Europe

Revue de presse

19 juil. 2019

Partager :

Economies d'énergie et émissions carbone

19 juil. 2019 connaissancedesenergies.org, 09/07/2019

Mini produira sa voiture électrique en Angleterre

Le 8 juillet, le constructeur automobile anglais Mini a présenté son nouveau modèle de voiture électrique. Baptisée « Mini Electric », ce véhicule sera assemblé dans l’usine de Cowley, à proximité d’Oxford, mais sa batterie sera produite sur le site bavarois de BMW, maison-mère de la marque britannique. « L'électrique est très important pour notre marque, ce sera un élément clé de notre futur, mais nous savons tout autant que des clients voudront garder des éléments du moteur à combustion, donc nous aurons les trois options (essence, hybride et électrique) », précise David George, directeur général de Mini UK. La Mini Electric sera d’ailleurs assemblée sur la même chaîne de production que les modèles conventionnels, ce qui permettra au constructeur de gagner en flexibilité « pour réagir aux demandes des clients ». L’annonce de Mini intervient peu de jour après que Jaguar a indiqué son intention de produire sa nouvelle Jaguar XJ électrique à Coventry, non loin de Birmingham.

19 juil. 2019 clubic.com, 14/07/2019

Milan s’apprête à avoir la plus grande flotte de bus électriques au monde

Disposant d’ores et déjà de 25 bus électriques, la ville de Milan a annoncé avoir signé avec la société polonaise Solaris un contrat d’un montant de 192 millions d’euros prévoyant le remplacement de tous ses bus diesels par 250 véhicules électriques d’ici 2030. Dès 2020, la société publique ATM Milano recevra une première livraison de 40 Urbino 12 Electric. Equipés de deux moteurs électriques de 110 kW et de batteries d’une puissance d’environ 240 kWh, ces bus pourront accueillir 82 voyageurs. « Les intérieurs spacieux et confortables posséderont un équipement de pointe, dont des ports USB permettant la recharge de téléphone, un système d'information aux passagers et un dispositif de surveillance vidéo, ce qui augmentera le confort ainsi que la sécurité », précise Solaris. Ce contrat doit permettre à Milan de devenir la ville européenne la mieux équipée en véhicule « zéro émission ». Prévoyant de procéder à l’acquisition de 800 bus électriques auprès d’Heuliez Bus, Bolloré et Alstom, Paris pourrait toutefois lui ravir son statut de leader dans le domaine.

19 juil. 2019 connaissancedesenergies.org, 09/07/2019

Comment réduire les émissions des voitures en Europe ?

Les émissions de CO2 des voitures neuves ont baissé de 30% « en laboratoire » entre 2001 et 2017 mais seulement de 10% « en conditions réelles de circulation », selon la note d’analyse publiée le 20 juin par France Stratégie. L’objectif fixé par l’Union européenne de 95g/km de CO2 en 2021, est « difficile à atteindre en comptant seulement sur les améliorations incrémentales de l’efficacité énergétique des voitures thermiques », estime Nicolas Meilhan, conseiller scientifique auprès de France Stratégie. La note d’analyse identifie deux « leviers prometteurs » pour se rapprocher des objectifs européens : la réduction de la taille des voitures neuves et leur électrification (sous réserve d’une production faiblement carbonée). La note recommande également la mise en place d’un bonus-malus européen « indexé non seulement sur les émissions de CO2 mais aussi sur le poids du véhicule », pour décourager l’achat de véhicules lourds. Les voitures à faibles émissions pourraient ainsi disposer d’un « rabais proportionnel à son utilisation en mode électrique ». France Stratégie rappelle enfin que les gains environnementaux doivent être associés au lieu de production des batteries. Il est par conséquent nécessaire d’adopter « une norme limitant l’empreinte carbone associée à la production d’une voiture à faibles émissions et de sa batterie ».

Production d'énergie

19 juil. 2019 lefigaro.fr, 14/07/2019

La Serbie reste dépendante du charbon

Si les pouvoirs publics ont annoncé leur intention d’accroître l’importance des énergies renouvelables dans son mix énergétique, la Serbie reste fortement dépendante des énergies fossiles, plus particulièrement du charbon dont est issue 74% de son électricité. La nature des investissements étrangers dans le secteur énergétique serbe risque de conforter cette situation. Désireuse d’ouvrir une Nouvelle Route de la soie traversant les Balkans, la Chine a en effet accordé des prêts ayant permis l’agrandissement de la centrale thermique de Kostolac, située à une centaine de kilomètres de la capitale. Malgré les déclarations d’intention du gouvernement serbe, la part des énergies vertes (actuellement 3% de la production d’électricité si l’on met de côté les grandes centrales hydrauliques) a donc toutes les chances de stagner.

Energies renouvelables

19 juil. 2019 actu-environnement.com, 09/07/2019

L’insuffisante croissance du solaire thermique

Selon le dernier baromètre publié par Eur’Observer, l’installation de plus de 2,2 millions de mètres carrés de panneaux photovoltaïques a permis au marché du solaire thermique européen de croître de 8,4% en 2018. La situation varie toutefois grandement selon les pays. Avec une croissance de 180% du nombre d’installations liées au lancement d’appels d’offres municipaux, la Pologne s’impose comme le leader européen dans le domaine. Si la France compte parmi les pays européens où le solaire thermique progresse, ce « dynamisme vient davantage des départements d’Outre-mer (DOM) qui bénéficient d’incitations ciblées avec un soutien public important » que de la métropole où le marché des chauffe-eau solaires individuels souffre de « la forte concurrence des chauffe-eau thermodynamiques ». Les marchés grecs sont également en croissance, respectivement de 4 et 2%. « Moins positifs, certains marchés autrefois moteurs continuent de baisser. C’est notamment le cas du marché allemand », observent les auteurs de l’étude tout en rappelant que ce dernier « demeure le premier marché de l’Union européenne ». Autre sujet d’inquiétude identifié par Eur’Observer : « le retour tardif à une croissance du marché solaire thermique, même si celle-ci se confirmait en, 2019 et 2020, ne sera pas suffisant pour que les pays de l’Union européenne atteignent les objectifs qu’ils se sont fixés pour 2020 (soit 6,45 Mtep) ».

Toute l'actualité du marché de l'énergie

06 déc. 2019
Europe

Revue de presse du 06 déc.

A la une : Cap sur les énergies renouvelables en ville

29 nov. 2019
Europe

Revue de presse du 29 nov.

A la une : La BEI finance les énergies renouvelables, l’innovation et les communications

22 nov. 2019
Europe

Revue de presse du 22 nov.

A la une : La BEI arrêtera de financer des projets liés aux énergies fossiles à partir de 2022

Voir toutes les revues de presse