France

Revue de presse

09 juil. 2021

Partager :

Tendances et acteurs

09 juil. 2021 actu-environnement.com, 29/06/2021

Renault signe avec Verkor et Envision la conception de ses futurs véhicules électriques

Lundi 21 juin 2021, le groupe Renault a annoncé la signature de deux partenariats stratégiques autour de la voiture électrique avec la startup Verkor ainsi qu’avec le groupe sino-japonais Envision-AESC, cinquième producteur mondial de batterie électrique. Renault signe un accord de co-développement et de fabrication avec Envision ; il porte sur la construction d’une « giga-usine » dans les Hauts-de-France à Douai, près des sites de production de Renault Electricity. Un projet dans lequel Envision a investi à hauteur de 2 milliards d'euros, aidé par l'État et les collectivités à hauteur de 200 millions d'euros et qui devrait créer 2 000 emplois d'ici à 2030. Cette usine, dont la mise en service est prévue pour 2024, aura pour mission de ravitailler le constructeur français en batterie électrique et ainsi lui permettre d’atteindre son objectif de 90% de ses ventes dédiées aux véhicules électriques d’ici 2030. Quant à l’accord entre Renault et Verkor, spécialisé dans les cellules et modules de batteries, il prévoit de codévelopper la fabrication d’une nouvelle génération de batteries pour les véhicules électriques. En cas de réussite de ce projet, la startup grenobloise pourrait s’engager à construire une giga-usine à l’horizon 2026 qui générerait 1200 emplois.

09 juil. 2021 tecsol.blogs.com, 29/06/2021

Transition énergétique : essor des emplois dans les EnR, les transports et la rénovation

L’ADEME vient de présenter les résultats d’une étude sur la période 2006-2019 portant sur les marchés et les emplois des principales filières concourant en France à la transition énergétique qui ont plus que doublé sur cette période. Les marchés associés à aux filières EnR, transports sobres en énergie, efficacité énergétique, représentent 83,3 milliards d’euros et ont vu le nombre d’emploi directs progressés de 72%, passant de 200 000 à 360 000 personnes employées dans ces filières. « Cette étude prouve une chose : l’économie verte recrute ! (…) Le Gouvernement accompagne pleinement ces dynamiques, par exemple en finançant massivement les changements de chaudières à fioul par des technologiques plus écologiques comme les pompes à chaleur. Chaque année 100 000 chaudières sont changées, ce qui permet de baisser significativement nos émissions de gaz à effet de serre, tout en permettant une hausse de 80% du nombre d’emplois dans la filière entre 2017 et 2019. Cette croissance est une excellente nouvelle. Nous la renforçons avec les 30 milliards d’euros du plan France Relance consacrés à la transition écologique. » a déclaré la ministre de la transition Ecologique Barbara Pompili. Trois secteurs clés de la transition énergétique capitalisent cette croissance : les énergies renouvelables et de récupération, les transports terrestres sobres en énergie, et l’efficacité énergétique du bâtiment résidentiel avec les travaux d’isolation, les appareils de chauffage et électroménagers performants etc…

09 juil. 2021 Lefigaro.fr, 30/06/2021

Le cinéma signe sa transition écologique

Ce mercredi 30 juin 2021, Dominique Boutonnat, président du Centre national du cinéma (CNC), a amorcé la transition écologique du cinéma à travers un plan sur trois ans. Son plan pour un cinéma « vert » débutera avec la mise en place d’un observatoire afin de collecter des données sur le bilan carbone des salles de cinéma, des studios de tournage et des lieux de postproduction. D’ici à 2024, tout producteur qui demandera une subvention au CNC sera tenu de présenter le bilan carbone de son projet. Le festival de Cannes a lui aussi mis des mesures en place : changement moins fréquent du tapis rouge, incitation à se déplacer à pied, et taxe carbone de 20€ pour les participants. Olivier Marchetti, président de Provence Studios, a lui construit à Martigues les seuls studios « verts » de France. Le toit de la structure est équipé de panneaux solaires, ses studios sont éclairés avec des lampes LED, on circule en véhicule électrique. L’eau de pluie est récupérée et sert si une production a besoin de pluie ou de mouiller les pistes des cascadeurs. Dans les ateliers de décor, les chutes de bois sont transformées en litière pour les centres équestres voisins ; et le nettoyage des pinceaux de peinture se fait en circuit fermé. La plateforme Netflix quant à elle, finance des forêts, et module sa consommation énergétique, avec pour objectif que ses tournages atteignent un bilan carbone neutre d’ici 2022. La génération des 35-45 ans arrivée aux commandes du cinéma français a la fibre écologique ; et de plus en plus de tournages concilient écologie et économie de coût, comme le souligne Romain Rousseau : « Pour être au courant de toutes les astuces, j’ai fait appel comme beaucoup de producteurs à Secoya, start-up spécialisée dans l’accompagnement sur mesure ». Dirigé par Mathieu Delahousse et Charles Gachet-Dieuzeide, anciens régisseurs, ont créé Secoya Eco-tournage, société d’audit fondée en 2018 qui permet de calculer l’impact écologique des films et de leurs postes les plus « impactants » pour y apporter des solutions à travers leur base de données de 300 prestataires. Les salles de cinéma entament aussi leur transformation, comme au Loft de Châtellerault dirigé par Marie-Christine Desandré. Les premiers cinémas verts de France multiplient les mesures de réduction de la consommation d’énergie et de déchets.

Energies renouvelables

09 juil. 2021 auto-infos.fr , 02/07/2021

Mobilité électrique : EDF et Toyota s’associent pour faciliter la conversion de leurs clients

Toyota France et EDF viennent de signer un accord pour proposer une offre commune de fourniture d’électricité aux propriétaires de véhicules hybrides rechargeables et 100% électriques du constructeur. Toyota et Lexus entament le déploiement d’une offre plus diversifiée. Les modèles de Toyota RAV4 hybride rechargeable, Proace City Electric, Proace City Verso Electric, Lexus UX300e et NX 450h+, seront proposés avec un contrat de fourniture d’électricité verte à prix spécial la nuit et le week-end, afin de faciliter la recharge à domicile. Le constructeur automobile propose des utilitaires électriques et l’accord avec EDF comprend des offres destinées aux entreprises : les « contrats flexibles ». Ils présentent l’avantage de s’adapter aux habitudes de consommation de chaque professionnel et à son secteur d’activité. En complément, pour être davantage engagé dans une démarche de développement durable, les clients peuvent souscrire une option Energie Renouvelable, qui leur garantit une quantité d’électricité d’origine renouvelable équivalente à leur consommation est injectée sur le réseau. La constitution d’une gamme plus large de modèles rechargeables et électriques à batterie du constructeur l’oblige à fournir les services adéquats à ses clients. Des services qui devraient trouver un accueil favorable parmi les futurs propriétaires du premier SUV Toyota de la famille bz, dont la commercialisation est prévue en 2022.

Production d'énergie

09 juil. 2021 euro-energie.com, 29/06/2021

EDF Renouvelables met en service la centrale solaire du Grand Guéret

EDF Renouvelables et ses partenaires, la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret et de la Société Elina (la SEM des Syndicats d’énergies de Creuse et de Haute-Vienne) annoncent la mise en service de la centrale photovoltaïque du Grand Guéret. D’une capacité de 15 Mégawatt (MWc), cette centrale s’inscrit dans le cadre du déploiement du Plan Solaire d’EDF. En effet à travers ce plan, le groupe EDF ambitionne d’atteindre 30% des parts de marché de l’énergie solaire en France à l’horizon 2035. Composée de 33 000 panneaux photovoltaïques sur une surface de 17 hectares de friches industrielles, la centrale pourra répondre aux besoins en électricité des 3 250 habitants de la collectivité, soit plus de 11% la population de la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret. La centrale solaire du Grand Guéret a bénéficié d’un financement participatif de 200 000 euros de la part des riverains. De plus, 49% du capital social de la société seront détenus par la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret et par la Société d’Economie Mixte Elina. D’après Eric Correia, président de la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret : « C’est dans le cadre de son Plan Climat Energie Territorial, et avec la volonté de favoriser le développement des énergies renouvelables, que la Communauté d'Agglomération du Grand Guéret, Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte, a souhaité la construction d'un parc photovoltaïque sur son territoire. Cette première réalisation n’est que le début de la transition énergétique de l’Agglomération, qui travaille sur un schéma de développement des énergies renouvelables visant à se fixer des objectifs par type d’énergie tout en tenant compte de la volonté locale. »

Economies d'énergie et émissions carbone

09 juil. 2021 lenergeek.com , 01/07/2021

Renault : un plan ambitieux pour développer la mobilité électrique

Le 30 juin 2021, lors de la conférence eWays, le groupe Renault a dévoilé les grandes lignes de sa stratégie axée sur la mobilité électrique. Pour le nouveau directeur Luca de Meco, « Nous nous préparons à avoir 90% de ventes purement électrique d’ici 2030. (…) Nous avons investi 5 milliards d’euros en 10 ans dans l’électrification et nous allons investir 10 milliards en plus dans les 5 prochaines années ». Renault prévoit de développer une chaine complète d’assemblage dédiée aux véhicules électriques dans ses usines de Ruitz, de Maubeuge et de Douai. L’atteinte des objectifs du constructeur implique de poursuivre le développement de nouvelles batteries. En effet d’après Sophie Schmidtlin, directrice ingénierie avancée du groupe Renault, « Nous sommes aujourd’hui concentrés sur le NMC (nickel manganese cobalt ndlr) qui offre de meilleures propriétés électrochimiques que les autres technologies ». S’agissant des moteurs électriques, le constructeur prévoit d’augmenter à un million d’unité par an la capacité de production de l’usine de Cléon et de poursuivre sa collaboration avec la startup Whylot sur les moteurs électriques à flux axial. Enfin, concernant les expérimentations portant sur le V2G, Véhicule to Grid, le constructeur prévoit un déploiement de cette technologie d’ici 2024.

09 juil. 2021 Actu-Environnement.com , 01/07/2021

Émissions carbone en France : les derniers chiffres officiels publiés

Le Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa) a publié les dernières données sur l’émission nationale de gaz à effet de serre (GES) et de polluants atmosphériques. L’objectif de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) de 2019 a été atteint, les émissions carbones ayant baissé de 1,9% entre 2018 et 2019. La crise de la Covid-19 devrait permettre une réduction de 9,2% des émissions entre 2019 et 2020, permettant ainsi d’atteindre les objectifs de la SNBC. Les émissions « devront continuer à diminuer, sans rebond post crise, pour que le budget carbone 2019-2023 soit respecté » a ajouté le Citepa. Pour atteindre les objectifs de 2019 à 2023, il conviendra de maintenir cette réduction à 2,3% par an. Le Haut conseil pour le climat (HCC) a demandé à la France d’accélérer le rythme de sa réduction des émissions, tout comme le Conseil d’Etat, afin de respecter la trajectoire de réduction de 40% des émissions de GES d’ici 2030.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

17 sep. 2021
France

Revue de presse du 17 sep.

A la une : EDF Renouvelables lance une campagne de financement pour la centrale solaire de Niévroz

10 sep. 2021
France

Revue de presse du 10 sep.

A la une : Belfort : Dalkia lance un grand chantier de rénovation du réseau de chaleur

30 juil. 2021
France

Revue de presse du 30 juil.

A la une : Transition énergétique : Dalkia se prépare au tout électrique

Voir toutes les revues de presse