France

Revue de presse

20 nov. 2020

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

20 nov. 2020 actu-environnement.com, 13/11/2020

France Hydrogène et la BEI signent un accord pour accompagner les porteurs de projets

France Hydrogène et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont signé un accord portant sur l’accompagnement des porteurs de projets dans le domaine de l’hydrogène. S’inscrivant dans le cadre du programme InnovFin Conseil de la BEI, cette initiative prévoit la mise à disposition de fonds qui permettront d’accompagner ces acteurs durant la phase d’étude et de faisabilité de leur projet. Une « exploration poussée des possibilités de financement » est également prévue. « Grâce à cet accord, les promoteurs de ce secteur bénéficieront de l'expertise technique et financière [du] premier bailleur international en matière de transition énergétique », a indiqué France Hydrogène lors de l’annonce de cet accord le 13 novembre. « La BEI travaillera étroitement avec France Hydrogène et ses membres sur le partage des connaissances et des meilleures pratiques pour faciliter l'accès au financement le plus adapté pour les projets hydrogène proposés », se félicite l’association. Cette dernière précise que l’un des objectifs de l’accord est de « repérer ceux qui pourraient être éligibles à un financement de la BEI ».

20 nov. 2020 Actu-environnement.com, 09/11/2020

Un nouveau guichet d’aides pour les projets de décarbonation

Le gouvernement vient de publier un décret, et son arrêté complémentaire, pour ouvrir un guichet des subventions des projets de décarbonation de l’industrie. Cette initiative a pour objectif de favoriser la distribution des aides et d’améliorer l’efficacité énergétique des projets d’une valeur maximum de 3 millions d’euros. Le guichet financera notamment les travaux de récupération de force ou de chaleur de type thermique issus de fluides liquides, gazeux ou de refroidissement, ainsi que l’achat de biens destinés à améliorer le rendement énergétique d’appareils ou d’installations permettant le suivi des performances énergétiques des installations industrielles et le contrôle du rendement énergétique. Le guichet, hébergé par l’Agence de services et de paiement, sera ouvert jusqu’au 31 décembre 2022 et couvrira de 10% à 50% des coûts des travaux en fonction du type de projet et de la taille de l’entreprise bénéficiaire.

Energies renouvelables

20 nov. 2020 Lefigaro.fr, 09/11/2020

La compétitivité croissante des ENR

Selon un rapport récemment publié par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), le coût de l’énergie solaire devrait prochainement être inférieur à celui du charbon dans la majeure partie des pays du globe. Loin de concerner uniquement le secteur photovoltaïque, cette tendance baissière est également observable dans les autres énergies renouvelables (ENR). Représentant désormais un marché mondial de 260 milliards de dollars, les ENR sont de moins en moins dépendantes des subventions publiques. Comme en témoignent les derniers appels d’offres bouclés cet automne par la France, les renouvelables ne cessent en effet de gagner en compétitivité par rapport aux autres énergies. En octobre le tarif pour le photovoltaïque s’affichait ainsi en baisse de 24% sur trois ans, le prix moyen de l’éolien ayant quant à lui reculé de 10% sur un an. Cette évolution est liée tant aux progrès techniques réalisés qu’aux économies d’échelle permises par la massification des commandes et à la baisse du prix des composants. Selon de nombreux acteurs, le prix du MWh devrait néanmoins augmenter dans les années à venir en raison de la hausse prévisible de la demande qu’entraînera l’essor de la mobilité électrique. La compétitivité croissante des ENR ne doit toutefois par faire oublier l’importance des coûts indirects liés à leur production, RTE (Réseau de transport d’électricité) prévoyant notamment d’investir 35 milliards d’euros dans l’adaptation des réseaux électriques au cours des quinze années à venir. Le stockage de ces énergies, dont la production, est par nature intermittente, constitue également un défi, la baisse constante du coût des batteries laissant toutefois supposer que cette contrainte ne saurait réellement entraver le développement des ENR.

20 nov. 2020 lesechos.fr, 13/11/2020

Offres d’électricité « verte » : l’ADEME lance un nouveau label

L’ADEME (Agence de la transition écologique) s’apprête à lancer un label distinguant les offres d’électricité « verte » les plus vertueuses. Comme l’explique Brice Arnaud, économiste au sein de l’Agence, cette initiative vise à pallier un manque : « En souscrivant une offre d'électricité verte, on pense qu'on va acheter des électrons produits par un parc éolien ou solaire alors que dans la majorité des cas seule une part très infime de la facture d'électricité rémunère ces installations renouvelables et contribue à financer la transition énergétique, à travers l'achat de certificats garantie d'origine renouvelables ». Afin de remédier à cette situation, le label de l’ADEME distinguera les contrats garantissant l’achat conjoint d’électricité et de certificats de garanties d’origine à des producteurs français : « assur[a]nt aux consommateurs que leur facture d’électricité rémunère bien un producteur d’énergie renouvelable en France », ces offres pourront revendiquer une étoile. Les offres « vertes » capables en outre de garantir un quart d’électricité produite sans soutien public dans des centrales renouvelables construites en France après 2015 en recevront deux, tout comme les contrats justifiant de 25% d’électricité produits par des centrales détenues majoritairement par des collectivités ou des particuliers.

20 nov. 2020 Actu-environnement.com, 09/11/2020

Photovoltaïque : la filière française va se donner une feuille de route

Les acteurs de l’industrie photovoltaïque française se sont réunis pour évoquer les enjeux de réindustrialisation de certaines activités et la sécurisation des approvisionnements stratégiques. Le Comité stratégique de filière (CSF) s’est saisi du sujet des « opportunités de reconquête industrielle » dans le photovoltaïque et a lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour identifier les acteurs à mobiliser et les projets à développer. Le CSF espère présenter en mai 2021 une feuille de route. La crise sanitaire du printemps 2020 a révélé les difficultés d’approvisionnement de l’Hexagone dans certains domaines. Le chaîne de valeur de la filière photovoltaïque, par exemple, se situe en Asie. Le Comité stratégique estime qu’« il y a urgence à construire une filière solaire compétitive en France » : « du fait de l’automatisation des procédés, le différentiel de coût de main d’œuvre impacte de moins en moins le coût de fabrication des modules photovoltaïques ou autres composantes, alors que le coût du transport devient proportionnellement plus important », explique-t-il. Les nouvelles technologies développées en France devraient par ailleurs permettre de développer l’autoconsommation et de produire de nouveaux composants à faible empreinte environnementale. « La chaîne de valeur solaire photovoltaïque ne se limite pas aux cellules, modules et panneaux mais comprend également des domaines moins visibles mais tout aussi stratégiques : câbles DC (courant continu), transformateurs, EMS (energy management systems), stockage, etc. » souligne le CSF. Le Comité Stratégique estime que la reconquête industrielle pourra s’appuyer « sur l’accompagnement des acteurs existants ou souhaitant s’implanter en France et la facilitation, la consolidation et l’amplification de leurs projets, [sera] le point de départ à partir duquel reconstruire une nouvelle filière ». La feuille de route sur laquelle travaille actuellement le CSF doit permettre de renforcer la chaîne de toute la filière photovoltaïque française, formaliser les objectifs et les dynamiques nécessaires pour mettre en œuvre des projets industriels nationaux et développer les compétences. La feuille de route « devra avoir comme priorité de développer une approche de filière cohérente autour d’une offre technologique et industrielle française parmi les meilleures mondiales à l’horizon 2030, tirant parti des pépites industrielles déjà existantes en 2020 », résume le Comité stratégique.

Tendances et acteurs

20 nov. 2020 presseagence.fr, 10/11/2020

Transition énergétique : l’ADEME et Initiative France concluent un partenariat

L’ADEME (Agence de la transition écologique) et Initiative France ont signé le 10 novembre une convention visant à accompagner les créateurs et repreneurs d’entreprise dans leurs efforts pour mieux intégrer la transition énergétique. Ce partenariat se déclinera en quatre principales actions : « renforcer l’interconnaissance entre les entités régionales de l’ADEME et les associations du réseau Initiative France » ; « intégrer la dimension environnementale dans l’évaluation des projets financés et accompagnés par Initiative France » ; « Sensibiliser et former les bénévoles et salariés d’Initiative France à la transition écologique » ; « Massifier et amplifier l’accompagnement à la Transition écologique des TPE/PME et contribuer à une reprise économique pérenne ». « A travers ce partenariat, l’ADEME pourra diffuser son expertise environnementale au sein du réseau Initiative France et ainsi toucher des milliers de créateurs d’entreprise dans la phase cruciale de montage de leur projet, phase où ils prennent des décisions déterminantes sur les futurs impacts environnementaux de leur activité », s’est félicité Arnaud Leroy PDG de l’ADEME. « Ce partenariat avec l’ADEME est une étape majeure. Il vient outiller nos bénévoles et nos salariés pour leur permettre de proposer un accompagnement expert aux entrepreneurs sur ces sujets », a pour sa part commenté Guillaume Pepy, président d’Initiative France.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

27 nov. 2020
France

Revue de presse du 27 nov.

A la une : Electric Days : EDF présentera ses solutions innovantes le 1er décembre

13 nov. 2020
France

Revue de presse du 13 nov.

A la une : Automobile : le ministère prolonge de six mois le bonus écologique et la prime à la conversion

06 nov. 2020
France

Revue de presse du 06 nov.

A la une : EDF Renouvelables remporte l’appel d’offres de la Commission de Régulation de l’Energie

Voir toutes les revues de presse