France

Revue de presse

20 sep. 2019

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

20 sep. 2019 lemondedelenergie.com, 11/09/2019

Les députés approuvent le projet de loi énergie-climat

Le 11 septembre, les députés ont approuvé le projet de loi énergie et climat qui doit permettre d’atteindre la « neutralité carbone » à l’horizon 2050. Actualisant les objectifs de la politique énergétique française, le texte prévoit une baisse de 40% de la consommation d’énergies fossiles d’ici à 2030 (contre 30% précédemment) et la fermeture des dernières centrales à charbon en 2022. Le projet de loi pérennise par ailleurs l’existence du Haut conseil pour le climat et prévoit l’instauration d’un dispositif progressif de rénovation énergétique des « passoires thermiques ». Saluant « un nouveau pilier de la transition écologique », la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne a annoncé aux députés que « les mois à venir sera[ient] ceux de l’accélération écologique ».

20 sep. 2019 actu-environnement.com, 11/09/2019

L’Etat et Orpi signent un nouveau « Green Deal » en faveur de la rénovation énergétique

Après un premier accord conclu en février 2017 entre la coopérative immobilière et l’Etat, Christine Fumagalli, présidente d’Orpi, Julien Denormandie, ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition écologique, Philippe Pelletier, président du plan Bâtiment durable, et Arnaud Leroy, président de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), ont signé un nouveau « Green Deal » le 9 septembre. Visant la massification de la rénovation énergétique des logements privés, cette nouvelle convention porte plus particulièrement sur la formation aux enjeux énergétiques des agents immobiliers et sur l’accompagnement des bailleurs privés. « Ce public, déjà engagé dans une démarche de rentabilité sur le long terme, est en effet particulièrement réceptif à l'argument de la valorisation du patrimoine », précisent les signataires. Cet accord doit notamment favoriser le développement de « partenariats avec les acteurs locaux du réseau « Faire » (de l’ADEME) et les clusters et centres de ressources régionaux membres du Réseau Bâtiment durable ». Afin de « sensibiliser [les bailleurs] aux nombreux bénéfices de ces travaux, aux aides financières auxquelles ils peuvent prétendre ainsi qu’à la plus-value qu’ils pourraient en tirer », des réunions thématiques seront organisées au niveau local.

20 sep. 2019 actu-environnement.com, 11/09/2019

Stockage d’énergie : la CRE publie une feuille de route

Le 11 septembre, la CRE (Commission de Régulation de l’Energie) a publié une feuille de route « pour mettre en place un cadre juridique, technique et économique permettant un développement du stockage pérenne et cohérent avec le système énergétique français et les ambitions de la programmation pluriannuelle de l'énergie ». Comme l’explique la Commission, cette initiative vise également à « s'assurer que le cadre tarifaire et réglementaire permet le recours, pour chaque type de besoin, au moyen de flexibilité le plus compétitif sans favoriser une filière de flexibilité au détriment des autres ». Pour atteindre ces objectifs, la CRE suggère la création d’un groupe de travail dédié au stockage qu’elle copiloterait avec la DGEC (Direction Générale de l’Energie et du Climat). Ce groupe aurait notamment pour mission d’évaluer la pertinence d’un statut juridique d’opérateur de stockage. Selon la CRE, un tel statut pourrait en effet permettre de « faciliter l'accès aux réseaux et la participation aux mécanismes de marchés en définissant des règles ad hoc pour le stockage, définir clairement les droits et obligations attachés à l'opérateur de stockage, clarifier la distinction entre le stockage et les activités de production et de fourniture, justifier un traitement tarifaire et fiscal différent… ». Parmi les autres initiatives susceptibles de lever les freins au développement du stockage, la CRE évoque notamment : la simplification des procédures de raccordement ; la modification des processus d’investissements des gestionnaires de réseaux pour faire des solutions de stockage une alternative au développement de réseau et l’évolution des règles services système de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) « pour définir des règles pérennes de participation des installations de stockage aux services système fréquence ».

Economies d'énergie et émissions carbone

20 sep. 2019 connaissancedesenergies.org, 12/09/2019

Exploitation commerciale de deux bus à hydrogène dans les Yvelines

Pour la première fois en France, deux bus à hydrogène sont entrés en exploitation commerciale dans les Yvelines. Ces véhicules relieront les communes de Versailles et de Jouy-en-Josas, distantes d’environ 12,5 kilomètres. Equipés d’une pile à combustible produisant de l’électricité à partir d’hydrogène, ces bus n’émettent aucun gaz à effet de serre. Ils se distinguent également des bus équipés de batteries lithium-ion par une plus grande autonomie et la vitesse de leur rechargement. « L’objectif (...) est de tester les performances de ce type de véhicule au niveau de la consommation, de l'autonomie, des coûts d'exploitation et de maintenance », ainsi que leurs « tenues techniques » durant sept ans, explique Ile-de-France Mobilités. Le Syndicat des transports d'Île-de-France se fixe pour objectif « une flotte de bus 100% propres » dans la région en 2029. Des expérimentations comparables seront prochainement menées dans d’autres villes françaises, notamment à Auxerre. Mais tandis que le projet auxerrois repose sur le recours à de l’hydrogène « vert », ne générant aucune émission de GES, les deux bus circulant dans les Yvelines fonctionneront à partir d’hydrogène « gris » issu du reformage de méthane. Une différence notable, cette dernière opération étant à l’origine de fortes émissions de CO2.

Energies renouvelables

20 sep. 2019 greenunivers.com, 13/09/2019

La modeste progression des énergies vertes au sein du mix énergétique

Dans son rapport consacré au bilan énergétique 2018 de la France, la CGDD (Commissariat Général au Développement Durable) observe que la production d’énergie primaire hexagonale a progressé de 4,2% (138 Mtep) par rapport à 2017. À elle seule, la production d’énergies renouvelables (EnR) s’élève à 27,7 Mtep, dont 38% de biomasse et 20% d’hydraulique. Ne représentant que 16,1% de la consommation finale brute en 2017, la part des EnR reste toutefois nettement inférieure à l’objectif fixé en 2009 (19,5%). À noter que les énergies vertes ont pour la première fois dépassé le gaz naturel dans le domaine de la production de chaleur : en 2017, la part de la biomasse dans le bouquet énergétique des réseaux de chaleur s’élevait ainsi à 22% et celui de la chaleur aéro/géothermique ou solaire à 5%. Gaz naturel et EnR réunis représentent 78% de la production totale.

Tendances et acteurs

20 sep. 2019 environnement-magazine.fr, 11/09/2019

Sol Solidaire : une association pour lutter contre la précarité énergétique

Le syndicat des professionnels de l’énergie solaire, Enerplan, a annoncé la création de l’association Sol Solidaire qui sera présentée les 12 et 13 septembre à l’Université d’été de l’autoconsommation photovoltaïque. Comme l’explique le syndicat, cette initiative vise à « orienter les fonds privés vers le financement de projets solaires de production d’électricité dans le secteur résidentiel social ». « L’association Sol Solidaire se fixe l’objectif de fournir gratuitement des kilowattheures solaires pour les ménages modestes, afin d’augmenter le reste à vivre de ces derniers », détaille Enerplan. Un certificat attestant de la production de chaque MWh sera délivré en échange des données de production. « La totalité des certificats seront remis à des contributeurs privés en échange de leurs dons, lors d’une soirée de gala de mise aux enchères des certificats organisée par Sol Solidaire. Les attributaires pourront ainsi, dans le cadre de leur politique de RSE, contribuer à l’investissement des bailleurs sociaux dans des générateurs photovoltaïques », explique André Joffre, fondateur du bureau d’études Tecsol. « Grâce à la mobilisation de subventions publiques et à la contribution financière des entreprises par l’intermédiaire de Sol Solidaire, les bailleurs sociaux seront accompagnés pour mettre en œuvre cette gratuité », indique par ailleurs Enerplan. « Conduite sous l’égide du comité stratégique de filière « Industrie des nouveaux services énergétiques » », l’action sociale de l’association Sol Solidaire « [pourrait] être financée d’ici fin 2019 dans le cadre de l’appel à projets "Accompagnement et transformation des filières" du Programme d’investissements d’avenir (PIA) », a pour sa part annoncé le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

Techniques et innovations

20 sep. 2019 tracesecritesnews.fr, 12/09/2019

2CRSI mise sur des serveurs moins énergivores

Spécialisée dans la conception et la fabrication de serveurs informatiques, 2CRSI s’est engagée dans une démarche « Green-IT ». Alors que les technologies de l’information consomment actuellement 7% de l’énergie mondiale contre 1% en 2004, l’entreprise strasbourgeoise a mutualisé l’alimentation et la ventilation de ses serveurs pour les rendre moins énergivores. La consommation électrique des serveurs Octopus, commercialisés depuis 2017, est ainsi inférieure de 23% à celles de solutions équivalentes. Relativement onéreux, ces produits justifieraient leur coût sur le long terme : « Il faut prendre en compte le coût d’achat et le coût d’usage d’un serveur. En seulement 18 mois, les dépenses liées à l’énergie, à la climatisation et au personnel coûtent aussi cher que le prix d’achat de l’équipement », assure en effet Alain Wilmouth, PDG de 2CRSI. La PME a, par ailleurs, investi plusieurs millions d’euros afin de mettre au point des solutions permettant de recycler l’énergie thermique produite par les serveurs et les data centers. Différentes expérimentations sont menées actuellement, notamment à Paris où l’un des bassins de la piscine de la Butte-aux-Cailles est chauffé grâce à un data center de la société Stimergy. De plus, 2CRSI a récemment signé avec le CERN (Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire) un contrat portant sur une importante solution de stockage composée d’une centaine de systèmes. En pleine expansion, l’entreprise espère être implantée dans 45 pays à la fin de l’année, soit 20 de plus qu’aujourd’hui.

20 sep. 2019 latribune.fr, 11/09/2019

Tourisme : le défi de la transition énergétique

Véritable manne économique pour la France, le tourisme représente également un défi écologique de taille. Afin de le relever, l’Anett (Association Nationale des Elus de Territoires Touristiques) travaille à l’élaboration de solutions susceptibles de concilier le dynamisme du secteur et les impératifs de la transition écologique. « L’Anett a pour but de capitaliser sur les bons projets de développement et de valorisation touristique », explique Emmanuel Maquet, le député de la Somme et secrétaire général de l’Association précisant qu’« une stratégie globale serait (…) difficile à mettre en place ». « Nous travaillons actuellement sur les réseaux de chaleur, la biomasse, la méthanisation, la gestion de l’eau… Sans oublier, par exemple, la valorisation des déchets ménagers ou la transition de l’éclairage public vers la technologie LED », détaille-t-il. Interrogé sur les modes de financement de la transition énergétique, Emmanuel Maquet évoque « les certificats d’économies d’énergie », « un dispositif intéressant et intelligent » capable de générer « un effet-levier considérable ». « Il faut aussi être attentif aux appels à projets lancés par le gouvernement et qui peuvent concerner la performance énergétique », ajoute-t-il.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

18 oct. 2019
France

Revue de presse du 18 oct.

A la une : EDF Renouvelables : mise en service du parc éolien du Pays d’Anglure

11 oct. 2019
France

Revue de presse du 11 oct.

A la une : Dalkia compte investir un milliard d’euros dans les réseaux de chaleur

04 oct. 2019
France

Revue de presse du 04 oct.

A la une : Dalkia inaugure le réseau de chaleur et de froid « Toulouse Energie Durable »

Voir toutes les revues de presse