France

Revue de presse

23 fév. 2018

Réglementations et politique de l'énergie

23 fév. 2018 Enerpresse, 16/02/18

PPE : Nicolas Hulot entendu par les députés

Mercredi 14 février dernier, Nicolas Hulot a été entendu par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale sur la Programmation Pluriannuelle de l’Energie : « l’un des grands choix qui devra être fait dans les années qui viennent, sera, au fur et à mesure de la fermeture des réacteurs en fin de vie, celui de la technologie qui remplacera ces centrales » a-t-il estimé. « Les choix qu'on va faire en matière de nucléaire sont désormais évidemment associés, dépendants, du rythme de progression des ENR (...) des baisses de leur coût, de la rapidité et de la réalité du développement du stockage » a-t-il repris, alors que la veille Emmanuel Macron avait déclaré que la construction de nouveaux réacteurs nucléaires n’était pas à exclure. Au sujet de l’état des négociations sur le renouvellement des concessions hydrauliques avec la Commission européenne, le ministre a déclaré : « À ce stade, l'accord n'a pas encore été trouvé » mais « l'objectif est d'aboutir le plus rapidement possible à une sortie du statu quo qui nuit considérablement aux investissements dans le secteur ». La politique nationale à ce sujet privilégiera la mise en concurrence.

23 fév. 2018 lenergeek.com, 19/02/18

L’UFC Que-choisir épingle les CEE

L’UFC Que-choisir juge le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie « inconnu, kafkaïen et injuste ». Ce dispositif vise à imposer aux vendeurs d’énergie des économies d’énergie, pour eux-mêmes et pour leurs clients. L’UFC Que-Choisir note que 53 % des consommateurs connaissent le dispositif en ignorant à quoi il sert, et que 34 % ne le connaissent pas du tout. Au final, 31 % des consommateurs seulement ont pu en bénéficier. L’association pointe donc le manque de communication de l’Etat et des acteurs de l’énergie, mais également des lacunes d’adaptabilité dans la procédure – les aides peuvent être refusées une fois les travaux d’économie terminés –, et un dispositif de primes peu incitatif : « Pour la pose d’une chaudière individuelle par exemple, un consommateur n’entamera pas nécessairement une demande fastidieuse de CEE pour toucher une prime de 155 euros sur un coût total de 3.113 euros ». L’UFC suggère donc d’obliger les vendeurs d’énergie et d’équipements de rénovation à rendre visibles les aides correspondantes à un MWh Cumac, à vérifier au préalable que les travaux déboucheront bien sur un certificat, ou à proposer un système de bonus/malus aux propriétaires louant leurs biens afin de les inciter à les rénover.

23 fév. 2018 Bulletin de l’Industrie Pétrolière, 20/02/18

Un projet d’arrêté détermine les stocks minimaux pour l’hiver 2018-2019

Un projet d’arrêté déterminant les stocks minimaux de gaz naturel pour garantir la sécurité des approvisionnements pour l’hiver 2018-2019 sera examiné le 27 février par le Conseil Supérieur de l’Energie (CSE). Le projet d’arrêté, auquel s’est associée la Direction Générale de l'Energie et du Climat (DGEC), a déterminé « un besoin de stockages souterrains de gaz naturel permettant d'assurer des débits de soutirage de 1880 GWh/j pour couvrir la demande lors de pointes de froid d'une durée de 4 à 6 jours telles qu'il s'en produit statistiquement une fois tous les cinquante ans ».

Economies d'énergie et émissions carbone

23 fév. 2018 lejournaldeleco.fr, 15/02/18

Orapi emporte le Challenge Energie

A l’issue du Challenge Energie, organisé par la CPME Auvergne-Rhône-Alpes et EDF avec 27 entreprises de la Région, c’est le groupe Orapi de St-Vulbas, par l’intermédiaire de son PDG Guy Chifflot, qui a reçu le 29 janvier dernier un chèque de 2 000 euros en récompense de son économie de 150 MWh, correspondant à 9% de sa consommation annuelle (soit 10 000 euros d’économie). Pour ce faire, le groupe, avec l’aide de son coach EDF Denis Fritsch, s’est concentré sur « une rénovation de l’éclairage, le management de la VMC et des formations aux éco-gestes ». Ce sont en tout 9 coaches EDF qui ont conseillé les 27 entreprises engagées dans le concours et permis d’économiser 1,2 GWh (150 tonnes de CO2).

23 fév. 2018 lenergeek.com, 14/02/18

Les centrales à charbon vers la biomasse ?

La fermeture des centrales à charbon françaises, annoncée par Emmanuel Macron, n’aura peut-être pas lieu avant la fin de son quinquennat. Le manque à gagner économique pour les territoires concernés serait trop important comparé à l’impact environnemental de la production de charbon, qui ne représente que 1,4% de la production d’électricité nationale et un effet sur le bilan carbone bien moindre que le secteur des transports, par exemple. Les dernières centrales encore en activité sur le territoire pourraient privilégier la reconversion à la fermeture : La centrale de Cordemais (Loire-Atlantique) envisage la densification de biomasse végétale comme combustible, celle du Havre teste la co-combustion de déchets non valorisables, et celle de Gardanne expérimente la biomasse en envisageant une filière bois-énergie régionale. De la réussite de ces expérimentations dépend la place prépondérante que pourraient occuper la France et EDF en matière de reconversion écologique des centrales.

Production d'énergie

23 fév. 2018 lesechos.fr, 19/02/18

Une ferme solaire s’installe sur un ancien site militaire

Le projet Hawk, porté par la Société Champenoise d'Energie (SCE), a été retenu le 8 février par le ministre de la Transition écologique et solidaire dans le cadre de l’appel à projets lancé par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). Le projet consiste en l’installation d’une ferme solaire sur un ancien terrain militaire à Châlons-en-Champagne. 13 680 panneaux solaires d’une puissance de 4,2 MWc seront installés sur 6,43 hectares, soit l'équivalent de la consommation électrique d'une ville de 4.000 habitants. « Grâce aux progrès des panneaux, plus sensibles, nous avons divisé par deux la surface occupée. En outre, le site est déjà clôturé aux normes militaires, ce qui est à la fois une chance et une économie » a expliqué Jérôme Mat, président de la SCE. 4,5 millions d’euros vont être investis dans ce projet, qui devrait être mis en œuvre fin 2019 ou début 2020. Le montant sera amorti en revendant l’électricité produite à EDF pour 6,6 centimes d’euros par kWh.

Tendances et acteurs

23 fév. 2018 usine-digitale.fr, 14/02/18

EDF teste l’IoT

La division Research and Development d’EDF travaille depuis 2015 avec Nokia à évaluer l’usage de technologies IoT dans l’industrie. Il ne s’agit pas pour l’énergéticien de simuler des phénomènes physiques, mais bien de mener des tests fiables en laboratoire : endurance et consommation des objets, et coûts d’utilisation. Pour les réseaux, il s’agit d’évaluer le niveau de pénétration des matériaux par le signal, les services de géolocalisation et la cybersécurité. D’ici à l’été 2018, ce sont des centaines de cas d’usage différents qui feront l’objet de « Prooves Of Concepts », différents selon les métiers (protection des travailleurs en milieu isolé, géo-tracking…). EDF dispose déjà de nombreuses données qui devront être exploitées par des algorithmes pour en tirer des conclusions et améliorer l’efficacité opérationnelle, faire des économies et créer des nouveaux services. Le groupe énergétique, pas forcément en avance sur l’IoT, se trouve bien positionné en ce qui concerne le big data.

23 fév. 2018 tecsol.blogs.com, 14/02/18

SMA et Danfoss vont coopérer pour créer le supermarché du futur

SMA et Danfoss ont annoncé vouloir fusionner en une entreprise commune visant à intégrer les supermarchés au système énergétique du futur. Basée à Hambourg, la co-entreprise sera une alliance du segment froid de Danfoss et de Coneva GlbH, nouvelle filiale de SMA. Le directeur général de cette dernière, Jochen Schneider, a déclaré que « La plateforme de gestion énergétique ennexOS de SMA [était] l´outil idéal pour optimiser la consommation énergétique des détaillants sur la base de paramètres comme les prix actuels de l´électricité, la température extérieure, le rayonnement solaire et les exigences de réseau temporaires. L'électricité autogénérée excédentaire peut soit être vendue soit être stockée dans des systèmes de stockage thermique et électrique. L'intégration au marché de l'énergie nous permet également de garantir un approvisionnement en énergie verte et rentable. De plus, nous pouvons intégrer des stations de chargement. » La distribution alimentaire pourrait ainsi devenir un élément-clé du système énergétique à venir.

23 fév. 2018 sensduclient.com, 19/02/2018

EDF primée pour sa relation client

En 2017, EDF a été l’entreprise la plus récompensée pour sa relation client, avec trois prix : le premier au Podium de la Relation Client Kantar TNS BearingPoint 2017 dans la catégorie Energie, le deuxième lors des 24 heures de la relation client de l'AFRC, et enfin le Trophée du Directeur de la relation client de l'année d'Editialis / Relation client Mag /AFRC. « Nous souhaitons pouvoir offrir une relation client qui soit à la fois numérique et humaine pour répondre de façon simple et personnalisée à l'ensemble des demandes que les clients peuvent nous adresser. (…) Nous tendons vers une relation d'excellence en cherchant la satisfaction de nos clients et même leur "très satisfaction" » a souligné Gaëlle Salaün, Directrice Service Clients Particuliers chez EDF.

23 fév. 2018 Enerpresse, 16/02/18

Le projet Ringo de RTE avance

Afin d’augmenter la part d’énergies renouvelables dans le réseau, RTE développe le projet Ringo, une ligne électrique virtuelle, qui permet de stocker de l'électricité dans des batteries en un point A tout en déchargeant la même quantité d'électricité depuis des batteries en un point B. Ce système ne va pas à l’encontre de l’interdiction de stockage que RTE doit respecter, mais permet d’éviter les congestions. Nidec ASI France, le groupement Blue Solutions, SCLE SFR, Ineo Postes et Centrales et ORTEM, ainsi que le groupement Saft et Schneider Electric, fourniront les installations de stockage. Deux sites ont été retenus : l’un près Dijon et l’autre près de Gap. Un troisième terrain dans la Haute-Vienne est en cours d’acquisition. L’investissement nécessaire pour ce projet devrait s’élever à 80 millions d'euros sur quatre ans.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

15 Juin. 2018
France

Revue de presse du 15 Juin.

A la une : Les entreprises, au cœur du « plan solaire » d’EDF

08 Juin. 2018
France

Revue de presse du 08 Juin.

A la une : Nicolas Hulot lance un plan de déploiement de l’hydrogène

25 Mai. 2018
France

Revue de presse du 25 Mai.

A la une : Bilan plutôt satisfaisant pour l’éolien flottant

Voir toutes les revues de presse