France

Revue de presse

07 déc. 2018

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

07 déc. 2018 Enerpresse, 29/11/18

Emmanuel Macron installe le Haut Conseil pour le climat

Le 27 novembre, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé la création d’un Haut Conseil pour le climat. Composé de 13 experts scientifiques et économiques et présidé par la climatologue Corinne Le Quéré, cette commission aura pour mission de conseiller le gouvernement en matière de transition écologique et d’« émettre chaque année des recommandations et des propositions pour améliorer l’action de la France ». Le Haut Conseil devra également vérifier si l’ensemble des politiques publiques mises en place est compatible avec l’Accord de Paris et avec « l’objectif neutralité carbone fixé pour 2050 ».

07 déc. 2018 lemondedelenergie.com, 26/11/18

Pour RTE, la fermeture des centrales à charbon est possible sous conditions

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron s’était engagé à fermer les centrales à charbon françaises durant son quinquennat. Dans son étude sur les perspectives de la sécurité d’approvisionnement électrique en France sur la période 2018-2023, RTE (Réseau de Transport d’Électricité) explique que les dernières centrales thermiques pourront être stoppées après l’hiver 2020 sous certaines conditions. Selon le gestionnaire, "après l'hiver 2020, des marges de sécurité devraient réapparaître" et permettre la fermeture progressive des quatre centrales à charbon françaises et de la centrale nucléaire de Fessenheim. Néanmoins, RTE pose une série de conditions : développer les énergies renouvelables (éolien en mer, centrale à cycle combiné), mettre en service de nouvelles lignes d’interconnexions avec l'Italie et la Grande-Bretagne et coupler l'EPR de Flamanville avec le réseau français.

Economies d'énergie et émissions carbone

07 déc. 2018 Enerpresse, 29/11/18

Les investissements de la France en faveur de la transition climatique sont insuffisants

Selon un rapport du groupe de réflexion I4CE (Institute for Climate Economics), en France, les investissements pour le climat ont atteint plus de 41 milliards d'euros sur l'année mais restent insuffisants pour remplir les objectifs du gouvernement et combler le déficit d’investissement annuel. Pour rattraper ce retard, les besoins en la matière sont compris « entre 55 et 85 milliards d’euros par an entre 2019 et 2023 » et pourraient encore augmenter avec l’objectif zéro carbone pour 2050 et la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Les investissements ont pourtant progressé depuis 2014, notamment avec les fonds en faveur de l'efficacité énergétique principalement dans les bâtiments. Le financement des énergies fossiles est, lui, « en hausse depuis 2015, principalement sur la marché des véhicules thermique ». Selon le I4CE, la plupart de ces investissements « contraignent le pays à importer des énergies fossiles pendant de nombreuses années ».

Production d'énergie

07 déc. 2018 lejsl.com, 03/12/18

Des déchets ménagers utilisés pour la cuisson de tuiles

Le groupe Terreal, leader mondial de la terre cuite, conçoit et fabrique des tuiles en terre cuite dans son usine de Chagny (Saône-et-Loire). En partenariat avec le SMET 71 (Syndicat Mixte d’Étude et de Traitement des Déchets), le groupe a mis en place un processus innovant qui consiste à réutiliser des déchets ménagers pour les transformer en biométhane. Ce gaz alimente ensuite les brûleurs des fours de cuisson des tuiles. Cette valorisation permet ainsi de fournir l’énergie nécessaire pour produire 30 % des tuiles de l’usine, soit l’équivalent de 25 000 toits.

Energies renouvelables

07 déc. 2018 lemondedelenergie.com, 27/11/18

Guadeloupe : conversion d’une centrale à charbon à la biomasse

Avec près de 80% de son électricité produite à l’aide d’énergies fossiles polluantes, la Guadeloupe, isolée du réseau électrique continental, est une « zone non interconnectée ». La loi de transition énergétique prévoit de passer à 50% d'énergie renouvelable à l’horizon 2020, c’est pourquoi la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) vient d’autoriser la conversion à la biomasse de la centrale à charbon d’Albioma Caraïbes. La CRE a en effet validé le projet d’avenant au contrat sur les conditions tarifaires négociées par EDF et le groupe Albioma permettant ainsi cette conversion. Une fois convertie, la centrale réduira « ses émissions de gaz à effet de serre de 87 %, soit l’émission annuelle de 265.000 tonnes équivalent CO2 » par rapport à son fonctionnement actuel. Il s’agira principalement de valoriser énergétiquement les résidus de bagasse (résidu fibreux de la canne à sucre) et les écarts de triage de bananes.

Techniques et innovations

07 déc. 2018 lesechos.fr, 03/12/18

Starklab utilise l’air vicié pour créer de l’énergie thermique

Lauréat de la vitrine de l’innovation Pollutec, la société Starklab propose une solution de dépollution des fumées industrielles et de l’air intérieur vicié, tout en récupérant l'énergie thermique. Audrey Keunebrock, fondatrice de la société, explique qu’« au centre aquatique de Lillebonne […] on a utilisé la chaleur de l'air vicié pour chauffer l'air de la piscine ou assurer l'eau chaude sanitaire, avec un rendement tel qu'à certaines périodes, la chaudière pouvait s'arrêter ». Straklab se prépare désormais à entreprendre des projets à l’international dont celui d’un hôtel à Dubaï. Cette fois-ci, l’air vicié capté permettra de climatiser et rafraichir l’hôtel.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

02 aoû. 2019
France

Revue de presse du 02 aoû.

A la une : EDF Renouvelables densifie son maillage éolien en Centre-Val-de-Loire

26 juil. 2019
France

Revue de presse du 26 juil.

A la une : Près de 8 milliards d’euros de soutien public aux énergies renouvelables en 2020

19 juil. 2019
France

Revue de presse du 19 juil.

A la une : Véhicules électrique : la filière automobile française réclame des mesures d’urgence

Voir toutes les revues de presse