France

Revue de presse

13 Mai. 2022

Partager :

Energies renouvelables

13 Mai. 2022 actu-environnement.com, 04/05/2022

L’essor du marché des pompes à chaleur

Publié fin avril, le rapport de l’Observatoire des énergies renouvelables Observ’er met en évidence l’essor du marché des pompes à chaleur (PAC). Plus d’un million d’unités de PAC aérothermiques individuelles ont ainsi été vendues en 2021 contre 300 000 environ en 2012, soit une croissance de 12,4%. L’an dernier, elles ont représenté plus de la moitié des nouveaux équipements de chauffage central. Bénéficiant des aides à la rénovation énergétique tels que Coup de pouce chauffage et MaPrimeRénov’, cette solution a été privilégiée non seulement pour remplacer les chaudières au fioul ou à gaz mais également dans les bâtiments neufs. Avec plus de la moitié des transactions, la Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes sont les trois régions les plus favorables à ces solutions aérothermiques. Si seulement 150 000 unités ont été vendues sur l’année, le marché des chauffe-eau thermodynamiques affiche quant à lui une progression de 40%. Malgré les aides proposées, les PAC géothermiques restent une solution peu répandue avec seulement 3 220 unités vendues en 2021.

Production d'énergie

13 Mai. 2022 connaissancesdesenergies.org, 03/05/2022

EDF relance le projet de reconversion à la biomasse d’une centrale à charbon

Le groupe EDF a répondu, le 26 avril 2022, à l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé en février 2022 par le ministère de la Transition écologique « pour le développement d'usines de granulés de biomasse traités thermiquement, prioritairement issus de déchets de bois ». Cet AMI vise les projets de « taille industrielle », soit plus de 80 000 tonnes de granulés produits par an, et « réalisables à court ou moyen terme », c’est-à-dire un à trois ans après les études de faisabilité. La réponse de l’énergéticien porte sur le projet de reconversion à la biomasse de la centrale à charbon de Cordemais, en Loire-Atlantique. Le groupe EDF s’est associé au spécialiste du traitement et de la valorisation des déchets, Paprec, afin de réaliser une usine de production de pellets sur le site de la centrale. Cette usine permettra à EDF de remplacer une partie du charbon par des granulés issus de résidus de taille, d’élagage ou de bois d’ameublement. En attendant de recevoir la réponse de l’Agence de la transition écologique (Ademe) à sa candidature, le Groupe mène déjà des essais sur site afin de « pouvoir remplacer dès 2022, une partie du charbon brûlé à Cordemais par des pellets fabriqués à partir de biomasse ». Selon les syndicats, si l’usine venait à voir le jour, les travaux de construction pourraient être lancés début 2023 pour une mise en service en 2025. « EDF engage dès à présent la conversion de la centrale de Cordemais pour l'hiver prochain en faisant les travaux pour atteindre 20% de pellets neutres en CO2 dans le mix de combustible », explique un communiqué de la CGT. Les pellets sont produits dans une usine de Reims. EDF vise à terme 80% de pellets, ce qui permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre de ses installations de 71% et d’éviter l’émission de 400 000 tonnes de CO2 par an. Dans un contexte énergétique mondial tendu, la centrale de Cordemais pourra « avoir un rôle à jouer pour sécuriser le réseau dans les années à venir », selon la CGT. Le montant des travaux s’élèverait à 114 millions d’euros pour l’usine de pellets et 20 millions d’euros pour reconvertir la centrale.

Economies d'énergie et émissions carbone

13 Mai. 2022 actu-environnement.com, 04/05/2022

Bornes de recharge: prolongement des subventions pour les autoroutes et les nationales

Initialement prévue pour le 30 juin, la fin de la période à laquelle les installateurs et les opérateurs d’installations de recharge pour véhicules électriques ainsi que les sociétés concessionnaires d’autoroute ou d’aires de services peuvent demander une subvention afin d’installer des bornes de recharge rapide sur les autoroutes et les routes nationales est prolongée de six mois, soit jusqu’au 31 décembre prochain. Selon les objectifs fixés par le gouvernement, 440 aires de service d’autoroutes et de voies rapides sont censées être équipées d’ici la fin de l’année. Un objectif ambitieux alors que seule la moitié d’entre elles étaient pourvues de bornes électriques de haute ou de très grande puissance l’été dernier.

13 Mai. 2022 actu-environnement.com , 05/05/2022

SNBC : Hynamics décarbone l’industriel Vicat à l’hydrogène vert

Les expérimentations relatives à la décarbonation des activités industrielles via l’utilisation d’hydrogène vert ne cessent de se multiplier. Les objectifs ambitieux fixés par la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) au secteur secondaire en matière d’émissions carbone (53 millions de tonnes de CO2 en 2030 et 16 millions en 2050 contre 84 en 2019) encouragent les industriels à redoubler d’efforts comme en témoigne l’initiative du cimentier Vicat. L’entreprise s’est en effet attachée les services d’Hynamics, filiale d’EDF, pour s’équiper d’ici 2025 d’un électrolyseur d’une puissance de 330 MW. En associant l’hydrogène au CO2 à la sortie du four, cette solution permettra la production de plus de 200 000 tonnes de méthanol par an, « soit un quart à un tiers de la consommation totale de méthanol en France, aujourd’hui intégralement importée », comme le précise Julien Poillot, directeur des projets hydrogène chez Vicat. Ce projet a vocation à être dupliqué dans d’autres industries à travers le monde.

Réglementations et politique de l'énergie

13 Mai. 2022 euro-energie.com, 06/05/2022

2 nouveaux textes encadrent l’audit énergétique réglementaire

Deux textes encadrant l’audit énergétique réglementaire ont été publiés le 6 mai : un arrêté précisant son contenu et un décret détaillant les compétences des professionnels habilités à le réaliser. À compter du 1er septembre 2022, les propriétaires de logements de classe DPE F ou G seront tenus de réaliser un audit énergétique réglementaire pour vendre leur bien. La date d’entrée en vigueur concerne toutes les promesses de ventes et actes de vente signés à partir de cette date, répond à une demande des filières professionnelles. Les acteurs avaient en effet demandé au Gouvernement un délai pour organiser en interne la mise en place de cette nouvelle obligation. En parallèle, le ministère de la Transition énergétique travaille sur l’harmonisation de l’ensemble des audits exigés pour les dispositifs d’aides à la rénovation. L’audit énergétique réglementaire se positionne désormais en tant que « socle » de tous ces audits.

13 Mai. 2022 auto-infos.fr, 05/05/2022

Bornes de recharge : le programme Advenir reconduit jusqu’en 2025

Initié en 2016, le programme Advenir a été reconduit jusqu’en 2025 par le gouvernement français pour accélérer le déploiement des bornes de recharges pour véhicules électriques sur le territoire. Piloté par Avere-France, le dispositif a pour objectif de lever les freins au développement de la mobilité électrique, soit par le biais de primes d’installation de bornes de recharge, soit par celui de l’organisation d’événements de sensibilisation et de formation en France. Doté d’une enveloppe initiale de 120 millions d’euros, le programme bénéficiera de 200 millions d’euros supplémentaires dans le cadre de sa reconduction. Disposant d’un budget dédié de 30 millions d’euros, le plan « AXLR » a été intégré au programme, dans le but d’accélérer le déploiement d’infrastructures de recharge dans les entreprises des services de l’automobile. Ce nouveau volet d’actions s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec Mobilians, le syndicat des métiers de la distribution et des services de l'automobile. La prolongation du plan Advenir devrait permettre de financer 65 000 bornes de recharge supplémentaires d’ici 2025.

13 Mai. 2022 actu-environnement.com, 05/05/2022

Photovoltaïque : les mesures du calcul de la consommation d’espaces naturels et agricoles

Deux projets de texte précisant les conditions à réunir afin que les parcs photovoltaïques soient soustraits dans le calcul de la consommation d’espaces naturels et agricoles font l’objet d’une consultation publique jusqu’au 25 mai. Fixant pour objectif une baisse de moitié de la consommation de ces espaces en dix ans, la loi Climat et résilience mentionne deux conditions : que l’installation photovoltaïque considérée n’impacte pas les fonctions écologiques du sol et son potentiel agronomique sur le long terme et qu’elle permette l’exercice d’une activité agricole ou pastorale. Le premier des textes est un projet de décret précisant les critères à remplir pour qu’une installation réponde à ces deux conditions. Le second est un projet d’arrêté définissant les caractéristiques techniques de ces installations, les seuils d’exemption et la liste des informations devant être fournies par les porteurs de projets. Le ministère de la Transition écologique indique que les installations doivent présenter des caractéristiques techniques permettant « une circulation d'air et de lumière suffisante sous les panneaux pour garantir le maintien d'un couvert végétal et la perméabilité, ainsi que le démantèlement de l'installation sans avoir affecté de manière irréversible la vocation initiale du terrain, qu'elle soit agricole ou naturelle ». Ces deux textes devraient entrer en application le 1er octobre 2022.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

01 juil. 2022
France

Revue de presse du 01 juil.

A la une : EDF Renouvelables inaugure la centrale solaire de Chagny

24 Juin. 2022
France

Revue de presse du 24 Juin.

A la une : Lancement de la plateforme « Je décarbone »

17 Juin. 2022
France

Revue de presse du 17 Juin.

A la une : EDF Renouvelables construit une centrale solaire dans l’enceinte de l’Aéroport Deauville-Normandie

Voir toutes les revues de presse