France

Revue de presse

06 mar. 2020

Partager :

Economies d'énergie et émissions carbone

06 mar. 2020 actu-environnement.com, 24/02/2020

391 éleveurs rejoignent la démarche du label bas-carbone

Lors d’une visite au Salon de l’Agriculture le 23 février, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, a annoncé que 391 éleveurs s’étaient d’ores et déjà engagés dans la démarche du label bas-carbone. Créé par le ministère en collaboration avec l’Institut de l’économie pour le climat (I4CE) et officiellement lancé en avril 2019, ce label est décerné aux projets volontaires locaux favorisant la réduction des émissions de gaz à effet de serre ou la séquestration des émissions carbone. Comme l’explique I4CE, cette initiative « permet de récompenser les acteurs de terrain, au premier rang desquels les agriculteurs et les forestiers, pour leurs actions contre le changement climatique. Il a un double intérêt : permettre aux agriculteurs d'être rémunérés pour leur carbone stocké, et apporter les garanties aux financeurs que les projets ont un réel impact environnemental ». Les 391 éleveurs ayant adhéré à cette démarche prévoient d’éviter l’émission de 70 000 tonnes de CO2 d’ici 2025 en améliorant leurs pratiques et en développant différents projets collectifs. Ces efforts seront quantifiés à l’aide de la méthodologie « Carbon’Agri », élaborée par l’Institut de l’élevage (Idele). Pour mémoire, la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC) prévoit une réduction de 18% des émissions de CO2 du secteur agricole entre 2015 et 2030.

Tendances et acteurs

06 mar. 2020 usinenouvelle.com, 26/02/2020

Emission de CO2 : PSA atteint ses objectifs en janvier et février

PSA a annoncé le 26 février avoir atteint ses objectifs en matière d’émissions de CO2 pour les mois de janvier et de février. « Nous veillons à respecter nos objectifs chaque mois, ce qui nous permettra d’atteindre naturellement à la fin de l’année la limite qui nous est fixée », a précisé Carlos Tavares, le PDG du groupe. Conformément aux normes fixées par l’Union européenne, les constructeurs automobiles opérant en Europe doivent en effet atteindre dès cette année un niveau d’émissions situé aux alentours de 95 grammes de CO2 par véhicule et par kilomètre. Afin de respecter cet objectif, PSA a notamment mis un terme à la production de six modèles de sa branche Opel-Vauxhall. Le groupe poursuit également son développement dans le domaine des véhicules 100% électriques et hybrides, multipliant la création de coentreprises afin de maîtriser totalement la production des chaînes de traction propres à ce type de véhicules : « Nous souhaitons avoir le contrôle sur ces composants qui seront au cœur de la mobilité de demain », a en effet expliqué Carlos Tavares, selon lequel la production devrait commencer dès 2022. Une stratégie qui devrait permettre au groupe de respecter l’objectif fixé par l’UE pour 2025, soit une baisse de 15% des émissions. Le groupe entend par ailleurs mener des tests portant sur des véhicules utilitaires roulant à l’hydrogène afin de comparer les avantages et les inconvénients des technologies à batteries et piles à combustible.

06 mar. 2020 latribune.fr, 26/02/2020

Nexity multiplie les initiatives pour réduire son empreinte carbone

Dans un document publié le 26 février, Nexity présente des objectifs ambitieux en matière de réduction des émissions de CO2. A l’horizon 2030, le leader français de l’immobilier entend en effet réduire de 35% son impact carbone par collaborateur, de 30% par logement privé et de 21% par mètre carré de surfaces de plancher de bureaux livrés. Le lancement d’un green bond d’un montant de 240 millions d’euros, présenté par le groupe comme « le premier emprunt vert émis par un promoteur en France », est par ailleurs prévu. Premier du palmarès 2019 des promoteurs immobiliers bas carbone français, Nexity entend par ailleurs « démontrer [son] savoir-faire en bas carbone et en développement durable » en participant à la construction en bois et en béton bas carbone du secteur E du Village Olympique, comme l’explique Véronique Bédague, PDG de la branche immobilier d’entreprise. Représentant 35% des prises de commandes signées en 2019, soit 181 millions d’euros, les structures en bois constituent d’ores et déjà un marché essentiel pour le groupe. Réaffirmant son « engagement » de promouvoir une « ville durable et responsable », Nexity s’est enfin donné pour objectif de rendre le « bas carbone accessible » : « le durable doit être ouvert à tous », affirme en effet Véronique Bédague. Concernant les chantiers lancés par l’Etat, le groupe n’aura de toute manière pas le choix : les opérations des 14 établissements publics d’aménagement devront en effet intégrer dès 2022 au moins 50% de matériaux biosourcés ou géosourcés.

06 mar. 2020 lefigaro.fr, 25/02/2020

Emissions de GES : Arkema entend respecter l’Accord de Paris

Présenté le 25 février, le nouveau plan climat d’Arkema prévoit une réduction de 38% de ses émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2030 par rapport à 2015, le groupe de chimie français s’alignant ainsi sur les accords de Paris. Ses activités devront en conséquence générer moins de 3 millions de tonnes d’équivalent CO2 en 2030, indépendamment de l’augmentation des volumes de production. Pour y parvenir, Arkema prévoit notamment de réduire de 20% ses achats nets d’énergie d’ici 2030 par rapport à 2012. « La mobilisation des entreprises est cruciale face à l’urgence climatique et il est de notre responsabilité et dans l’intérêt de tous d’agir vite », a commenté Thierry Le Hénaff, le PDG d’Arkema qualifiant de « particulièrement ambitieux » le plan climat mis en place par son groupe.

06 mar. 2020 lemondedelenergie.com, 28/02/2020

Renault Trucks récompensé pour ses camions 100% électriques

Lors d’une cérémonie qui s’est tenue à Munich le 6 février 2020, le magazine allemand VerkehrsRundschau a récompensé pour la deuxième année consécutive les professionnels du transport et de la logistique les plus exemplaires dans les domaines de l’environnement, du numérique ou de la formation. Souhaitant récompenser l’entreprise pour son engagement dans le domaine, le jury a décerné à Renault Trucks le VR Award de la « Protection de l’environnement », catégorie « constructeur ». Renault Trucks a en effet lancé dès 2018 sa première gamme de camions 100% électriques. Cette récompense a été remise à l’entreprise quelques jours après la signature par le groupe Carlsberg d’un contrat portant sur l’acquisition de 20 exemplaires du Renault Trucks D Wide Z.E. « Il s’agit du premier contrat de cette ampleur en Europe. Pour nos clients, il confirme que la transformation du secteur du transport est en train de s’accomplir et raconte une réalité industrielle et commerciale : nos camions Renault Trucks électriques sortent de notre usine et seront dans quelques semaines sur les routes d’Europe », s’est réjoui Bruno Blin, président de Renault Trucks. « Renault Trucks place la mobilité électrique au cœur de sa stratégie et a déployé d’importants moyens de recherche et développement en la matière. Nous sommes fiers que nos camions électriques, aujourd’hui produits en série, contribuent à l’amélioration de la qualité de vie dans les centres villes », s’est pour sa part félicité Frédéric Ruesche, directeur de Renault Trucks Allemagne, lors de la cérémonie des VR Awards.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

03 avr. 2020
France

Revue de presse du 03 avr.

A la une : L’Ademe vient en aide aux entreprises « vertes »

27 mar. 2020
France

Revue de presse du 27 mar.

A la une : L’Île-de-France met l’accent sur le photovoltaïque

20 mar. 2020
France

Revue de presse du 20 mar.

A la une : Hydrogène vert : l’Etat veut développer la filière

Voir toutes les revues de presse