France

Revue de presse

22 jan. 2021

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

22 jan. 2021 lemondedelenergie.com, 14/01/2021

Eolien : le gouvernement accélère le déploiement

A l’occasion d’une intervention à l’Assemblée nationale le 14 janvier, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a réaffirmé la volonté gouvernementale d’accélérer le rythme de développement de l’énergie éolienne, tant terrestre que marine. Preuve de cet engagement, la localisation du premier parc flottant devrait sous peu faire l’objet d’une annonce. « Au sud de la Bretagne, le débat public sur le projet d’éoliennes flottantes s’est terminé fin décembre. Je choisirai la zone d’implantation après la remise du rapport de la Commission du débat public prévue fin février, et il s’agira du premier parc commercial d’éoliennes flottantes en Europe », a ainsi indiqué la ministre. En Méditerranée, « le débat public devrait commencer au premier semestre et la localisation de deux futurs parcs d’éoliennes flottantes pourrait avoir lieu d’ici la fin 2021 ». Alors que le premier des sept projets en offshore « posé » attribués depuis 2012 devrait voir le jour en 2022 au large de Saint-Nazaire, Barbara Pompili a rappelé qu’un 8ème projet, situé au large du Cotentin, serait attribué l’année prochaine. Afin que « chaque territoire prenne sa part » dans le développement de l’éolien terrestre, la ministre juge essentiel d’« améliorer la planification ». A cette fin, elle prévoit de « demander aux préfets de région d’engager la rédaction de cartographies des zones propices au développement de l’éolien, en concertation avec les acteurs locaux » : « une déclinaison par région des objectifs d’énergies renouvelables de la PPE, en concertation avec les collectivités, pour répartir les objectifs en fonction des potentiels et spécificités des régions », a précisé la ministre.

22 jan. 2021 actu-environnement.com, 14/01/2021

Chaudières au fioul : le projet d'interdiction en consultation

Le projet de décret prévoyant l’interdiction de l’installation des systèmes de chauffage au fioul et au charbon, dès le 1er juillet 2021 dans les bâtiments neufs et le 1er janvier 2022 dans le parc immobilier existant, fera l’objet d’une consultation du 14 janvier au 4 février 2021. Le texte fixe actuellement à 250 gCO2eq/kWh le seuil à partir duquel seront interdits les systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire fonctionnant principalement à partir de combustibles très fortement émetteurs de GES (gaz à effet de serre). « Des exemptions sont prévues soit s'il y a une impossibilité technique liée aux caractéristiques du bâtiment, soit s'il y a une absence de solution de raccordement à des réseaux de chaleur ou de gaz naturel et lorsque l'installation d'un nouvel équipement nécessite des travaux de renforcement sur le réseau de distribution publique d'électricité », indique toutefois le ministère de la Transition écologique. Une prime à la casse ayant été instaurée en 2011, le problème des chaudières au fioul concerne presque exclusivement le parc immobilier existant. Aujourd’hui, de nombreuses aides telles que les CEE (Certificats d’économie d’énergie, MaPrimeRénov’…) ont pris le relais afin de favoriser le remplacement des vieilles chaudières.

Energies renouvelables

22 jan. 2021 environnement-magazine.fr, 12/01/2021

Energies renouvelables : progression au troisième trimestre 2020

Selon le dernier baromètre publié par Observ’ER (Observatoire des énergies renouvelables), la capacité des installations de production d’énergies renouvelables s’élevait à 56,3 GW sur le territoire national au 30 septembre 2020. Avec 25,9 GW, l’hydraulique représente près de la moitié du parc au troisième trimestre, suivi de l’éolien (17,3 GW, avec 671 MW supplémentaires sur la période) et du photovoltaïque (10,5 GW, +692 MW). Bien qu’ayant permis aux énergies renouvelables de couvrir 27,3% de la consommation électrique française entre juillet et septembre 2020, le niveau de la production reste bien inférieur aux objectifs fixés par la PPE (Programmation pluriannuelle de l’énergie). La baisse continue des coûts moyens de production du MWh (LCOE) entre 2008 et 2019 devrait se poursuivre et favoriser le développement des énergies vertes sur le territoire : après avoir baissé de 42% en dix ans, le LCOE de l’éolien terrestre devrait reculer de 25% entre 2019 et 2030 puis de 20% entre 2030 et 2050.

Tendances et acteurs

22 jan. 2021 actu-environnement.com, 13/01/2021

Mobilité verte : lancement de la plateforme « Bus propres »

La Banque des territoires et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont annoncé le 13 janvier le lancement de « Bus Propres », une plateforme destinée à accompagner les collectivités territoriales et les autorités organisatrices de la mobilité souhaitant verdir leur flotte de bus. Abondé à hauteur de 100 millions d’euros par chacun des partenaires, ce dispositif financera jusqu’à 100% des coûts éligibles des projets (liés à l’acquisition des bus et aux infrastructures de recharge associées) et proposera aux bénéficiaires un taux d’intérêt encadré qui évoluera inversement à la variation du prix de l’électricité : « cette caractéristique permet aux bénéficiaires de sécuriser en tout ou partie leur risque, sur la facture énergétique des bus électriques, lié à l'évolution du prix d'électricité, laquelle est déterminante dans l'équilibre économique global du verdissement d'une flotte », indiquent les partenaires. Paolo Gentiloni, commissaire européen à l’économie, a tenu à préciser qu’« une attention particulière sera[it] accordée aux véhicules fonctionnant à l'énergie électrique et à leurs stations de recharge, contribuant ainsi à la réalisation de [l’] objectif de neutralité climatique d'ici 2050 ».

22 jan. 2021 Lemondedelenergie.fr, 11/01/2021

Hydrogène : création d’un Conseil national

Le 11 janvier, les ministères de l’Economie, de la Transition écologique et de la Recherche ont annoncé la création d’un Conseil national de l’hydrogène. Devant « contribuer » à l’émergence d’une filière française de l’hydrogène décarboné, cette instance aura pour mission de « structurer les échanges entre l’Etat et les parties prenantes, en particulier les filières industrielles, et mesurer le bon déroulement des actions prévues pour identifier, le cas échéant, les éventuels freins ». Appelé à se réunir pour la première fois au cours du mois de janvier dans le cadre du Conseil national de l’industrie, ce Conseil national de l’hydrogène comptera une quinzaine d’industriels tels que le PDG du groupe EDF Jean-Bernard Lévy, le PDG d’Alstom Henri Poupart-Lafarge ou encore Philippe Darmayan, président d’ArcelorMittal France. Pour mémoire, la France entend investir 7 milliards d’euros d’ici 2030 dans le développement de l’hydrogène décarboné, dont 2 milliards d’ici 2022 dans le cadre du plan France relance. Le défi est de taille : alors que 95% des 880 000 tonnes d’hydrogène industriel produites en France en 2020 étaient issues d’énergies fossiles, la filière entend produire 1,35 millions de tonnes à l’horizon 2030, décarbonées à 52%.

Techniques et innovations

22 jan. 2021 ouest-france.fr, 15/01/2021

Marseille : installation de poubelles fonctionnant à l’énergie solaire

Dans le cadre d’un appel d’offres lancé par la Métropole Aix-Marseille-Provence, quatre entreprises ont été sélectionnées afin de fournir à la ville de Marseille des poubelles fonctionnant à l’énergie solaire. Chacun des prestataires a d’ores et déjà installé quatre de ces poubelles d’un genre nouveau dans les rues très fréquentées du centre-ville. Cette expérimentation vise à évaluer leur utilité, étant capables de compacter jusqu’à 600 litres de déchets. Equipées d’une puce connectée fournissant aux prestataires des informations sur leur taux de remplissage, elles devraient permettre de réduire le nombre de passage des services de collectes. D’un coût unitaire de 5 000 euros, ces poubelles offriront à la collectivité un « retour sur investissement […] assez rapide, de l’ordre de deux à trois ans », indique le responsable de communication de Connect Sytee. Comptant parmi les quatre prestataires sélectionnés, cette entreprise a déjà installé 350 exemplaires de sa « Bigbelly » dans les rues de la capitale.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

26 fév. 2021
France

Revue de presse du 26 fév.

A la une : La RATP et EDF Renouvelables : signature du premier PPA d’électricité renouvelable

19 fév. 2021
France

Revue de presse du 19 fév.

A la une : EDF contribue au développement de la mobilité électrique

12 fév. 2021
France

Revue de presse du 12 fév.

A la une : ADEME : lancement du « Tremplin pour la transition écologique des PME »

Voir toutes les revues de presse