies renouvelables éoliennes et solaires, de l’efficacité énergétique et de la mobilité électrique sont à l’origine de cette croissance, suivies par le développement des technologies émergentes telles que les batteries de stockage, les projets de capture du CO2 et l’hydrogène bas-carbone.

01 juil. 2022 fr.africanews.com, 24/06/2022

Le Royaume-Uni investit dans l’hydraulique sud-africain

Jeudi 23 juin 2022, le Premier ministre Boris Johnson a annoncé lors de son voyage au Rwanda que le Royaume-Uni allait investir 196 millions de dollars dans l’énergie hydraulique en Afrique. Ces investissements devraient créer plus de 180 000 emplois et apporter l’électricité à 3 millions de personnes tout en réduisant les émissions carbone. Le Premier ministre a vanté la zone de libre-échange continentale africaine, les partenariats entre pays membres étant appelés à assurer la prospérité de l’économie verte dans la région. Lors de la réunion au Rwanda, les dirigeants des pays du Commonwealth devraient appeler à une action climatique accrue et adopter la « Chartre des terres vivantes » afin de lutter contre le changement climatique, la dégradation des terres et la perte de biodiversité. Patricia Scotland, la secrétaire générale du Commonwealth, a déclaré lors d’une réunion en marge du sommet que la réponse au changement climatique exigeait « l'effort politique, social et économique le plus important que le monde ait jamais connu ».

Tendances et acteurs

01 juil. 2022 lesechos.fr, 21/06/2022

Aviation : lancement de la calculette CO2 Connect

Lors de son assemblée générale, l’Association du transport aérien international (Iata) a lancé « CO2 Connect », un dispositif permettant d’obtenir des informations sur l’impact environnemental des voyages en avion, en matière d’émissions de gaz à effet de serre. Grâce à ce calculateur conçu dans le cadre d’un partenariat entre les différents acteurs du secteur aérien, tels que les compagnies aériennes, les industriels de l'aéronautique ou encore les grandes agences de voyages, les voyageurs pourront choisir en connaissance de cause les compagnies, les avions et les trajets les moins polluants. Les entreprises pourront quant à elles définir avec précision un bilan carbone des déplacements de leurs collaborateurs. CO2 Connect se démarque des autres calculateurs de CO2 par sa précision rendue possible par un accès direct aux données de vols des compagnies aériennes. Outre des données de base, telles que la consommation de carburant selon les différents modèles d'avion, le calculateur peut également prendre en compte des données plus « pointues », comme le taux d'occupation moyen du vol ou encore le poids moyen des passagers et du fret transporté. Si le dispositif sera dans un premier temps réservé aux clients payants (dont les 290 compagnies aériennes membres de l'IATA), l’association prévoit d’ouvrir progressivement son accès au plus grand nombre de clients possibles.

Techniques et innovations

01 juil. 2022 zonebourse.com, 24/06/2022

Tokyo Gas utilise de l’hydrogène vert pour son méthane synthétique

Vendredi 24 juin 2022, Tokyo Gas Co Ltd, le principal fournisseur de gaz de Tokyo, a déclaré avoir lancé un programme pilote de méthanisation et qu’il prévoyait d’utiliser de l’hydrogène vert issu d’énergies renouvelables dans le cadre de cet essai d’ici mars 2023. Le processus de méthanisation consiste à convertir l’hydrogène et le CO2 en méthane synthétique, une alternative au principal composant du gaz naturel. Le recours à cette technique permet d’utiliser le CO2 comme matière première, le but pour Tokyo Gas étant d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Une première phase d’essai visant à produire 12,5 mètres cube normaux par heure (Nm3/h) de méthane synthétique a débuté, le combustible étant produit à partir d’hydrogène et de CO2 achetés à l’extérieur. Tokyo Gas prévoit de remplacer environ 1% du volume de gaz de ville par du méthane synthétique d’ici 2030. Pour Hisataka Yakabe, le directeur général de Tokyo Gas, « le plus grand défi est la réduction des coûts. La réduction des coûts doit être obtenue par des mesures multiples ». D’après M. Yakabe, le coût de la méthanisation vers 2030 resterait beaucoup plus élevé que celui de gaz naturel liquéfié malgré les énergies renouvelables bon marché à l’étranger et les coûts de production d’hydrogène plus faibles.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

02 déc. 2022
International

Revue de presse du 02 déc.

A la une : Environnement : la pompe à chaleur une solution miracle

25 nov. 2022
International

Revue de presse du 25 nov.

A la une : G20 : les pays membres réaffirment l’objectif de neutralité carbone

18 nov. 2022
International

Revue de presse du 18 nov.

A la une : L’Irena appelle à développer le potentiel des énergies renouvelables

Voir toutes les revues de presse