France

Revue de presse

31 juil. 2020

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

31 juil. 2020 latribune.fr, 26/07/2020

Le plan de relance consacrera trente milliards d’euros à la transition énergétique

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche du 26 juillet 2020, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, a précisé les contours du plan de relance qui sera présenté en Conseil des ministres le 24 août 2020. « Avec (la ministre de la Transition écologique) Barbara Pompili, nous proposons de consacrer 30 milliards d'euros sur les 100 milliards prévus aux investissements dans la transition écologique. Nous veillerons à ce que toutes les décisions de relance favorisent un nouveau modèle de croissance fondé sur la décarbonation, la sobriété énergétique et les innovations vertes. Le plan de relance sera un plan vert », a-t-il annoncé. Trois secteurs ont été identifiés comme prioritaires par le ministre : la rénovation énergétique (avec une augmentation du dispositif MaPrimeRénov’), les transports et l’énergie. Au sujet d’un chiffrement du plan de relance en termes de réduction des émissions carbonées, Bruno Le Maire a déclaré : « nous avons une trajectoire de baisse de 30% des émissions de CO2 sur dix ans pour notre industrie. (…) Le suivi de cet objectif sera transparent. Il reposera sur un bilan rigoureux et chiffré. ». Le ministre a enfin insisté sur le gisement d’emplois considérable que constitue la transition écologique : « sur le long terme, ça se chiffre en centaine de milliers partout dans nos territoires ».

31 juil. 2020 lemonde.fr, 23/07/2020

Les ambitions nationales pour la filière hydrogène

« La France [grâce au plan de relance européen et aux 40 milliards qui lui seront octroyés] va financer les industries comme l’hydrogène (…) ce qui va permettre de créer de l’emploi. », tels sont les propos qu’a tenus à plusieurs reprises le président de la République, Emmanuel Macron, lors de son intervention télévisée du 21 juillet 2020. Saisissant l’opportunité, l’Association française pour l’hydrogène et les piles à combustible (Afhypac) appelle l’État à consacrer près 10 milliards d’euros d’investissements sur la période 2020-2030 afin de développer la technologie hydrogène. Alors que l’Allemagne vient d’annoncer un investissement de 9 milliards d’euros dans la filière, le président de l’Afhypac, Philippe Boucly, commente : « on ne peut plus faire de petit pas sur le sujet, il nous faut une vision de long terme. Si on rate le train maintenant, d’autres prendront la place et rafleront la mise ». Les 10 milliards d’investissements publics que sollicite l’Afhypac, auxquels s’ajouteront 25 milliards de financements privés, devraient s’articuler autour de deux grands axes : le développement la mobilité hydrogène et le verdissement de l’hydrogène utilisé dans l’industrie.

31 juil. 2020 actu-environnement.com, 20/07/2020

Le Sénat vote pour une enveloppe de 490M€ pour la réindustrialisation

Le 18 juillet 2020, le Sénat a voté un amendement dans le cadre de la discussion du troisième projet de loi de finances rectificative (PLFR3). 490 millions d’euros (M€) d’autorisations d’engagement serviront à la réindustrialisation et seront distribués en trois volets. 200 M€ de cette enveloppe seront alloués à la décarbonisation, via l’Ademe (Agence de la transition écologique). « Avant la crise, le rythme de réduction des émissions de l'industrie était insuffisant pour atteindre les objectifs climatiques français. L'incertitude créée par la crise sanitaire ralentira encore davantage l'engagement de projets de décarbonation souvent complexes mais nécessaires à la tenue des objectifs de la France » a communiqué le Gouvernement. Ensuite, 40 M€ seront consacrés à l’adoption de technologies dans le numérique, la robotisation, la réalité augmentée ou encore l’intelligence artificielle, via l’Agence de Service et de Paiement (ASP). Enfin, 250 M€ permettront de soutenir, via Bpifrance, des projets d’investissements industriels territoriaux. Le soutien à la relocalisation ciblera en priorité les secteurs de la santé, l’électronique, les télécommunications et les “intrants” essentiels de l’industrie (à savoir, chimie, agro-alimentaire, métaux et matières premières).

Economies d'énergie et émissions carbone

31 juil. 2020 connaissancedesenergies.org , 21/07/2020

L’Ademe met en garde à propos de la capture et du stockage géologique du CO2

Dans un avis publié le 21 juillet 2020, l’Ademe (Agence de la transition écologique) met en évidence les paradoxes des technologies de capture et de stockage géologique de CO2. En effet, destiné à piéger les molécules de CO2 afin d’éviter leur libération dans l’atmosphère, le captage et stockage (CSC) semble autant prometteur que difficile à mettre en place. En effet, il permettrait de réduire les émissions sans changer fondamentalement le mode de production industriel. Cependant, son déploiement doit faire face à des contraintes autant techniques que géologiques et économiques. Finalement, seuls trois sites industriels pourraient accueillir cette technologie en France, à savoir les zones de Dunkerque (Hauts-de-France), du Havre (Normandie) et de Lacq (Nouvelle-Aquitaine). A elles trois, ces zones pourraient limiter le CSC à 5 millions de tonnes de CO2 évitées par an d’ici 2050. De plus, ces technologies de capture et de stockage sont très coûteuses en recherche. Ensuite, elles ne s’appliquent que sur les sites très émetteurs et nécessitent des adaptations au cas par cas. « La mise en œuvre du CSC pour atteindre la neutralité carbone est donc à envisager en tant que dernière étape dans une stratégie de décarbonation commençant par des actions plus performantes », conclut l’Ademe.

Production d'énergie

31 juil. 2020 actu-environnement.com, 23/07/2020

Enedis ouvre deux nouvelles zones de flexibilité locale

Deux nouvelles zones de flexibilité locale vont voir le jour dans les départements de la Somme et des Landes. Elles pourront faire l’objet d’un appel d’offres dès 2021. « Grâce aux flexibilités, il s'agit, dans ces deux zones, de faciliter et d'accélérer le raccordement d'énergies renouvelables au réseau de distribution, en augmentant les capacités d'accueil des postes sources existants. Objectif : aider les territoires et les producteurs concernés à atteindre plus rapidement leurs cibles de déploiement d'énergies renouvelables », indique Enedis. En 2019, Enedis avait identifié grâce à un recensement d’intérêt les zones où les flexibilités pouvaient être mises au service du réseau de distribution par des acteurs privés. L’objectif in fine est de réduire les congestions de réseau et d’éviter (ou retarder) des investissements grâce à la mobilisation de solutions de flexibilité locale. En juin, un autre appel d’offres a été lancé sur des zones d’opportunités situées dans le Nord, le Morbihan, le Gard, la Côte d’Azur et Paris.

31 juil. 2020 environnement-magazine.fr, 15/07/2020

Les trente propositions pour se « préparer aux défis de demain » de l’APCC

L’Association des Professionnels en Conseil Climat énergie et environnement (APCC) appelle à tirer les conséquences de la crise du coronavirus pour se préparer au défi climatique. Pour que le monde d’après la crise sanitaire de Covid-19 soit plus écologique, plus social et plus résilient, l’APCC formule trente propositions afin de « mettre en place de véritables plans de transformation, que ce soit au niveau des territoires, des organisations ou plus largement de la société ». L’association préconise notamment un accompagnement de la transformation par secteur d’activité avec l’élaboration et le suivi de « plan de transition pour chaque organisation ». Pour accompagner les territoires, l’APCC invite à « coordonner les démarches territoriales au sein de plan de transition territorial, élaboré en concertation avec les acteurs du territoire ». Afin de créer les conditions culturelles, sociales et économiques de la transformation, l’association appelle à développer dans une approche systémique une culture de la prévention et de la gestion des risques. L’APCC sollicite par ailleurs l’instauration d’une « fiscalité incitative ».

Toute l'actualité du marché de l'énergie

24 juil. 2020
France

Revue de presse du 24 juil.

A la une : Plan de relance : le gouvernement veut construire un modèle industriel et écologique

17 juil. 2020
France

Revue de presse du 17 juil.

A la une : La Bretagne, une terre d’innovation

10 juil. 2020
France

Revue de presse du 10 juil.

A la une : Smart Grids : l’Ademe soutient l’innovation depuis 10 ans

Voir toutes les revues de presse