France

Revue de presse

19 juil. 2019

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

19 juil. 2019 actu-environnement.com, 09/07/2019

Transport : deux mesures pour financer les infrastructures

Lors du dernier Conseil de défense écologique qui s’est tenu le 9 juillet, le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy et la ministre des Transports Elisabeth Borne ont présenté deux mesures destinées à financer les infrastructures de transport. La première prévoit l’instauration d’une éco-contribution sur tous les vols partant de France (1,5 euro par billet en classe économique sur un vol intérieur ou intra-européen et 3 euros en classe économique hors Europe). Selon le Gouvernement, cette taxe qui sera appliquée dès l’année prochaine devrait générer 180 millions d’euros, somme qui financera partiellement le plan de programmation d’investissement prévu dans la loi de mobilité. La seconde projette le remboursement partiel de la facture de gasoil des professionnels du transport routier de marchandises qui sera par ailleurs réduit de 2 centimes par litre. Les 140 millions d’euros dégagés par cette mesure seront alloués au budget de l’Afitf (Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France). Ces deux mesures seront intégrées à la prochaine loi de finance en cours d’élaboration.

Economies d'énergie et émissions carbone

19 juil. 2019 actu-environnement.com, 09/07/2019

Neutralité carbone : l’ADEME et Carbone 4 souhaitent accompagner les professionnels du bâtiment

Voulant aider les acteurs du bâtiment à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) et le cabinet de conseil Carbone 4 ont publié le 9 juillet une étude qui « redéfini[t] la neutralité pour le secteur du bâtiment ». Ses auteurs évoquent dans un premier temps les actions à mener pour réduire les émissions sur le périmètre du secteur : les professionnels sont ainsi appelés à multiplier les efforts pour réduire la consommation énergétique des bâtiments existants ou neufs, à favoriser la chaleur renouvelable ou encore à utiliser des produits de construction et des équipements « bas carbone ». La réduction des émissions hors périmètre est ensuite étudiée, l’ADEME et Carbone 4 invitant les acteurs à offrir aux occupants des immeubles des produits et services leur permettant de limiter leur impact climatique. Œuvrer au déploiement des puits de carbone naturels (forêt) ou technologique (biomasse associée à la capture et au stockage du carbone) constitue le troisième et dernier axe de travail. Les auteurs de l’étude recommandent à cette occasion de limiter autant que possible l’artificialisation des sols.

19 juil. 2019 lemondedelenergie.com, 12/07/2019

Véhicules électrique : la filière automobile française réclame des mesures d’urgence

Luc Chatel, président de la Plateforme automobile (PFA), a appelé les pouvoirs publics à prendre des mesures d’urgence en faveur du véhicule électrique. Selon l’ancien ministre, les ventes sont en effet largement insuffisantes pour permettre à la France d’atteindre ses objectifs en matière de réduction des émissions de CO2. Estimant par ailleurs que « la survie » de la filière est en jeu, le représentant de l’organisme réclame une accélération du déploiement des infrastructures de recharge. « Alors que l’Etat s’est engagé à porter à 100 000 le nombre de bornes de recharge à horizon 2022, nous n’étions qu’à 25 000 en décembre dernier, six mois plus tard nous sommes à 26 300 », a en effet rappelé Luc Chatel qui demande « une mesure législative permettant aux copropriétaires de faire installer dans un délai de trois mois maximum une borne de recharge ». De plus, le président de la PFA souhaite le maintien du bonus de 6 000 euros pour l’achat de véhicules électriques et la création d’un bonus pour les véhicules hybrides rechargeables « d’au moins 2 000 euros ». L’élaboration d’« un plan d’urgence » pour les entreprises impactées par la baisse des ventes de véhicules diesel s’impose également selon lui. « Au regard des objectifs européens et des choix politiques faits par la France, au regard des investissements sans précédent engagés en conséquence par les industriels, nous avons une obligation de résultat », estime Luc Chatel.

19 juil. 2019 liberation.fr, 11/07/2019

Les entreprises dépensent de moins en moins en faveur de l’environnement

Selon une étude de l’Insee (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), les investissements en faveur de l’environnement réalisés par les entreprises françaises employant au moins 20 salariés ont reculé de 2% entre 2016 et 2017, après avoir baissé de 13% entre 2015 et 2016. « En 2016, on expliquait l'importante baisse par la fin d'un cycle d'investissement. Dans ce cas-là, c'est une petite diminution mais on n'a pas identifié de facteur majeur», indique Christel Colin, directrice des statistiques d’entreprises au sein de l’Institut. L’étude révèle par ailleurs que 84% des entreprises comptant au moins 500 salariés ont investi dans la lutte contre la pollution, la proportion étant bien moins importante dans les entreprises de moins de 50 salariés (27%). « A lui seul, le secteur de l’énergie regroupe un quart des investissements et la moitié des dépenses d’études », précisent également les auteurs du rapport. Autres enseignements de cette étude : 40% des investissements réalisés en 2017 avaient pour objectif de lutter contre les émissions de substance polluante dans l’atmosphère et 37% visaient la prévention des pollutions ce qui, selon l’Insee, « traduit une volonté des établissements d’agir en amont du processus de production ».

Energies renouvelables

19 juil. 2019 connaissancedesenergies.org, 09/07/2019

30% de gaz vert en 2030 : un objectif « réaliste » selon la CRE

Dans un rapport publié le 9 juillet, le Comité de prospective de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) juge « réaliste » l’objectif de la loi de Transition énergétique de 2015 qui fixe à 10% la consommation de gaz renouvelable à l’horizon 2030. « Il s'agit d'une cible ambitieuse, qui conduirait la France à multiplier sa production annuelle par un facteur 30. Elle paraît néanmoins accessible, compte tenu de la dynamique engagée et du nombre de projets en cours », estiment en effet les auteurs de cette étude. Atteindre cet objectif implique toutefois de développer la méthanisation en mobilisant l’ensemble des bioressources disponibles. Outre le développement de cultures intermédiaires sur les sols en jachères, la CRE évoque la possibilité d’exploiter les bio-déchets issus des industries agro-alimentaires, des boues des stations d’épuration ou des déchets ménagers. Actuellement bien supérieur à celui du gaz naturel, le prix du gaz renouvelable pourrait par ailleurs baisser de 30% grâce aux progrès technologiques et aux différentes économies réalisées (baisse des émissions de CO2, recul de la pollution liée aux déjections d’animaux d’élevage…). En conclusion, les auteurs de l’étude appellent les pouvoirs publics à soutenir la recherche et à définir des trajectoires pour la filière : « il faut travailler sur la question de la surface des terres, les modèles économiques pour les agriculteurs et les gaziers, le système de distribution… Les bénéfices dans 30 ans pourraient être forts. Mais ça se prépare maintenant », résume Jean-Laurent Lastelle, commissaire à la CRE.

19 juil. 2019 environnement-magazine.fr, 15/07/2019

Mise en service d’Hydroquest Ocean

Hydroquest et CMN (Constructions Mécaniques de Normandie) ont annoncé le 15 juillet avoir lancé fin mai une expérimentation portant sur l’hydrolienne Hydroquest Ocean. Fabriquée dans les ateliers cherbourgeois de CMN, cette turbine de 25 mètres de large, 11 mètres de haut et d’une puissance d’1 MW a été immergée sur le site d’essais d’EDF à Paimpol-Bréhat. « L’hydrolienne a été raccordée au réseau avec succès fin mai. La mise en service a débuté le 4 juin, la mise sous tension a été réalisée le 5 et les premiers essais de production ont eu lieu le 6 juin », indiquent les deux partenaires. « Nous espérons que la réussite de ce projet va contribuer à convaincre le Ministère de la transition écologique et solidaire de poursuivre son soutien à cette innovation en lançant prochainement un appel d’offres pour des fermes pilotes d’hydrolien marin d’une part, et d’autre part de prendre en considération l’hydrolien marin dans la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, là où la version actuelle du texte, ne faisant état d’aucune perspective commerciale, même modeste, lui est défavorable », a déclaré Pierre Balmer, le président de CMN.

19 juil. 2019 environnement-magazine.fr, 12/07/2019

Hydrogène : l’Afhypac lance la plateforme Vig’hy

L’Afhypac (Association Française pour l’Hydrogène et les Piles à Combustible) a annoncé le lancement de la plateforme Vig’hy, lors des journées hydrogène dans les territoires qui se sont tenues à Marseille les 10 et 11 juillet. Recensant et localisant les projets, initiatives et stations de recharge d’hydrogène en France, « Vig’hy propose une vision exhaustive du développement de l’hydrogène sur le territoire français matérialisant ainsi son dynamisme », indique l’association. Grâce à son système de tri, la plateforme permet aux utilisateurs « d’affiner précisément leurs recherches », souligne par ailleurs l’Afhypac. Les internautes peuvent ainsi avoir accès à des informations très détaillées concernant les stations de recharge en fonctionnement (accessibilité de la station, horaires d’ouvertures, typologie des véhicules pouvant s’y recharger…) ou des projets en cours.

Tendances et acteurs

19 juil. 2019 zonebourse.com, 10/07/2019

L’offre réservée aux salariés et anciens salariés d’EDF remporte un franc succès

Annoncée le 17 avril 2019, l’offre aux salariés, anciens salariés et retraités éligibles du groupe EDF a remporté un franc succès : les 7 704 974 actions proposées à la vente ont en effet été sursouscrite à hauteur de 580%. Achetés à l’Etat par EDF le 10 juillet, ces titres seront cédés aux personnes éligibles avec une décote de 20%. Ces acquéreurs bénéficieront par ailleurs d’un abondement pouvant atteindre 500 euros. « Le succès de la souscription à l'offre réservée aux salariés, au-delà de nos attentes, témoigne de la grande confiance que ceux-ci accordent à leur entreprise. EDF est résolument engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique et la transformation énergétique du pays. L'implication de tous nos salariés dans le projet d'entreprise est le gage de notre réussite », a déclaré Jean-Bernard Lévy, le PDG d’EDF.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

02 aoû. 2019
France

Revue de presse du 02 aoû.

A la une : EDF Renouvelables densifie son maillage éolien en Centre-Val-de-Loire

26 juil. 2019
France

Revue de presse du 26 juil.

A la une : Près de 8 milliards d’euros de soutien public aux énergies renouvelables en 2020

12 juil. 2019
France

Revue de presse du 12 juil.

A la une : Stratégie nationale bas carbone : Coénove suggère un scénario alternatif

Voir toutes les revues de presse