France

Revue de presse

19 fév. 2021

Partager :

Economies d'énergie et émissions carbone

19 fév. 2021 maddyness.com, 10/02/2021

EDF contribue au développement de la mobilité électrique

Avec 194 700 véhicules commercialisés l’an dernier, le nombre d’immatriculations de voitures électriques et hybrides a presque triplé entre 2019 et 2020. L’engouement des Français pour la mobilité électrique semble prendre de l’ampleur comme tend à le prouver une étude menée par EVBox en décembre 2020, 33% des répondants se disent prêts à opter pour un véhicule électrique (VE). « Il faut encore faire beaucoup de pédagogie pour combattre les freins qui demeurent », nuance Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere France (association nationale pour la mobilité électrique). Les tarifs de rechargement comptent parmi les principaux sujets d’inquiétude des potentiels acquéreurs de VE. « La consommation annuelle d’une voiture électrique est environ la même que celle d’un ballon d’eau chaude, soit autour de 350 euros en moyenne par an », tient à rappeler Hervé Rivoalen, directeur marketing stratégique et smart charging à la direction mobilité électrique d’EDF. L’offre Vert électrique auto proposée par l’énergéticien donne à l’usager la possibilité de recharger son véhicule à domicile aux heures où les tarifs et la tension sur le réseau sont moindres, principalement la nuit et le week-end. Afin de jouer pleinement son rôle dans la décarbonation du transport, le groupe EDF s’est engagé à réinjecter dans le réseau une quantité d’énergie renouvelable équivalant à la totalité de la consommation du foyer souscrivant à ce contrat. Autre initiative dans le domaine, le groupe s’est associé à l’entreprise californienne Nuvve pour créer Dreev, une co-entreprise commercialisant une solution de smart charging. Cette dernière repose sur la technologie du Vehicle To Grid (ou V2G), une borne de recharge intelligente qui contrôle les flux entrants et sortants du véhicule : « Le véhicule, immobilisé 97% du temps, devient une batterie capable de stocker de l’énergie. En cas de pic de consommation électrique, on peut reprendre une toute petite partie de l’électricité contenue dans sa batterie pour alimenter le réseau. Cette technologie permet de positionner la recharge au meilleur moment pour garantir qu’elle soit la plus économique et la plus pauvre en CO2 possible », détaille Éric Mévellec, CEO de Dreev. La volonté du groupe EDF de s’imposer comme un véritable pionnier dans le domaine de la mobilité électrique trouve son illustration dans le rachat de la société britannique Point Pod, dans une prise de participations de l’application de mobilité multimodale MyBus et dans le leader du parking partagé Zenpark.

19 fév. 2021 lefigaro.fr, 12/02/2021

Avion décarboné : 62 projets soutenus dans le cadre du Plan de relance

Le gouvernement a annoncé avoir validé le financement de 62 projets de recherche et développement pour un montant total de 376 millions d’euros en 2020 dans le cadre du Plan de relance, afin de « réduire drastiquement les émissions de la prochaine génération d’avions ». Sélectionnés par le Corac (Conseil pour la recherche aéronautique civile), ces projets répartis sur 117 sites industriels « associent les grands équipementiers mais également les ETI et PME et les laboratoires de recherche », a précisé le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. Ces différentes initiatives s’articulent autour de trois axes : « minimiser les besoins en énergie » en travaillant tant sur la nature des matériaux utilisés que sur la forme des avions et la sobriété énergétique des moteurs ; mettre au point des carburants moins émetteurs de gaz à effets de serre ; optimiser la trajectoire des avions et améliorer la gestion du contrôle aérien afin de réduire les temps de vol. S’inscrivant dans le cadre du plan de soutien aéronautique doté d’un financement public de 1,5 milliard d’euros sur trois ans, ce programme de recherche doit permettre le développement d’un « avion neutre en carbone » fonctionnant à l’hydrogène d’ici 2035.

Energies renouvelables

19 fév. 2021 euro-energie.com, 09/02/2021

EDF Renouvelables et Windvision vont construire le parc éolien le plus puissant de France

EDF Renouvelables et la société Windvision ont remporté l’appel d’offres du Gouvernement portant sur la création d’un projet de parc éolien dans les Ardennes. D’une capacité de 226 MW, le parc du Mont des Quatre Faux sera en mesure de répondre à la consommation électrique d’environ 250 000 habitants. Ce projet est l’aboutissement de plusieurs années de concertation avec les sept communes concernées : Bignicourt, Cauroy, Hauviné, Juniville, La Neuville-en-Tourne-à-Fuy, Mont-Saint-Remy et Ville-sur-Retourne. Signataires d’une charte d’engagement social et environnemental avec différents acteurs locaux tels que la Chambre de Commerce et d’Industrie des Ardennes et la Fédération du BTP des Ardennes, les deux partenaires se sont engagés à réaliser un bilan carbone afin de garantir la qualité environnementale du projet. Cette opération devrait nécessiter un investissement d’un montant supérieur à 250 millions d’euros. « Ce projet éolien terrestre, le plus puissant de France, est le fruit de plusieurs années de concertation avec les élus et les habitants et du travail de nos équipes. Acteur de premier plan des énergies renouvelables en France, EDF Renouvelables confirme, avec ce projet, ses ambitions et sa capacité à développer en bonne intelligence avec les acteurs locaux des projets compétitifs pour accompagner les territoires dans leur transition énergétique. », s’est félicité Nicolas Couderc, Directeur France d’EDF Renouvelables.

Tendances et acteurs

19 fév. 2021 environnement-magazine.fr, 11/02/2021

Transition énergétique : lancement du fonds Eiffel Essentiel dédié aux PME-ETI

Eiffel Investment Group a annoncé le 9 février la création d’Eiffel Essentiel, un fonds de capital-développement dédié aux PME et aux ETI (Entreprises de tailles intermédiaires) impliquées dans la transition énergétique. D’un montant de 300 millions d’euros, ce fonds labélisé France Relance entend investir jusqu’à 50 millions d’euros dans une quinzaine d’entreprises françaises et européennes exerçant leur activité dans les domaines de l’énergie renouvelable, de la mobilité durable, de l’efficacité énergétique, du recyclage, de l’environnement, de l’agriculture et de l’alimentation durables et de la santé. « Nous avons conçu Eiffel Essentiel pour répondre au besoin de fonds propres exprimé par les opérateurs du secteur pour financer leur forte croissance. Nous sommes enthousiasmés tous les jours par les perspectives de développement et de création de valeur de ces acteurs », déclare Fabrice Dumonteil, président d’Eiffel Investment Group. Comptant déjà parmi ses douze investisseurs des acteurs de premiers plans tels que la Banque européenne d’investissement, Bpifrance, la Banque de France ou AG2R La Mondiale, ce fonds devrait accueillir d’autres partenaires, Eiffel Investment Group tablant sur une levée de fonds de 500 millions d’euros pour son closing final fin 2021 ou début 2022.

19 fév. 2021 ekonomico.fr, 14/02/2021

Pollution automobile : la BEI accorde 600 millions d’euros aux projets de Valeo

La BEI (Banque européenne d’investissement) a accordé à l’équipementier automobile Valeo un financement de 600 millions d’euros pour lui permettre de mener à bien ses projets de recherche visant à lutter contre la pollution automobile. Développées en France, en Allemagne, en République Tchèque et en Irlande, ces initiatives concernent des domaines tels que l’électrification et l’amélioration de l’efficacité énergétique des véhicules ou encore le développement de systèmes d’éclairage intelligents. Ce soutien de la BEI intervient alors que Valeo s’est récemment engagé à atteindre la neutralité carbone sur l’ensemble de sa chaîne de valeur d’ici 2050. Un objectif que l’entreprise entend remplir à 45% dès 2030. « Ce financement […] nous permettra de poursuivre nos efforts de recherche afin de renforcer notre leadership technologique dans les domaines clés de la réduction des émissions de CO2 et de l’amélioration de la sécurité routière », s’est félicité Jacques Aschenbroich, président directeur général de Valeo.

19 fév. 2021 challenges.fr, 11/02/2021

V2G : EDF installe des bornes qui rechargent le réseau électrique en Occitanie

Dans le cadre d’un partenariat liant le groupe EDF, la Région Occitanie et l’Ademe (Agence de la transition écologique), l’entreprise gardoise DetS Groupe vient d’être équipée d’une borne de recharge dite bi-directionnelle conçue par DREEV, une co-entreprise créée par le groupe EDF et la société californienne NUVVE. Cette installation permet à la fois de recharger une batterie de voiture électrique et de réinjecter son énergie dans le réseau en période de forte de tension, une opération appelée Vehicule-to-Grid. « Cette technologie innovante, c’est la mise en place concrète de services de flexibilité de l’énergie, rendue disponible grâce au stockage », se félicite Sylvain Vidal, le délégué régional Occitanie d'EDF. « Pour service rendu au réseau, c'est-à-dire quand il réinjectera une partie de son électricité dans celui-ci, un client véhicule-to-grid pourra être rémunéré au maximum de sa contribution jusqu’à 240 euros par an et par borne, soit l’équivalent monétaire de 15.000 km de carburant électrique par an », précise par ailleurs EDF. A terme, l’énergéticien, la Région et l’Ademe entendent installer 100 bornes bi-directionnelles sur le territoire : « ce projet Véhicule-to-Grid est aussi une réponse concrète à notre ambition d’être la première région à énergie positive d’Europe où la mobilité électrique est repensée pour mieux intégrer les énergies renouvelables », explique la présidente de la région Carole Delga.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

26 fév. 2021
France

Revue de presse du 26 fév.

A la une : La RATP et EDF Renouvelables : signature du premier PPA d’électricité renouvelable

12 fév. 2021
France

Revue de presse du 12 fév.

A la une : ADEME : lancement du « Tremplin pour la transition écologique des PME »

05 fév. 2021
France

Revue de presse du 05 fév.

A la une : Décarbonation de l’industrie : la performance des pompes à chaleur

Voir toutes les revues de presse