International

Revue de presse

01 avr. 2022

Partager :

Economies d'énergie et émissions carbone

01 avr. 2022 lexpress.fr, 22/03/2022

Le poids des data centers dans la consommation énergétique reste stable

Selon une étude réalisée par l’Agence internationale de l’énergie, la consommation des data centers a représenté 1% du mix énergétique mondial au cours de la dernière décennie, le volume d’échanges sur le numérique ayant quant à lui été multiplié par 30 sur la période. Cette performance est liée à « une prise de conscience commune à tous les acteurs ainsi qu’une accélération des engagements portée par l’innovation », indique Géraldine Camara, déléguée générale de France Datacenter. Chaque entreprise a ses propres stratégies. Microsoft a par exemple installé l’un de ses data centers au fond de la mer d’Ecosse pour que son refroidissement soit assuré par l’eau de mer. « L’innovation est intéressante, mais il est illusoire de croire qu’on arrivera à y déménager l’ensemble des serveurs », estime Yann Lechelle, directeur général de Scaleway. Pour son DC5, un data center d’une superficie de 16 000 m², l’entreprise a misé sur un système d’échange entre eau et air refroidis reposant sur un procédé dit adiabatique qui ne nécessite pas de système de refroidissement. Cette solution permet au DC5 d’être 40% moins énergivore que la moyenne des data centers. Pour atteindre la neutralité carbone sur l’ensemble de ses activités en France, l’entreprise Interxion a quant à elle mis l’accent sur l’efficience énergétique dans la construction de ses infrastructures, le recours aux énergies renouvelables produites dans l’Hexagone et la compensation carbone pour la partie qu’elle ne peut réduire.

Energies renouvelables

01 avr. 2022 afrik21.africa, 23/03/2022

Energie solaire : l’île Maurice augmente sa capacité électrique installée

Le Central Electricity Board (CEB) de l’île Maurice a lancé deux appels à manifestation d’intérêt pour le développement de deux projets d’énergie solaire de 40 MW et 100 MW, avec stockage. Les producteurs indépendants d’électricité (IPP) ont jusqu’aux 15 et 22 juin 2022 pour déposer leurs dossiers. Les soumissionnaires retenus signeront des contrats d’électricité (CAE) avec le CEB. Ces deux appels d’offres s’inscrivent dans le cadre de la politique énergétique de l’île Maurice qui souhaite augmenter à 35% la part des énergies renouvelables dans son mix électrique d’ici à 2025. L’archipel a actuellement une capacité électrique installée de 876 MW dont 498 MW sont produits par le CEB et le reste par des IPP.

01 avr. 2022 agenceecofin.com, 24/03/2022

Afrique : l’industrie off-grid participe au développement

Dans son rapport publié le 23 mars 2022, la Smith School of Enterprise and Environment (SSEE) indique que « l’accès à des services d’électricité propres, abordables et fiables en Afrique de l’Est est essentiel pour soutenir les objectifs de développement durable parmi lesquels on peut citer la réduction de la pauvreté ». Dans cette région, l’industrie off-grid a participé à l’électrification des ménages et des entreprises. Au cours des dix dernières années, plus de 470 millions de personnes dans le monde, dont près de 60 millions d’Africains, ont bénéficié de l’électricité proposée par des entreprises spécialisées dans l’off-grid, selon les données de la Global Off-Grid Lighting Association. En soutenant les secteurs de la santé et de l’agriculture, les systèmes énergétiques décentralisés off-grid ouvrent la voie au développement durable et à une transition énergétique propre dans les pays du sud. Par ailleurs, le rapport de la SSEE révèle que la pandémie de Covid-19 a renforcé le lien entre l’accès à l’énergie et d’autres ODD (Objectif de développement durable), comme les soins de santé et l’emploi.

Tendances et acteurs

01 avr. 2022 connaissancedesenergies.org, 22/03/2022

Véhicules électriques : Tesla ouvre sa première gigafactory en Allemagne

Construite à Grünheide, au sud-est de Berlin, la première « gigafactory » de Tesla est entrée en production le 22 mars. « Nous sommes convaincus que le monde peut passer à un avenir énergétique durable en combinant l'énergie solaire, l'énergie éolienne, le stockage sur batterie et les véhicules électriques », a déclaré Elon Musk, le PDG de Tesla ayant fait le déplacement en Allemagne pour l’occasion. A terme, le groupe prévoit de produire 500 000 véhicules chaque année et de construire une usine de batteries jouxtant sa gigafactory. Employant déjà près de 3 000 personnes, le site devrait dans les prochains mois accueillir plus de 12 000 salariés. L’arrivée de Tesla représente un tournant pour l’industrie automobile allemande, le groupe étant le principal rival de Volkswagen et Mercedes sur le marché des voitures électriques.

01 avr. 2022 lemondedelenergie.com, 22/03/2022

Le Sénégal équipe Dakar de bus électriques

Lundi 21 mars 2022, le Sénégal a signé avec le groupe français Meridium un accord portant sur l’acquisition et la gestion de bus électriques à Dakar. Le groupe français est spécialisé dans le financement et le développement d’infrastructure et gèrera le projet dit Bus Rapid Transfer (BRT) pour équiper Dakar de bus rapides électriques d’ici 2023. Les bus électriques rouleront sur des voies rapides exclusives de plus de 18km entre la banlieue et le centre-ville pour désengorger la métropole dont les embouteillages coûtent officiellement 152 millions d’euros par an. Pour ce contrat de concession d’une durée de 15 ans, Meridium annonce « la mise à disposition d’une flotte de bus 100% électriques, avec des batteries, dont un parc initial de 121 ». Le projet prévoit entre autres l’édification d’ateliers et dépôts, plus de 80 km de voiries et trottoirs à aménager ou à réhabiliter le long des axes desservis, y compris des carrefours, des arrêts et terminaux de bus. Le coût total du projet serait ainsi porté à 450 millions d’euros, financés par des bailleurs comme la Banque mondiale.

01 avr. 2022 lemondedelenergie.com, 21/03/2022

Volkswagen signe de nouveaux accords avec la Chine pour ses batteries électriques

Lundi 21 mars 2022, Volkswagen a annoncé la création d’une coentreprise avec des partenaires chinois pour renforcer ses capacités dans le domaine des batteries électriques. Le constructeur allemand a vu ses ventes être multipliées par plus de quatre en un an sur le premier marché automobile mondial. Volkswagen prévoit d’y vendre 1,5 million de véhicules électriques d’ici 2050 et prévoit de créer deux coentreprises pour renforcer sa position sur ce créneau et sécuriser son approvisionnement en batterie. Selon le groupe allemand, « les deux partenariats doivent permettre à terme […] de réduire de 30 à 50% le coût de chaque batterie ». La première coentreprise sera fondée en Indonésie avec les Chinois Huayou, un spécialiste des matériaux pour batteries lithium-ion, et Tsingshan, un géant du nickel et de l’acier inoxydable, pour produire le nickel et le cobalt nécessaires aux batteries. La seconde coentreprise avec Huayou sera spécialisée dans le raffinage de ces matières premières. Ces initiatives ne sont pas les premières pour Volkswagen qui avait déjà investi plus de 2 milliards d’euros en 2020 en Chine, et avait signé un accord en 2019 pour se fournir en lithium sur dix ans auprès de Gangfeng, un autre groupe chinois.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

25 nov. 2022
International

Revue de presse du 25 nov.

A la une : G20 : les pays membres réaffirment l’objectif de neutralité carbone

18 nov. 2022
International

Revue de presse du 18 nov.

A la une : L’Irena appelle à développer le potentiel des énergies renouvelables

04 nov. 2022
International

Revue de presse du 04 nov.

A la une : Le Québec finance les énergies renouvelables au Japon

Voir toutes les revues de presse