France

Revue de presse

30 sep. 2022

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

30 sep. 2022 lemondedelenergie.com, 26/09/2022

Deux mesures mises en place pour accélérer la production de biogaz

Le gouvernement a présenté deux mesures destinées à promouvoir la production de biogaz sur le territoire national. Alors qu’elle représente environ 2% de la consommation de gaz, l’exécutif entend porter la part des énergies renouvelables à 10% d’ici 2030. La première disposition prévoit la revalorisation du tarif d’achat du biométhane destinée à absorber la hausse des coûts de construction des nouvelles installations liée à l’inflation. Afin de relancer certains projets, un décret accorde un allongement du délai de mise en service des installations pouvant aller jusqu’à 18 mois. « Le déploiement accéléré et encadré des gaz renouvelables sera clé pour atteindre nos objectifs climatiques et de souveraineté énergétique », a déclaré Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Le 26 septembre, le gouvernement a également présenté en Conseil des ministres un projet de loi pour accélérer le solaire, l’éolien et l’agrivoltaïsme.

30 sep. 2022 Actu-environnement.com, 23/09/2022

Décret tertiaire : la déclaration des consommations d’énergie est reportée

Le ministère de la Transition énergétique a annoncé reporter au 31 décembre prochain la date limite pour effectuer les déclarations de consommation d’énergie des bâtiments tertiaires. La réglementation avait initialement fixé au 30 septembre 2022 l’échéance à laquelle les propriétaires et exploitants des bâtiments devaient renseigner leurs données de consommation d’énergie de 2020 et 2021. Les assujettis devaient transmettre leurs données de consommation de l’année de référence, à choisir entre 2010 et 2019. Le décret Tertiaire de juillet 2019, ou dispositif Eco-énergie tertiaire, a imposé aux bâtiments tertiaires de plus de 1 000 m2 une réduction de leur consommation d’énergie finale. Ces réductions sont échelonnées à 40 %, 50 % et 60 %, respectivement en 2030, 2040 et 2050, par rapport à 2010. Les assujettis peuvent moduler leurs objectifs de réduction des consommations en valeur relative par rapport à une année de référence ou en valeur absolue par un seuil en kWh/m2/an, pour chaque catégorie d'activité. Les valeurs absolues ont été fixées pour 2030 par les arrêtés « valeurs absolues I » et « valeurs absolues II ». Le premier décret concerne les bureaux, l’enseignement primaire et secondaire et la logistique de froid. Le second concerne les bâtiments d'accueil de la petite enfance (crèches, haltes-garderies) et les bâtiments d'enseignement supérieur. Un troisième décret prévu fin 2022 ou début 2023 devrait fixer ces valeurs pour les catégories de bâtiments restantes.

30 sep. 2022 connaissancedesenergies.org, 19/09/2022

Vers une simplification de l’aide énergie pour les entreprises

La ministre déléguée aux PME a annoncé que le dispositif d’aides aux entreprises énergo-intensives, non éligibles au tarif réglementé pour payer leur facture de gaz ou d’électricité, va être « très probablement » simplifié. « Au moment où je vous parle, nous avons à peine 50 millions d'euros d'aides sur 3 milliards qui ont été décaissés », avant de poursuivre : « si les aides ne sont pas décaissées, ce n'est pas de la faute des entrepreneurs, c'est qu'on doit encore simplifier les choses ». Le 16 septembre dernier, le gouvernement a reçu les organisations patronales en vue de simplifier ce dispositif. Parmi les pistes envisagées figure celle de la « thématique de rupture de contrats » de fourniture d’électricité ou encore « un délai de paiement pour que [les] patrons de PME ne soient pas totalement essoufflés en termes de trésorerie ». Si la simplification de l’aide à l’énergie pour les entreprises sera destinée à celles dont la facture d’électricité pèse plus de 3% du chiffre d’affaires, le Medef met en garde contre la baisse voire l’arrêt total de la production de ces entreprises en raison de l’augmentation des coûts de l’énergie.

Economies d'énergie et émissions carbone

30 sep. 2022 connaissancedesenergies.org, 22/09/2022

Le quartier de la Défense va économiser 15% d’énergie cet hiver

Jeudi 22 septembre 2022, le quartier de La Défense a annoncé vouloir réduire sa consommation d’énergie pour l’hiver 2022. « En visant une baisse de 15% de la consommation électrique du quartier, nous fixons un objectif ambitieux, mais atteignable », a déclaré Georges Siffredi, président de l'établissement public local Paris La Défense. En vue de diminuer leurs consommations énergétiques, les entreprises sont dès maintenant invitées à éteindre la lumière de leurs locaux la nuit, de réduire leur consommation de chauffage d’un ou deux degrés, et à optimiser la gestion technique de leurs bâtiments. Si elles le souhaitent, ces entreprises auront la possibilité aussi de recharger leurs véhicules électriques en heures creuses ou encore de décaler les heures de chauffage des locaux.

Tendances et acteurs

30 sep. 2022 connaissancedesenergies.org, 21/09/2022

Sobriété énergétique : la Fédération nationale des cinémas français présente ses mesures

La Fédération nationale des cinémas français (FNCF) a présenté une série de mesures destinées à limiter la consommation énergétique des salles. « Le cinéma est un art de lumière, et donc un gros consommateur d'électricité. L'énergie pour faire tourner une salle dépasse largement les 3% du chiffre d'affaires, et les 10% dans les cinémas les plus anciens », a rappelé en préambule le président de la fédération Richard Patry, lors de son congrès annuel à Deauville. La FNCF recommande aux 6 193 salles de cinéma françaises d’éteindre leurs enseignes en dehors des heures d’ouverture, de baisser le chauffage à 19°C en intérieur, de limiter l’usage de la climatisation, d’éteindre les projecteurs lorsqu’ils ne sont pas utilisés ; ou encore d’adapter les horaires d’ouverture « en fonction des flux de public ». A plus long terme, les exploitants de salles misent sur les nouveaux projecteurs à lampes laser, quatre fois moins énergivores que les projecteurs actuels, pour réaliser d’importantes économies d'énergie. La ministre de la Culture Rima Abdul Malak a promis l’élaboration d’un « plan de remplacement » pour aider les professionnels à faire face à l’importance des investissements.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

25 nov. 2022
France

Revue de presse du 25 nov.

A la une : L’Industrie cimentière mise sur une réduction de 24% des émissions carbone

18 nov. 2022
France

Revue de presse du 18 nov.

A la une : Lunéville délègue à Dalkia la construction et l’exploitation de son réseau de chaleur

04 nov. 2022
France

Revue de presse du 04 nov.

A la une : Véhicule électrique : le gouvernement présente de nouvelles mesures

Voir toutes les revues de presse