France

Revue de presse

10 jan. 2020

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

10 jan. 2020 latribune.fr, 16/12/2019

Eolien : la France vise une production de 40 GW à l’horizon 2040

La France accuse un retard conséquent dans le domaine de l’éolien sur certains de ses voisins européens tels que l’Allemagne, l’Espagne ou le Royaume-Uni. Cette source d’énergie renouvelable ne représente en effet que 6% du mix énergétique tricolore. Point positif, la filière a atteint les objectifs fixés par le gouvernement en augmentant les capacités installées de 1,5 GW en 2018 et en 2019. Afin d’accentuer cette dynamique, la Programmation Pluriannuelle de l’Energie prévoit d’atteindre les 24,7 GW en 2023 et les 40 GW à l’horizon 2028. Pour y parvenir, le gouvernement a sélectionné en juin dernier 21 projets prévoyant l’installation de 150 nouvelles éoliennes terrestres capables d’alimenter 268 000 foyers en électricité renouvelable. L’effort portera également sur le développement de l’éolien offshore, la PPE tablant sur la mise en fonctionnement de 4,7 GW et 5,2 GW de puissance cumulée d’ici 2028. Si ces différents objectifs sont atteints, la France pourrait occuper dès 2023 la quatrième place du classement européen des nations disposant des plus importantes capacités éoliennes : avec 24,7 GW de puissance cumulée, elle ne serait alors devancée que par l’Allemagne (71,6 GW), l’Espagne (32,2 GW) et le Royaume-Uni (29,4 GW).

Economies d'énergie et émissions carbone

10 jan. 2020 actu-environnement.com, 20/12/2020

Programme Sare : les Régions s’engagent pour la rénovation énergétique

Un protocole d’accord portant sur la mise en œuvre du service d’accompagnement à la rénovation énergétique (Sare) a été signé le 18 décembre par Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat, et Renaud Muselier, président de Régions de France. Lancé en septembre dernier, le programme Sare vise à compléter l’action du réseau FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Energétique) afin de mieux accompagner les particuliers, les professionnels, et les propriétaires de petits locaux tertiaires privés dans leurs projets de rénovation énergétique. Bénéficiant déjà d’une enveloppe de 200 millions d’euros pour la période 2020-2024, ce programme sera cofinancé à hauteur de « 200 millions d’euros supplémentaires par les Régions », avait indiqué en novembre dernier le directeur de cabinet d’Emmanuelle Wargon, Jack Azoulay. Parmi les dix axes structurant l’accord signé le 18 décembre figurent notamment « la place de chef de file des Régions, l'installation d'un comité de pilotage national État-Régions de France, la mobilisation de l'ensemble des collectivités territoriales et la prise en compte des spécificités des dynamiques régionales ». Le programme Sare « est un outil aux services des Français, construit avec les collectivités pour être au plus proche d'eux. Nous ne pouvons que nous féliciter de l'engagement aux côtés du Gouvernement des régions à être en pointe de cette dynamique », a déclaré Emmanuel Wargon. Le 19 décembre, la secrétaire d’Etat a par ailleurs signé la convention de mise en œuvre du Programme Sare avec Patrick Ollier, président de la métropole du Grand Paris. Dans le cadre de cet accord, plus de 26,6 millions d’euros seront consacrés à l’accompagnement de 5 500 ménages propriétaires de leur maison et de 1 700 syndicats de copropriétaires, notamment à travers la réalisation d’audits énergétiques.

10 jan. 2020 batiweb.com, 17/12/2019

Economies d’énergie : le gouvernement sélectionne 13 nouveaux programmes

Alors que 48 programmes s’inscrivant dans le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) avaient déjà été sélectionnés pour la période 2018-2021, le ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé que 13 nouveaux projets bénéficieraient d’une enveloppe de 55 millions d’euros. Cette décision porte à 10 milliards d’euros la somme que le gouvernement entend consacrer à la promotion des économies d’énergie et à la lutte contre les déperditions énergétiques entre 2018 et 2021. Ces 13 nouveaux programmes s’articulent autour de deux axes : la sensibilisation des ménages, collectivités et entreprises d’Outre-Mer, de Corse et des îles du Ponant non interconnectées aux économies d’énergies ; le développement d’une mobilité et d’une logistique moins consommatrices d’énergies fossiles. Parmi les programmes sélectionnés figure l’élaboration d’une solution offrant aux habitants de l’île de la Réunion la possibilité de réaliser un diagnostic thermique et énergétique de leur logement. Afin de promouvoir les mobilités vertueuses, le ministère de la Transition énergétique a notamment choisi de financer le projet AGREMOB. Développé par l’entreprise Atlantech, cette initiative vise à développer des incitations à la mobilité durable, en créant une méthode « E+C- de la mobilité».

Tendances et acteurs

10 jan. 2020 leparisien.fr, 25/12/2020

Air France : 6 projets pour compenser ses émissions carbone

Afin de compenser dès le 1er janvier 2020 la totalité des émissions de CO2 générées par ses vols domestiques, Air France s’apprête à soutenir six projets développés en Amérique du Sud (Brésil, Pérou), au Kenya, en Asie (Inde, Cambodge) et en France. « Nous allons financer des projets de plantation d'arbres, de protection de forêts, de transition énergétique ou encore de sauvegarde de la biodiversité. Cela pourrait correspondre, par exemple, à planter l'équivalent de 70 millions d'arbres », expliquait en septembre Anne Rigail, la directrice générale d'Air France. Parmi ces projets certifiés par des ONG environnementales et sélectionnés par EcoAct, entreprise spécialisée dans les solutions bas carbone, figure notamment le programme Floresta développé par la municipalité de Portel au Nord-Ouest du Brésil. En soutenant cette initiative, Air France contribuera à la lutte contre la déforestation et à la protection de l’Amazonie : « La faune et la flore seront protégées et des emplois seront créés à travers l'accompagnement de projets d'entreprenariat pour la création d'une filière locale d'agroforesterie », précise la compagnie aérienne. Air France communiquera de plus amples détails sur la nature des autres projets en ce début d’année. Le groupe rappelle que cette initiative « s’inscrit dans (s)a démarche de réduction de l’empreinte environnementale » : entre 2011 et 2018, la compagnie est déjà parvenue à réduire de 20% ses émissions de CO2, notamment grâce au renouvellement de la moitié de sa flotte par des avions moins énergivores.

Techniques et innovations

10 jan. 2020 leparisien.fr, 17/12/2019

Solaire : Armor veut révolutionner le secteur avec son film ultra-fin

Spécialisé dans la production et la commercialisation de consommables pour l'impression, le groupe nantais Armor a mis au point un film solaire représentant une véritable « innovation de rupture » dans le secteur du photovoltaïque. « Sa flexibilité et sa souplesse changent la donne par rapport aux panneaux rigides que nous connaissons aujourd'hui. Ces qualités lui permettent d'épouser des formes arrondies ou complexes et de couvrir des dômes par exemple », explique en effet Hubert de Boisredon, PDG de l’entreprise. Conçu en collaboration avec l’INES (Institut National de l’Energie Solaire), le film « Asca » présente également l’avantage d’être translucide : laissant passer la lumière, il peut être déployé sur des surfaces vitrées, notamment celles des serres agricoles. La « durabilité » de cette solution constitue un autre de ses atouts : « A la différence des panneaux classiques, Asca contient des éléments d'origine organique et non des métaux rares. Il est donc écologique et parfaitement recyclable », assure Hubert de Boisredon. Cette innovation suscite déjà l’engouement, faisant notamment l’objet d’un partenariat avec l’Unesco au Togo. L’une des ambitions d’Armor est désormais de convaincre l’Emirat de Dubaï de l’intérêt de son innovation : « Les surfaces verticales vitrées vont devenir un enjeu à Dubaï et notre film peut tout à fait les recouvrir », estime le PDG de l’entreprise. Améliorer le rendement de cette solution, nettement inférieur aux meilleurs modules présents sur le marché, constitue une autre priorité pour l’entreprise.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

31 juil. 2020
France

Revue de presse du 31 juil.

A la une : Le plan de relance consacrera trente milliards d’euros à la transition énergétique

24 juil. 2020
France

Revue de presse du 24 juil.

A la une : Plan de relance : le gouvernement veut construire un modèle industriel et écologique

17 juil. 2020
France

Revue de presse du 17 juil.

A la une : La Bretagne, une terre d’innovation

Voir toutes les revues de presse