France

Revue de presse

08 juil. 2022

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

08 juil. 2022 actu-environnement.com, 30/06/2022

Véhicule électrique : le bonus écologique est prolongé jusqu’à fin 2022

Alors qu’il devait prendre fin le 30 juin 2022, le bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable est prolongé jusqu’au 31 décembre 2022 par un décret publié au Journal Officiel. Les ministères de l’Economie et de la Transition énergétique ont décidé de porter de 45 000 à 47 000 euros le montant d’achat permettant aux particuliers de bénéficier d’un bonus maximal de 6 000 euros. Le bonus écologique de 1 000 euros reste lui aussi en vigueur pour les modèles hybrides rechargeables jusqu’à fin 2022. Enfin, la facturation des véhicules commandées avant le 31 décembre 2022 est allongée jusqu’au 30 juin 2023. « L'État continuera à accompagner les ménages dans leur transition vers les véhicules propres et à soutenir l'industrie automobile française pour le développement de nouveaux véhicules peu émissifs », affirme l’exécutif.

08 juil. 2022 actu-environnement.com, 30/06/2022

Un décret facilite l’installation de bornes de recharge électrique dans les copropriétés

Jeudi 30 juin 2022, un décret a été publié dans le Journal officiel afin de faciliter le déploiement de bornes de recharge électrique en copropriété. Pour mémoire, la loi climat et résilience du 22 août 2021 avait introduit un nouveau mécanisme de financement pour les copropriétaires souhaitant installer une infrastructure collective de recharge de véhicules électriques relevant du réseau Enedis, filiale d’EDF. Une fois la décision prise par majorité simple des copropriétaires, l’installation sera fournie sans frais par Enedis qui se servira du tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité, le Turpe, pour financer l’installation. Une convention signée par l’opérateur d’infrastructures de recharge et par le propriétaire prévoit la gratuité des prestations « d'installation et d'évolution, tant technique que de puissance, de l'infrastructure collective de recharge pour toute la durée de la convention ». Les délais d’intervention et les conditions dans lesquelles l’opérateur doit intervenir pour l’installation, la gestion et l’entretien de l’infrastructure collective seront précisées dans ce document.

Economies d'énergie et émissions carbone

08 juil. 2022 connaissancedesenergies.org, 29/06/2022

Mobilité durable : le cap du million de points de charge est dépassé

Selon un rapport publié par Enedis fin juin, le cap du million de points de charge publics ou privés a été dépassé en France au deuxième trimestre 2022, un nombre près de deux fois supérieur à celui de décembre 2020. Pour rappel, plus de la moitié des points de charge sont installés chez les particuliers, 43% en entreprises, les 6% restants étant à disposition du public sur la voirie, les parkings etc. Si cette dynamique est satisfaisante, la répartition géographique de ces équipements reste quant à elle déséquilibrée, certaines régions comme l’Île-de-France, le bassin méditerranéen, le Nord et la Gironde étant bien mieux pourvues que d’autres. Alors que 900 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables roulent actuellement sur les routes françaises, 17 millions devraient être en circulation en 2035.

08 juil. 2022 liberation.fr, 01/07/2022

Transition énergétique :la Convention des entreprises pour le climat présente dix mesures

Au terme de neuf mois de travail, les 150 chefs d’entreprise réunis dans la Convention des entreprises pour le climat (CEC) ont présenté dix mesures dont la mise en œuvre leur apparaît nécessaire pour rendre le secteur économique français véritablement écoresponsable. Ces acteurs recommandent de rendre obligatoire la formation des entreprises aux enjeux de la transition économique et d’imposer la publication annuelle d’un bilan carbone scope 3 (prenant en considération l’impact environnemental en amont et en aval des activités) pour toutes les entreprises dont l’effectif dépasse les 50 salariés. Les membres de la CEC préconisent par ailleurs de « conditionner la rémunération des dirigeants à la réussite de critères environnementaux préalablement fixés » tels que la trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans le domaine des transports, la CEC entend « favoriser les mobilités moins polluantes » via la création d’un Forfait Unique de Mobilité Durable « qui fixe des montants d’aides publiques en fonction des spécificités des entreprises, et un montant d’abondement des entreprises associées ». La Convention souhaite la mise en place du dispositif « MaPrimeRénov’Entreprises » afin de promouvoir la rénovation énergétiques des entreprises, « une part importante des émissions des gaz à effet de serre en France [étant] produite par l’industrie et le parc tertiaire ». Parmi les autres mesures proposées par la CEC figurent « la disparition des niches fiscales nuisibles à l’environnement » à l’horizon 2030 ou encore le conditionnement des financements publics au respect de critères écologiques.

08 juil. 2022 connaissancedesenergies.org, 29/06/2022

Empreinte carbone : le CESE s’engage en faveur de la réduction des émissions importées

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté le 29 juin une résolution dans laquelle il formule dix recommandations destinées à « repenser » la gouvernance de la transition écologique. Invitant le gouvernement à revoir ses ambitions à la hausse dans le cadre du plan climat européen, l’assemblée a notamment appelé de ses vœux la mise en place d’« un objectif de réduction de l'empreinte carbone, plus à même de traduire l'impact climatique de la France car intégrant les émissions liées aux importations ». Pour rappel, 49% de l’empreinte carbone de la France étaient liés aux émissions importées en 2020, ces dernières s’inscrivant en hausse de 12% par rapport à 1995, contre une baisse de 31% pour les émissions des émissions intérieures : « on souhaite donner à voir ces deux dynamiques pour pouvoir agir de manière la plus pertinente possible sur ces émissions importées et ne pas cacher ça dans la baisse globale », justifie Juliette Kacprzak, l’une des rapporteurs du texte. Dans cette résolution, le CESE invite le gouvernement à passer une loi de programmation financière pluriannuelle dédiée afin de « se donner les moyens financiers » pour mettre en œuvre la transition écologique.

Energies renouvelables

08 juil. 2022 euro-energie.com, 30/06/2022

EDF Renouvelables installe une centrale photovoltaïque à La Réunion

EDF Renouvelables, filiale du groupe EDF, a démarré le chantier de la centrale solaire au sol de la Rivière des Galets, sur la commune du Port. Les 5 MW de production installée contribuent au Plan solaire d’EDF qui vise à faire du Groupe le leader de l’énergie solaire en France d’ici 2035. Prévue pour 2023 La mise en service permettra de couvrir l’équivalent de la consommation électrique annuelle de plus de 4500 habitants, soit 15% des habitants de la commune du Port. Le projet a abouti grâce au soutien de la Commune du Port et de la Communauté d’agglomération du Territoire de la Côte Ouest (TCO). « Nous sommes fiers de poursuivre notre développement dans les Outre-mer et d’accompagner la transition énergétique de La Réunion, à travers ce nouveau projet d’énergie bas carbone implanté sur un site dégradé. Le chantier de la centrale solaire de la Rivière des Galets va contribuer à la dynamique économique locale. Ce projet est en ligne avec le Plan solaire du Groupe EDF qui vise à atteindre 30% de part de marché en France d’ici 2035 », déclare Etienne Bouticourt, Responsable Régional Outre-Mer d’EDF Renouvelables.

Tendances et acteurs

08 juil. 2022 lejdd.fr, 02/07/2022

84 dirigeants d’entreprises françaises s’engagent en faveur de la sobriété énergétique

Dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche, 84 dirigeants d’entreprises françaises dont Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, prônent le passage d’une « « sobriété [énergétique] d’urgence » à une sobriété organisée ». Loin d’être « synonyme de pénurie, de repli ou de déclin », cette sobriété est selon eux « la réponse à l’équation la plus cruciale de notre temps qui devrait aujourd’hui être au cœur de toute réflexion politique : comment répondre aux besoins de chacun dans un monde aux limites planétaires dépassées et au consumérisme débridé ? ». Faisant leur la devise figurant dans le dernier rapport du GIEC, « avoid-shift-improve » (éviter-changer-améliorer), ces acteurs veulent « accepter de faire moins pour toujours faire mieux ». « Cela passe concrètement par l’intégration au cœur de la stratégie de démarches d’économie circulaire, d’économie d’usage, de relocalisation, de régénération de la biodiversité, ou encore d’alignement des réductions carbone de l’entreprise avec l’accord de Paris », indiquent-ils, évoquant également des « évolutions de gouvernance » ou encore la nécessité de proposer « aux Français de nouvelles solutions alliant innovation scientifique, écologique et sociale qui répondent à des besoins essentiels plutôt que d’en créer ». « La sobriété peut être un choix collectif et non une responsabilité individuelle : entreprises, associations et pouvoirs publics doivent en être le moteur et la planifier avec volonté et solidarité », affirment les signataires en conclusion.

08 juil. 2022 environnement-magazine.fr, 29/06/2022

Des salariés de plus en plus formés à l’optimisation énergétique

Lancé en 2018, le programme Proréfei est destiné aux salariés en charge de la gestion de l’énergie dans l’industrie et le tertiaire afin de faire émerger des projets d’optimisation énergétique. Trois ans après les débuts de ce projet piloté par le ministère de la Transition écologique, de l’Agence de la transition écologique (Ademe), de l’association technique énergie environnement (ATEE) et d’EDF, un bilan intermédiaire « encourageant » est dressé. « Le cap des 1000 stagiaires inscrits a désormais été franchi », se félicite les animateurs du projet, ajoutant que « plus de 630 entreprises se sont engagées pour faire bénéficier de la formation leurs collaborateurs, en particulier dans des secteurs tels que la métallurgie, l’agroalimentaire ou encore l’industrie chimique ». Les modules d’e-learning, les webinaires et les formations en ligne ont marqué une forte progression et « près de 98% des personnes formées ont trouvé la formation utile, voire très utile et la recommanderaient ». Le succès rencontré par le programme lui a valu d’être prolongé jusqu’au 31 décembre 2023. Les industries les plus énergivores, cœurs de cible du projet, font partie du « top 3 » des participants. En France une entreprise sur deux pourrait diminuer d’au moins 17% sa facture énergétique grâce aux préconisations des audits énergétiques. L’« objectif pour l’année 2022 est de former 500 nouveaux stagiaires et d’inciter les personnes formées à rejoindre la communauté des référents énergie » d’après les organisateurs du programme.

Techniques et innovations

08 juil. 2022 latribune.fr, 02/07/2022

Le véhicule autonome sur rail Urbanloop se développe

Vendredi 06 juillet 2022, Urbanloop, ligne de véhicules autonomes sur rail en libre-service, a annoncé le déploiement de sa future ligne de transport autonome à Nancy en 2026. La ligne reliera le nouveau palais de justice au Nord de la ville. Le déploiement de cette ligne coûtera « entre 10 et 20 millions d’euros » estime Christophe Choserot, vice-président de la métropole en charge de la recherche et l'innovation. « Nancy se situe à la pointe de l'innovation mondiale : nous allons être la première métropole au monde à faire d'Urbanloop un mode de transport de la vie quotidienne des habitants », a par ailleurs déclaré le maire de Nancy lors de la présentation du design des capsules. Urbanloop prévoit d’être présent aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris avec une boucle démonstrative de 2km. L’entreprise a établi en 2021 le record du monde d’économie d’énergie pour un véhicule autonome sur rails avec 0,47 centime d’euro par kilomètre à une vitesse de 52 km/h.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

30 sep. 2022
France

Revue de presse du 30 sep.

A la une : Vers une simplification de l’aide énergie pour les entreprises

23 sep. 2022
France

Revue de presse du 23 sep.

A la une : Sobriété énergétique : le secteur de l’industrie se mobilise

16 sep. 2022
France

Revue de presse du 16 sep.

A la une : La rénovation énergétique priorité du budget 2023

Voir toutes les revues de presse