France

Revue de presse

20 mar. 2020

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

20 mar. 2020 actu-environnement.com, 12/03/2020

Programme d’investissement d’avenir : trois appels à projets à destination des entreprises

L’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) a lancé trois nouveaux appels à projets à destination des entreprises dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir (PIA). Ouverts jusqu’au 20 janvier 2021, ils ont vocation à financer des projets innovants aux montants supérieurs à deux millions d’euros. Baptisé « Systèmes énergétiques – Villes et territoires durables », le premier porte sur : les systèmes énergétiques optimisés ; la production, la fourniture et les vecteurs énergétiques renouvelables ; l’optimisation environnementale à l’échelle d’un bâtiment d’un îlot ou d’un territoire. Intitulé « Economie circulaire – Eco efficience dans l’industrie, l’agriculture et l’eau », le deuxième doit permettre de sélectionner des projets dans des domaines tels que l’éco-conception des produits et des services ou la production de ressources matières ou énergétiques secondaires. Le dernier appel à projet porte quant à lui sur la bioéconomie et la protection de l’environnement.

20 mar. 2020 lemonde.fr, 11/03/2020

Hydrogène vert : l’Etat veut développer la filière

Lors d’une audition devant les sénateurs, Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique, a évoqué la place de l’hydrogène vert dans la stratégie énergétique de la France. « C’est très important que la France se positionne sur cette technologie d’avenir. Nous avons une ambition très large sur l’hydrogène vert pour l’industrie, la mobilité, mais aussi pour le stockage », a-t-elle déclaré. La PPE (Programmation pluriannuelle de l’énergie) fixe notamment un objectif de 10% d’hydrogène décarboné dans l’industrie en 2023 et de 20 à 40% en 2028. Les projets convertissant l’électricité en gaz (« Power-to-gas ») ont par ailleurs vocation à se multiplier : de 1 à 10 démonstrateurs d’ici à 2023 et de 10 à 100 d’ici à 2028. La PPE table par ailleurs sur la mise en service de 5 000 véhicules utilitaires d’ici 2023 et jusqu’à 50 000 en 2028. Afin que ces objectifs puissent être atteints, l’Etat pourrait investir annuellement 50 millions d’euros dans le développement de l’hydrogène vert. Plusieurs expérimentations ont d’ores et déjà été menées, notamment à Pau où une vingtaine de bus fonctionnant à l’hydrogène ont été mis en circulation.

Economies d'énergie et émissions carbone

20 mar. 2020 lemonde.fr, 14/03/2020

Essor fulgurant des ventes de véhicules en France depuis le début de l’année

Avec 10 300 immatriculations relevées entre le 1er janvier et le 12 mars 2020 et une part de marché de 7% contre 1,8% sur la même période en 2019, les ventes de voitures électriques (VE) ont battu des records depuis le début de l’année. Au total, 24 000 nouveaux véhicules zéro émission sont entrés en circulation sur cette période, soit une hausse de 242% par rapport à début 2019. La France s’impose comme l’un des pays les plus favorables aux VE. Pionnier dans le domaine, Renault reste leader sur le marché grâce aux ventes de la Zoe. Face à une concurrence croissante, le groupe prévoit de lancer deux nouveaux modèles dans les mois à venir : la Twingo ZE et la Dacia Spring, présentée comme la voiture électrique la moins chère d’Europe. Renault est désormais talonné par PSA, devenu numéro deux des ventes en France en quelques mois seulement grâce à la DS3 Crossback électrique, et par Tesla dont la Model 3 figure parmi les meilleurs ventes.

20 mar. 2020 actu-environnement.com, 11/03/2020

Le label Objectif CO2 décerné à six entreprises de transport

Certifiant un haut niveau de performance énergétique et environnementale, le label Objectif CO2 a été décerné pour la première fois à des entreprises de transport de voyageurs telles que les Autocars R. Barrière et les Cars Farouault. Cette reconnaissance couronne les efforts accomplis par les six acteurs concernés pour renouveler leur parc de véhicules, utiliser des énergies alternatives au diesel et former leurs conducteurs à l’éco-conduite. Dans le cadre de cette démarche, ces entreprises ont pu compter sur l’accompagnement des chargés de mission Eco CO2 et bénéficier de différents outils leur permettant de piloter leurs émissions. « Avec ce label, les collectivités et les entreprises, comme les consommateurs, disposent d’un repère de mobilité vertueuse », se félicitent l’Ademe et le ministère de la Transition écologique dans un communiqué.

Tendances et acteurs

20 mar. 2020 lesechos.fr, 14/03/2020

La transition énergétique, au cœur des préoccupations d’Air Liquide

Après avoir fait de la transition énergétique et environnementale l’une des priorités de son plan stratégique Neos qui couvrait la période 2016-2020, Air Liquide a présenté en 2018 des « Objectifs climat » particulièrement ambitieux. Le groupe entend notamment réduire de 30% l’intensité carbone de ses activités entre 2015 et 2025. Pour y parvenir, le groupe portera principalement ses efforts sur son approvisionnement énergétique, les achats d’énergie verte étant notamment appelés à passer de 6 TWh en 2015 à 10 TWh en 2025, date à laquelle ils devront représenter 30% de sa facture énergétique. Air Liquide prévoit par ailleurs de convertir un cinquième de ses camions aux carburants alternatifs. « Nous ne voulons pas uniquement réduire notre empreinte carbone mais aussi aider nos clients à le faire et contribuer au développement d'une société bas carbone », tient toutefois à préciser David Meneses, directeur développement durable d’Air Liquide. Le groupe propose notamment à ses clients des solutions d’oxycombustion permettant de diminuer la consommation de gaz naturel dans des secteurs tels que celui de la métallurgie. La captation du carbone dégagé lors de la production d’hydrogène constitue une autre piste explorée par Air Liquide pour atteindre ses objectifs environnementaux. L’entreprise a en effet élaboré des techniques de récupération et de stockage du CO2, un savoir-faire qu’elle entend désormais mettre à profit pour développer de nouvelles solutions vertes pour la production de biométhane ou dans le domaine de la mobilité.

20 mar. 2020 ladepeche.fr, 11/03/2020

Lidl lance le premier supermarché français à énergie positive

Lidl entend profiter de l’ouverture d’un nouveau magasin à Fenouillet pour expérimenter un concept inédit en France : le supermarché à énergie positive. Afin de produire plus d’énergie qu’il n’en consomme, ce bâtiment sera notamment équipé de 1 577 m2 de toiture photovoltaïque, de 394 m2 d’ombrières photovoltaïques, de 13 candélabres photovoltaïques autonomes en énergie, d’une éolienne de 11 mètres de hauteur et d’un éclairage intérieur intelligent permettant de générer des économies d’énergies.

Techniques et innovations

20 mar. 2020 environnement-magazine.fr, 13/03/2020

Electrolytes : G-Lyte lève 460 000 euros

Lauréat du concours iLab organisé par Bpifrance, G-Lyte vient de lever 460 000 euros auprès de Finovam Gestion et de CNRS innovation. Cette somme devrait permettre à la start-up de passer un cap dans la commercialisation de ses électrolytes ultrastables à haut rendement. Basée sur la technologie des cellules à colorant, cette innovation permet aux panneaux photovoltaïques qui en sont équipés de fonctionner plus de 20 ans contre 5 à 7 ans pour les modules standards. G-Lyte compte également utiliser cet argent pour développer ses propres modules solaires semi-transparents.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

03 avr. 2020
France

Revue de presse du 03 avr.

A la une : L’Ademe vient en aide aux entreprises « vertes »

27 mar. 2020
France

Revue de presse du 27 mar.

A la une : L’Île-de-France met l’accent sur le photovoltaïque

13 mar. 2020
France

Revue de presse du 13 mar.

A la une : L’environnement, lauréat des prix EDF Pulse 2020

Voir toutes les revues de presse