Europe

Revue de presse

19 fév. 2021

Partager :

Economies d'énergie et émissions carbone

19 fév. 2021 20minutes.fr, 11/02/2021

Le secteur aérien européen vise la neutralité carbone

Jeudi 11 février, le secteur aérien européen a annoncé vouloir atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Les acteurs de la filière désirent voir « tous les vols à l’intérieur ou en partance de l’UE, du Royaume-Uni et de l’AELE, parvenir à zéro émission nette de CO2 d’ici à 2050 ». Pour atteindre cet objectif, ils comptent sur le développement de l’avion à hydrogène ou encore sur le recours aux carburants alternatifs. Ces derniers permettraient une réduction de 34% des émissions de gaz à effet de serre rejetées par le secteur aérien. Selon les cinq organisations à l’origine de l’initiative « Destination 2050 » réunissant des compagnies aériennes, des gestionnaires d’aéroports et des industriels, cet objectif ne saurait être atteint sans le soutien des Etats membres de l’Union Européenne (UE). Olivier Jankovec, directeur général du Conseil international des aéroports – Europe (ACI Europe) précise : « il est évident que nous ne pouvons pas le faire seuls. Pour danser il faut être deux, et il faut désormais que l’UE élabore les politiques et le cadre réglementaire pour nous permettre de parvenir à un secteur aérien européen neutre en carbone d’ici à 2050 ».

Energies renouvelables

19 fév. 2021 connaissancedesenergies.org, 10/02/2021

Eolien offshore : 356 nouvelles installations en Europe

Selon le dernier rapport de l’association Wind Europe publié le 8 février, 356 nouvelles éoliennes offshore ont été déployées en Europe en 2020. Ces éoliennes sont réparties sur 9 parcs et leur capacité cumulée atteint environ 2,9 gigawatts (GW). Les Pays-Bas sont le pays ayant installé le plus d’éoliennes en mer l’an dernier (+ 1 493 MW soit près de la moitié des nouvelles installations européennes sur la période), suivi de la Belgique (+ 706 MW), du Royaume-Uni (+ 483 MW) et de l’Allemagne (+ 219 MW). Ces nouvelles installations portent à 5 402 le nombre d’éoliennes offshore connectées au réseau électrique européen, le Royaume-Uni et l’Allemagne possédant respectivement 42% et 31%, soit près des trois quarts de la puissance éolienne offshore du Vieux Continent. Selon les auteurs du rapport, l’éolien offshore a de beaux jours devant lui en Europe. En témoignent les 26,3 milliards de financement mobilisés pour de nouveaux projets en 2020 ou encore les objectifs affichés par la Commission européenne. Lors de la présentation de sa stratégie concernant les énergies renouvelables en mer en novembre 2020, cette dernière a indiqué vouloir atteindre 60 MW de puissance éolienne offshore installée en 2030, puis 300 MW à l’horizon 2050. Pour y parvenir, « près de 800 milliards d’euros seront nécessaires d’ici à 2050 », estime-t-elle.

19 fév. 2021 lefigaro.fr, 09/02/2021

Hydrogène : Yara se lance dans la production d’ammoniac

Mardi 9 février, l’entreprise norvégienne spécialisée dans la fabrication d’engrais minéraux, Yara International, a indiqué sa volonté de prendre le virage des énergies renouvelables en misant sur la production d’ammoniac. Matière première des engrais azotés, ce composé d’azote et d’hydrogène peut aussi bien être transformé en hydrogène qu’utilisé comme combustible dans les centrales électriques thermiques et les fours industriels. Dans ce second cas de figure, l’ammoniac présente l’intérêt de ne pas générer d’émissions de carbone. Yara a ainsi décidé de créer une division « Clean Ammonia » qui aura pour mission de « saisir les opportunités de croissance dans les solutions alimentaires décarbonées, le carburant des navires et d'autres applications de l'ammoniac propre ». Afin de produire un ammoniac propre, le groupe entend alimenter son usine de Porsgrunn à l’aide du réseau électrique (presque exclusivement d’origine hydraulique) et non plus du gaz naturel, à condition toutefois d’obtenir des aides publiques.

19 fév. 2021 Enviro2b.com, 09/02/2021

Panneaux solaires : la Lituanie lance un programme d’achat pour ses citadins

La Lituanie a lancé un programme avant-gardiste qui permet aux citadins d’acheter les panneaux solaires situés dans des parcs ruraux aménagés afin de s’approvisionner en énergie à bas prix. « Vous investissez d’avance, mais vous économisez ensuite sur les coûts de l’électricité au cours des 20 à 25 prochaines années. Donc, avec cet environnement de taux d’intérêt nul, c’est un petit mais bon investissements », explique Vytautas Plunksnis, propriétaire d’un panneau de 1,5 kWh situé dans un parc solaire aménagé près de la ville où il habite. Créé grâce aux subventions de l’Union européenne, ce parc produira de l’électricité pendant 25 ans. Les propriétaires des panneaux s’acquitteront quant à eux des frais liés à l’entretien du parc et à l’acheminement de l’électricité. La Lituanie espère alimenter un tiers du pays avec l’électricité produite par ses propres panneaux solaires d’ici 2030.

Tendances et acteurs

19 fév. 2021 lemondedelenergie.com, 09/02/2021

Carburant propre : British Airways noue un partenariat avec LanzaJet

Mardi 9 février, British Airways, filiale du groupe IAG, a annoncé la signature d’un partenariat avec LanzaJet, une start-up américaine spécialisée dans la production de carburant à partir d’éthanol pour le transport aérien. La compagnie aérienne souhaite alimenter certains de ses avions grâce à ce carburant, issu de déchets agricoles associés à de l’essence, d’ici fin 2022. Pour atteindre cet objectif, British Airways a indiqué qu’un montant, non dévoilé, serait investi cette année dans LanzaJet qui va lancer cette année la construction de sa première usine commerciale dans l’Etat de Géorgie. Selon British Airways, ce carburant propre permettrait de réduire de plus de 70% les émissions de gaz à effet de serre par rapport au kérosène traditionnel. Le partenariat signé entre les deux acteurs ouvre la voie à des discussions autour de la construction d’une usine de production au Royaume-Uni. Visant la neutralité carbone à l’horizon 2050, le groupe IAG prévoit d’investir 400 millions de dollars au cours des 20 prochaines années pour le développement de carburant propre. « Malgré la crise de l’aviation mondiale, il est crucial pour notre avenir de continuer à nous attaquer au changement climatique et nous restons déterminés à prendre notre part pour réduire l’impact que nous avons sur la planète », a déclaré Sean Doyle, directeur général de British Airways.

19 fév. 2021 Latribune.fr, 11/02/2021

BCE : une meilleure prise en compte du risque climatique

Le 11 février, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a invité la Banque centrale européenne (BCE) à prendre en considération le risque climatique dans l’évaluation des actifs et des collatéraux du secteur privé non-financier. « Je propose de commencer à décarboner le bilan de la BCE selon une approche pragmatique, progressive et ciblée sur tous les actifs corporate, qu’ils soient détenus au bilan de la banque centrale (les achats) ou pris en garantie (le collatéral), sans retenir donc les titres souverains », a-t-il déclaré dans le cadre d’une conférence organisée par Option Finance. La BCE devrait « rechercher un ajustement de la valorisation de tous ces actifs en fonction du risque de la transition climatique » a ajouté le gouverneur de la Banque de France. Estimant que les marchés ne calculent pas le risque climatique de façon appropriée, la présidente de la BCE Christine Lagarde et la membre du directoire Isabel Schnabel ont déclaré que la BCE devait revoir son engagement envers la neutralité du marché. Le mois dernier, Jens Weidmann, le président de la banque centrale allemande, avait déjà alerté la BCE sur la nécessité d’accepter des actifs uniquement « si ceux qui les émettent remplissent les conditions relatives au climat ».

Toute l'actualité du marché de l'énergie

26 fév. 2021
Europe

Revue de presse du 26 fév.

A la une : UE : mise en place d’un prix carbone sur les importations

12 fév. 2021
Europe

Revue de presse du 12 fév.

A la une : Transition bas-carbone : l'UE vers une sortie du Traité sur la charte de l’énergie

05 fév. 2021
Europe

Revue de presse du 05 fév.

A la une : Les entreprises s’engagent pour une Europe plus verte

Voir toutes les revues de presse