France

Revue de presse

18 Mai. 2018

Partager :

Techniques et innovations

18 Mai. 2018 lavoixdunord.fr, 13/05/18

Les innovations thermiques d’une entreprise dunkerquoise servent l’environnement

À la limite des zones industrielles de Grande-Synthe et Petite-Synthe, dans le dunkerquois, la société Terraotherm développe depuis 2011 une technologie qui met le génie thermique au service de l’environnement. Après avoir développé un procédé de récupération et de réutilisation des calories dans l’air à des fins de chauffage (pour une piscine par exemple), elle vient de mettre au point la technologie Terraosave. Celle-ci consiste à réemployer l’énergie récupérée dans les fumées industrielles, permettant ainsi par-delà les gains énergétiques d’améliorer la qualité de l’air en « nettoyant » les rejets. « On s’est vite aperçu que notre innovation pouvait aider les entreprises à être plus durables », expose Audrey Keunebrock, présidente de l’entreprise. Après avoir constaté depuis la COP 21 en 2015 une « prise de conscience des entreprises sur le fait qu’elles n’allaient plus pouvoir polluer ni consommer de l’énergie sans contrepartie », elle estime que Terraotherm « a la solution pour traiter la pollution sans pénaliser la compétitivité des entreprises ».

Tendances et acteurs

18 Mai. 2018 construction21.org, 07/05/18

Stratégie concertée d’Enedis et des territoires pour les réseaux de distribution

Dans le cadre de la déclinaison de la programmation pluriannuelle de l’énergie, Christophe Bonnery, directeur de l’économie et de la prospective chez Enedis, présente les ambitions partagées avec les acteurs des territoires de son groupe gestionnaire du réseau public de distribution sur 95 % du territoire. Celles-ci s’articulent autour de trois pôles : l’accélération et le développement des énergies renouvelables, le développement de la mobilité électrique et les dispositions complémentaires pour l’efficacité énergétique et la décarbonation de la consommation énergétique. En 2023, ce sont jusqu’à 48 GW d’énergies renouvelables qui devront être accueillis sur le réseau. Et à l’horizon 2030, quelque 7 millions de bornes de recharge pour véhicules électriques devront mailler le territoire. En ce qui concerne l’efficacité énergétique, elle devrait être maximisée grâce à l’installation des compteurs communiquant Linky. Assurant déjà l’un des tarifs d’acheminement les plus compétitifs d’Europe, le modèle français de distribution porté par Enedis a vocation à jouer un rôle majeur dans la transition énergétique.

18 Mai. 2018 pro.largus.fr, 09/05/18

EDF Entreprises : des solutions personnalisées pour les professionnels

Afin de répondre au mieux aux besoins de ses clients professionnels, EDF Entreprises a développé des offres spécifiques aux différents types d’activités. Par exemple, pour la boulangerie-pâtisserie, où la consommation est plus élevée le matin, EDF Entreprises propose l’offre « Matina » avec des prix plus attractifs sur les heures creuses entre 23h et 3h, 6h et 7h, et sur les super creuses entre 3h et 6h du matin. Grâce à un recueil de besoins précis, EDF Entreprises est à même de proposer des offres personnalisées et adaptées à ses clients. Des services de suivi et d’optimisation de leur consommation électrique leur sont également proposés. Enfin, EDF Entreprises propose le service « Assistance Dépannage » en cas de panne, joignable 24h/24 et 7j/7. En choisissant cette solution, les professionnels ont accès à une première assistance téléphonique avec aide à la résolution d’une panne, puis, si nécessaire, une intervention dans un délai express : moins de 2 heures pour l’électricité et moins de 3 heures pour le gaz, la plomberie et le chauffage.

18 Mai. 2018 lesechos.fr, 09/05/18

Enedis s’appuie sur les start-up pour développer les solutions de demain

Enedis a lancé la troisième édition de son concours « Start-up », dont l’objectif est de récompenser de jeunes pousses dans cinq catégories. Les lauréats, sélectionnés parmi une cinquantaine de candidats, pourront expérimenter leurs solutions avec le gestionnaire du réseau. Au-delà de ce concours, Enedis collabore constamment avec des start-up : « Nous considérons que travailler avec elles sur l'ensemble du territoire est primordial. L'innovation, pour Enedis, s'opère en premier lieu de manière décentralisée, au sein des vingt-cinq « régions » matérialisées par nos vingt-cinq Directions régionales, qui ont des partenariats avec différentes start-up », explique Antoine Jourdain, directeur technique d’Enedis. Ces collaborations ont pour ambition « de dégager des solutions qui soient industrialisables au niveau national. Ce qui est bien pour les start-up, puisque ça leur permet de grandir, et bien pour nous, qui disposons ainsi de solutions industrielles pérennes ». Pour le gestionnaire de réseau, ces partenariats sont une clé pour l’avenir : « Avec la transition énergétique, les flux d'énergies vont changer en très peu de temps. On va gérer du temps réel en permanence, ce qui n'était pas tout à fait le cas auparavant. Ce temps réel permanent va être possible grâce aux données, dont les start-up se nourrissent pour trouver de nouvelles solutions. C'est grâce à ces données et à l'agilité des start-up qu'on les trouvera ».

Energies renouvelables

18 Mai. 2018 enviscope.com, 14/05/18

Photovoltaïque : les défis à relever de la technologie Pérovskite

Les cellules solaires à base de pérovskite constituent un domaine de recherche particulièrement prometteur dans le domaine photovoltaïque. Néanmoins, les démonstrations à grande échelle de cette technologie restent à réaliser. Dernièrement, l’équipe Recherche et Développement du Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives a pu développer un procédé qui permet d’assembler des cellules individuelles produites par traitement à basse température. Ainsi, au Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies nouvelles et les Nanomatériaux, un module solaire de 10 cm2 a pu atteindre en plein soleil une efficacité maximale de 16 % avec un taux de surface active supérieur à 93 %. Ce qui laisse augurer la perspective d’une production de masse de cellules pérovskite souples à très faible coût, notamment grâce au développement du procédé Roll-to-Roll.

18 Mai. 2018 lemondedelenergie.com, 07/05/18

Les entreprises françaises à l’assaut de l’éolien offshore

Malgré un fort potentiel géographique et industriel, l’éolien offshore a du mal à décoller en France. Alors qu’en 2009, le gouvernement avait annoncé l’installation de plus de 6000 MW de turbines offshore d’ici 2020, les retards s’accumulent. Lauréat du premier appel d’offres gouvernemental, sans que ses parcs n’aient pour l’instant pu aboutir, EDF s’est lancé dans cette filière à l’étranger. Ainsi, le 3 mai, le groupe a acquis un parc éolien offshore d’une puissance cumulée totale de 450 MW au large de l’Ecosse. EDF a investi plus de deux millions d’euros dans ce projet, qui s’étendra sur 105 kilomètres carrés et devrait être mis en service en 2023. Pour l’énergéticien, « ce nouveau projet d’envergure démontre notre volonté de devenir un acteur de référence de l’éolien en mer à l’international. Il confirme l’engagement d’EDF en faveur des énergies renouvelables notamment dans les pays où le groupe bénéficie d’un ancrage fort comme le Royaume Uni. Le projet s’inscrit dans la stratégie CAP 2030 d’EDF qui prévoit de doubler les capacités renouvelables du groupe à l’horizon 2030 », a expliqué Bruno Bensasson, PDG d’EDF Energies Nouvelles. De son côté, la start-up bretonne Eolink a mis au point un prototype d’éolienne flottante, ce qui permet d’améliorer sa résistance et d’intégrer un rotor plus puissant. Actuellement en test, ce type d’éolienne pourrait à terme atteindre 12 MW de puissance de production électrique.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

07 déc. 2018
France

Revue de presse du 07 déc.

A la une : Emmanuel Macron installe le Haut Conseil pour le climat

30 nov. 2018
France

Revue de presse du 30 nov.

A la une : Les énergies renouvelables avancent au troisième trimestre

23 nov. 2018
France

Revue de presse du 23 nov.

A la une : SNCF : abandon des trains diesel pour l’hydrogène d’ici 2030-2035

Voir toutes les revues de presse