France

Revue de presse

25 Mai. 2018

Partager :

Tendances et acteurs

25 Mai. 2018 Enerpresse, 22/05/18

Les acteurs de la flexibilité de la consommation électrique se déclarent menacés

Alors que le débat public sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) va bon train, les acteurs du marché de la flexibilité de la consommation électrique ont déclaré que son développement était « gravement menacé ». Dans un communiqué, ils affirment qu’il « est urgent que la flexibilité de la demande puisse se développer, comme dans d’autres pays occidentaux, dans un marché efficace et équitable ». La formation des prix du marché est selon eux distordue par « un millefeuille de régulations et de dispositifs de soutien ne prenant pas en compte les externalités négatives de certains moyens de production ». Ces acteurs prônent un changement de stratégie sous peine de décourager les consommateurs les plus convaincus.

25 Mai. 2018 maddyness.com, 17/05/18

EDF Pulse et Willa lancent le programme EDF Pulse #WOchange

En partenariat avec l’incubateur de start ups Willa, le groupe EDF, par l’intermédiaire de sa filiale EDF Pulse, a lancé un programme nommé EDF Pulse #WOchange (pour WOman Change) qui a pour objectif de soutenir et accompagner l’entrepreneuriat mixte et féminin par l’intermédiaire de start ups responsables et prometteuses. 3 start ups candidates au Prix EDF Pulse 2017 ont bénéficié d’un programme d’accompagnement qui leur a permis de bénéficier de 100 heures de formation et de conseils ainsi que d’un accès à un réseau qualifié. Ces trois jeunes pousses du secteur n’ont qu’une seule idée en tête, rendre la ville de demain plus responsable, que ce soit au travers de l’accès au transport multimodal, à l’énergie ou encore à un habitat plus sain et respectueux de l’environnement. Elles ont aussi vu en ce programme un formidable accélérateur de business.

Energies renouvelables

25 Mai. 2018 greenunivers.com, 17/05/18

Bilan plutôt satisfaisant pour l’éolien flottant

L’autorité environnementale a tiré un bilan plutôt satisfaisant concernant le projet « Provence Grand Large », développé par EDF Energies Nouvelles, qui vise à installer 3 éoliennes flottantes d’ici 2020 au large de Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône). « L’Ae s’interroge sur la portée des enseignements environnementaux de cette ferme pilote pour les développements futurs compte tenu du rythme de déploiement annoncé et des difficultés d’extrapolation à une échelle plus large », formule-t-elle dans son avis. Ce projet offre l’occasion d’étudier les effets de l’éolien en mer sur l’environnement. Chaque turbine produit 8 MW d’électricité par année. Néanmoins, l’agence nuance en expliquant que ce « n’est pas cohérent avec l’importance de l’enjeu et la nécessité d’anticiper les impacts sur les oiseaux des futurs parcs éoliens » et demande donc un renforcement du programme de suivi du projet.

25 Mai. 2018 greenunivers.com, 15/05/18

Quelle sera l’importance du biométhane dans la future PPE ?

Lors d’une nouvelle programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour 2028, la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) a tenté d’actualiser les objectifs assignés au biogaz injecté dans les réseaux. Tandis que les producteurs de biométhane souhaitent une cible de 30% de la consommation finale de gaz en 2030, pour l’instant la loi pour la transition énergétique ne prévoit que 10% sur la même période. Cependant, le secrétaire d’Etat auprès de Nicolas Hulot, Sébastien Lecornu, n’est pas opposé à une modification de la loi. Les acteurs publics et privés s’intéressent fortement au développement du biométhane. Pour exemple, GRDF a identifié environ 18 000 sites agricoles situés à moins de 15 km de son réseau qui pourraient être concernés par le développement potentiel de bassins de biométhane.

Economies d'énergie et émissions carbone

25 Mai. 2018 ecoco2.com, 21/05/18

Le gaspillage énergétique s’applique aussi au secteur du numérique

Par l’intermédiaire de logiciels « obèses » et de data centers toujours plus grands et énergivores, le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) vient de publier un article mettant en avant le gâchis énergétique lié au domaine du numérique. Françoise Berthoud, informaticienne au Grenoble Alpes Recherche (Gricad) nous apprend que « Le secteur des nouvelles technologies représente à lui seul entre 6 et 10 % de la consommation mondiale d’électricité, selon les estimations – soit près de 4 % de nos émissions de gaz à effet de serre, ajoute-t-elle. Et la tendance est franchement à la hausse, à raison de 5 à 7 % d’augmentation tous les ans ». Afin d’optimiser cette consommation énergétique, de nombreux chercheurs travaillent sur de nouvelles solutions telles que les centres de données refroidis par géothermie ou alimentés par des énergies renouvelables.

25 Mai. 2018 lenergeek.com, 16/05/18

EDF souhaite réduire davantage ses émissions de CO2

Alors que le groupe EDF peut se vanter d’avoir un des mix électriques les moins carbonés à l’heure actuelle et a déjà divisé par 2 ses émissions de CO2 entre 1990 et 2016, la multinationale veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% à l’horizon 2030. Le PDG du groupe, Jean-Bernard Lévy, a annoncé vouloir passer de 51 millions de tonnes de CO2 par an aujourd’hui à 30 millions d’ici 2030 lors de l’assemblée générale des actionnaires le mardi 15 mai 2018. « Cet engagement ambitieux sera tenu grâce à la concrétisation de notre stratégie Cap 2030. Les lancements récents du Plan Solaire et du Plan Stockage Electrique d’EDF, démontrent la force avec laquelle le Groupe entend concrétiser cette vision d’une économie bas carbone », a déclaré le PDG.

Réglementations et politique de l'énergie

25 Mai. 2018 Enerpresse, 18/05/18

Avis favorable pour le projet gouvernemental portant sur les stations de recharge électriques

La commission de régulation de l’énergie (CRE) vient d’être saisie par le ministre de la Transition écologique et Solidaire, Nicolas Hulot, au sujet des stations de recharge des véhicules électriques. La question principale porte sur le droit des exploitants de ces stations à moduler temporairement la puissance électrique disponible. La CRE a rendu un avis favorable au projet estimant que l’exploitant aurait le droit de mettre en place « la stratégie qui lui paraît la plus pertinente et modulera ou non la puissance appelée pour la recharge des véhicules électriques ». Cette liberté lui permettra « d’optimiser le tarif d’accès au réseau (puissance souscrite en particulier) et/ou les coûts d’approvisionnement ou de valoriser la flexibilité sur différents mécanismes de marché ». Enfin, la CRE a déclaré qu’elle poursuivait sa réflexion concernant notamment les tarifs applicables à la modulation temporaire de la puissance électrique des stations de recharge.

25 Mai. 2018 reuters.com, 18/05/18

Tarifs règlementés de l’électricité validés par le Conseil d’Etat

La Justice, par l’intermédiaire du Conseil d’Etat, a validé vendredi dernier les tarifs réglementés de l’électricité permettant de garantir la stabilité des prix. « Le Conseil d’État admet dans son principe la possibilité de tarifs réglementés de vente de l’électricité », peut-on lire dans un communiqué. Tandis que les concurrents du groupe EDF parlent d’une réglementation contraire au droit européen, la plus haute juridiction administrative explique que « l’entrave que constitue la réglementation des prix de vente de l’électricité est justifiée (...) par la poursuite de l’objectif de garantir aux consommateurs un prix de l’électricité plus stable que les prix de marché. La suppression des tarifs réglementés risquerait d’entraîner une volatilité des prix qui ne pourrait être encadrée de manière appropriée par des mesures temporaires”. Les fournisseurs alternatifs continuent de plaider pour la suppression des tarifs réglementés qui favoriserait l’innovation et serait bénéfique pour les consommateurs.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

07 déc. 2018
France

Revue de presse du 07 déc.

A la une : Emmanuel Macron installe le Haut Conseil pour le climat

30 nov. 2018
France

Revue de presse du 30 nov.

A la une : Les énergies renouvelables avancent au troisième trimestre

23 nov. 2018
France

Revue de presse du 23 nov.

A la une : SNCF : abandon des trains diesel pour l’hydrogène d’ici 2030-2035

Voir toutes les revues de presse