France

Revue de presse

23 juil. 2021

Partager :

Techniques et innovations

23 juil. 2021 tradingsat.com , 19/07/2021

Transition énergétique : EDF lance un portail dédié aux investissements participatifs

EDF vient d’annoncer le lancement d’un portail dédié au financement participatif de projets en lien avec la transition énergétique. Ce portail permettra aux particuliers d’avoir un aperçu des projets que soutient l’énergéticien français ainsi que les informations relatives au financement proposé. Depuis 2015, les opérations de crowdfunding menées par EDF ont permis de récolter plus de 7 millions d’euros pour une trentaine de projet d’énergie renouvelable. Deux projets sont par ailleurs en cours de financement : la centrale solaire de la Vallée des Baux-Alpilles (Bouches-du-Rhône) et le parc éolien de Champ Gourleau (Yonne).

Tendances et acteurs

23 juil. 2021 nouvellespublications.com, 20/07/2021

Port du futur : les lauréats du Smart Port Challenge dévoilés

Ce lundi 19 juillet, les lauréats du Smart Port Challenge, organisés par la Chambre de commerce et d’industrie Aix-Marseille Provence, le Port et Aix-Marseille Université, ont été dévoilés. Il s’agit de neuf start-ups qui devront relever les neufs défis présentés au mois de mai dernier. Ces défis, bien que spécifiques à chaque entreprise, doivent répondre à une problématique bien précise : « Comment innover pour rendre le port plus propre, plus intelligent et plus ouvert sur son territoire ? ». Les lauréats ont jusqu’au mois de novembre 2021 pour livrer les versions finales de leurs solutions qu’ils travailleront en binôme avec des grands groupes ou encore des institutionnels. Parmi les lauréats figure la start-up Farwind Energy qui travaillera en partenariat avec EDF sur la valorisation énergétique de la digue du Large.

23 juil. 2021 objectifaquitaine.latribune.fr, 13/07/2021

Ouverture de la première Ecole de la rénovation énergétique à Bordeaux

L’Ecole de la rénovation énergétique (ERE) annonce l’ouverture de son premier campus à Bordeaux dès le mois d’octobre 2021. Cette école a été fondée par Thomas Cazenave, Baptiste Yvenat et Corentin Bernard. Elle formera, à travers ses deux cursus, des profils opérationnels de chantier et des chefs de projet de la rénovation énergétique. L’ERE accueillera deux promotions de quinze élèves avant d’envisager de passer à trois voire quatre par an. Pour atteindre ses objectifs, l’école bénéficie du soutien de la Fédération française du Bâtiment (FFB), de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment de Gironde (Capeb). Elle a également noué un partenariat avec l’entreprise Nobatek/INEF4, spécialisée dans l’innovation dans le bâtiment. Selon Caroline Bénard-Dende, Directrice de l’école, « Nobatek nous apporte des intervenants et l'accès à son outil Batiscaf de formation en réalité virtuelle aux métiers du bâtiment ». Les cursus proposés par l’école devraient bénéficier de la reconnaissance comme certificat de qualification professionnelle (CQP) avec pour principal avantage leur financement à partir du compte personnel de formation (CPF).

Economies d'énergie et émissions carbone

23 juil. 2021 connaissancedesenergies.org , 15/07/2021

Mobilité électrique : la moitié des aires d’autoroute sont équipées de bornes de recharges rapides

Ce jeudi 15 juillet 2021, le ministère de la transition écologique a annoncé que la France compte désormais 43 700 bornes de recharge pour véhicule électrique grâce à l’accélération de leur installation depuis le début de l’année. 11 000 bornes supplémentaires ont été installées en réponse à unobjectif de 100 000 d’ici fin 2021. De plus, l’ensemble des aires doit être équipé d’ici fin 2022. Cependant, cet objectif semble hors de portée malgré la prise de conscience. « L'année 2021 marque une véritable accélération sur le déploiement des bornes de recharge, mais nous savons qu'il nous faut encore accélérer car cela reste un des principaux leviers pour le développement du véhicule électrique », a déclaré la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, dans un communiqué. Bruxelles a ainsi proposé de passer à des motorisations 100% électriques d’ici 2035. A ce jour, 612 000 points de recharges publics et privés existent en France, dont 2 700 avec une puissance supérieure à 50 kilowatts.

23 juil. 2021 lemonde.fr , 19/07/2021

Urbanisme : la Fondation Palladio propose des solutions pour une ville « bas carbone »

L’ « Université de la Ville de Demain » a rédigé une tribune proposant une nouvelle méthode de coopération pour rendre les villes bas carbone et inclusives. Créé par la Fondation Palladio avec l’appui de la Fabrique de la Cité, elle regroupe un collectif de 150 personnalités publiques, privés et scientifiques. Pour ce dernier, les villes sont en premières lignes face aux défis du changement climatique, de la crise de la biodiversité, ou de la fragmentation du vivre ensemble. Pour y répondre, trois obstacles sont à surmontés : les réticences face aux projets urbains ; la sédimentation et la complexification du droit ; des analyses qui ne sont désormais plus pertinentes. Il existe des bases encourageantes et une prise de conscience des enjeux. Le collectif met l’accent sur l’action commune entre tous les acteurs de la ville. Ces acteurs regroupent l’Etat, les collectivités locales, les entreprises de l’industrie urbaine mais aussi la société civile. Quatre grands principes doivent être mis en œuvre pour consolider cette coopération multi-échelles et multi-acteurs. Premièrement, il faut combiner la vision systémique et l’approche locale. Si la réponse doit être globale, elle doit aussi prendre en compte les aspirations des urbains pour les fédérer au projet. Deuxièmement, la coconstruction doit permettre à toutes les parties prenantes de constituer et partager un ensemble de savoirs et de pratiques sur les questions urbaines. Troisièmement, des actions concrètes doivent être prises pour transformer la ville. Les parties prenantes doivent y investir du temps et des moyens. Et quatrièmement, les pratiques doivent être partagées et les progrès doivent être évalués. Une double transparence est nécessaire pour crédibiliser la démarche.

Réglementations et politique de l'énergie

23 juil. 2021 lemondedelenergie.com, 15/07/2021

Politique énergétique : l’importance de la flexibilité des réseaux électriques

L’année 2020 a vu une diminution de la consommation d’électricité et une modification du mix électrique français avec la montée des énergies renouvelables (EnR). Des déséquilibres dus aux températures particulièrement basses ont aussi perturbé le réseau durant l’hiver 2021. Des mécanismes d’équilibrages du réseau manuel existent, mais cet équilibre reste fragile. Et si les appels à la réduction de la consommation persistent, la flexibilité est un autre levier d’action efficace. Pour éviter un « black-out » (coupure de courant sur une grande partie du territoire), la puissance électrique injectée sur le réseau doit être égale à la puissance électrique soutirée. Les producteurs d’énergies peuvent piloter l’équilibrage du réseau, mais ce pilotage est de plus en plus complexe. Deux facteurs principaux accentuent ces déséquilibres sur le réseau : d’abord les EnR qui s’intègrent au réseau mais dépendent des conditions météorologiques et sont décentralisées. Puis, l’électrification des usages qui augmente la demande d’électricité à certaines heures. Un investissement de 33 milliards d’euros d’ici 2035 est estimé pour renforcer et développer le réseau. A ce jour, trois grandes catégories de flexibilité permettent de renforcer l’équilibrage : le pilotage de la production, le pilotage de la consommation et les interconnexions. La première implique d’écrêter l’énergie produite par les EnR lorsque l’injection sur le réseau est trop importante. La seconde concerne l’adaptation des processus industriels aux besoins du réseau. Enfin, les interconnexions ou « raccordements », permettent de mutualiser les écarts de production et de consommation entre les pays. De nombreux projets répondent aux nouvelles contraintes appliquées sur le réseau : des flexibilités locales facilitent les raccordements et l’intégration des EnR ; le véhicule-to-grid vise à construire un réseau plus intelligent en reliant les batteries de véhicule au réseau ; le couplage sectoriel se propose comme solution de stockage ; le pilotage de consommation intelligent invite le consommateur à moduler sa consommation contre une rétribution financière.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

17 sep. 2021
France

Revue de presse du 17 sep.

A la une : EDF Renouvelables lance une campagne de financement pour la centrale solaire de Niévroz

10 sep. 2021
France

Revue de presse du 10 sep.

A la une : Belfort : Dalkia lance un grand chantier de rénovation du réseau de chaleur

30 juil. 2021
France

Revue de presse du 30 juil.

A la une : Transition énergétique : Dalkia se prépare au tout électrique

Voir toutes les revues de presse