Europe

Revue de presse

17 Mai. 2019

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

17 Mai. 2019 nouvelobs.com, 10/05/19

Huit États membres réclament à l’UE de consacrer un quart de son budget au climat

Dans un communiqué publié en amont du sommet sur l’avenir de l’Europe et de l’Union européenne à Sibiu, en Roumanie, huit États membres de l’Union Européenne ont appelé à ce qu’un quart du budget européen soit consacré à la lutte contre le réchauffement climatique. Il s’agit de la France, la Belgique, le Danemark, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, l’Espagne et la Suède. Dans son budget 2014-2020, l’Union Européenne consacre 180 milliards d’euros à la lutte contre le réchauffement climatique, soit déjà 20% de ses dépenses. Les huit pays signataires du communiqué s’inquiètent « des implications profondes pour le futur de l’humanité » du changement climatique et appellent à ce que les émissions de CO2 soient nulles à l’horizon 2050 « au plus tard ». Par ailleurs, les États signataires enjoignent l’UE à ne plus financer de projets qui mettraient en péril le climat, affirmant que leur dessein peut « aller de pair avec la prospérité », et « montrer l’exemple à d’autres pays ».

17 Mai. 2019 lemonde.fr, 13/05/19

Une étude réalisée pour la Commission européenne préconise de taxer le kérosène

En avril 2017, la direction générale des transports de la Commission européenne commandait une étude des politiques fiscales en vigueur au sein des États membres concernant le transport aérien. Celle-ci appelle à la mise en place d’une taxation du kérosène. Elle préconise en effet l’introduction d’un prélèvement de 33 centimes d’euro par litre de carburant, lequel correspondrait au taux minimum que prévoit la directive sur la taxation de l’énergie et permettrait une réduction des émissions carbonées de l’ordre de 10%. En effet, cette taxation aurait pour conséquence de renchérir les vols de 10%, ce qui engendrerait une baisse de la demande dans des proportions équivalentes. Dans le cas français, l’instauration de cette taxe sur le kérosène aurait pour effet de réduire les émissions de CO2 du secteur aéronautique de 9%, soit l’équivalent des émissions carbonées de quelque 850 000 voitures, et abonderait de plus de 3,5 milliards d’euros les finances publiques. Pour l’heure, le transport aérien ne génère que 3% des émissions carbonées de l’Union Européenne. Mais celui-ci a vocation à s’accroître considérablement puisque les prévisions anticipent un doublement du trafic au niveau mondial à l’horizon 2037 (8,2 milliards de passagers contre 4,1 milliards en 2017). Il est à noter que les émissions carbonées du transport aérien rapportées au kilomètre par personne correspondent au double de celles de l’automobile, et jusqu’à 40 fois celles du train, ainsi que le révèlent les calculs de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. La Belgique et les Pays-Bas se sont déjà montrés enclins à l’instauration d’une telle taxe, tandis que la Suède a d’ores et déjà mis en place un mécanisme similaire depuis le 1er avril 2018.

Economies d'énergie et émissions carbone

17 Mai. 2019 am-today.com, 09/05/19

Bosch compte atteindre la neutralité carbone « dès 2020 »

Le 9 mai, Bosch a annoncé son intention d’atteindre « dès 2020 » la neutralité carbone. Pour y parvenir, l’équipementier automobile entend améliorer l’efficacité énergétique de ses activités, utiliser davantage d’électricité renouvelable et investir dans des projets environnementaux pour compenser les émissions jugées « inévitables ». « Le changement climatique n’attend pas, et nous devons réagir plus rapidement pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris », a expliqué Volkmar Denner lors d’une conférence de presse, le PDG du groupe affirmant qu’« à partir de 2020, Bosch n’aura plus d’empreinte carbone ». L’équipementier a par ailleurs indiqué qu’il investirait deux milliards d’euros dans des mesures environnementales au cours des dix prochaines années, un coût que les économies générées par l’amélioration de l’efficacité énergétique devraient réduire de moitié.

17 Mai. 2019 environnement-magazine.fr, 09/05/19

Baisse des émissions de carbone dans l’UE en 2018

Selon les estimations publiées le 9 mai par Eurostat, les émissions de CO2 ont diminué de 2,5% dans l’Union européenne (UE) entre 2017 et 2018. Observée dans la majeure partie des Etats membres, cette baisse a été particulièrement notable au Portugal (-9%), en Bulgarie (-8,1%) et en Irlande (-6,8%).L’Allemagne, les Pays-Bas et la Croatie voyant également leurs émissions reculer. L’UE compte toutefois son lot de mauvais élèves, au premier rang desquels figurent la Lettonie (+8,5%), Malte (+6,7%), l’Estonie (+4,5%) et le Luxembourg (+3,7%). Bien qu’enregistrant une baisse de 3,5%, la France reste responsable de 10% des émissions de CO2 de l’UE sur la période, devancée toutefois par l’Allemagne (22,5%), le Royaume-Uni (11,4%) et la Pologne (10,3%).

Production d'énergie

17 Mai. 2019 lemonde.fr, 09/05/19

Le Royaume-Uni s’est passé de charbon pendant une semaine

Gestionnaire du réseau d’électricité en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles, ESO (Electricity System Operator) a annoncé que le Royaume-Uni avait couvert ses besoins en électricité sans recourir au charbon lors de la semaine du 1er au 8 mai. Une performance inédite depuis l’ouverture de la première centrale électrique du pays en 1882. « De plus en plus d’énergie renouvelable alimente notre système », a expliqué Fintan Slye, le directeur de l’ESO ajoutant qu’il serait possible, d’ici à 2025, d’« exploiter l’ensemble du réseau d’électricité du Royaume-Uni sans charbon » de façon pérenne. Si le charbon représentait encore 6% de la production d’électricité au Royaume-Uni en 2018, son importance diminue progressivement au profit des énergies renouvelables (27,5%). Bien que 43,9% de l’électricité du pays est produite à partir d’une autre énergie fossile, le gaz, les énergies vertes et le nucléaire représentent désormais près de la moitié (49,6%) de la production nationale. Tout en se félicitant de la disparition prochaine du charbon, certaines associations estiment que « l’urgence climatique » implique de poursuivre les efforts, notamment en améliorant l’efficacité énergétique des logements.

Energies renouvelables

17 Mai. 2019 euro-energie.com, 06/05/19

EDF Renouvelables remporte un contrat d’achat d’électricité en Grèce

La filiale d’EDF Renouvelables en Grèce a remporté un contrat d’achat d’électricité à long terme, dans le cadre d’une enchère multi-technologies organisée par l’Autorité de régulation de l’énergie grecque. D’une capacité de 60 MWc, le futur parc solaire de Loutsa occupera 82 hectares, non loin d’Athènes, et bénéficiera d’un contrat d’achat d’électricité sur vingt ans au tarif de 53€/MWh. Ce projet, dont la mise en service est prévue d’ici 2022, s’inscrit dans la stratégie CAP 2030 d’EDF. Ce plan stratégique prévoit de porter d’ici 2030 les capacités renouvelables du groupe dans le monde à 50 GW, soit le double de leur niveau de 2015.

Tendances et acteurs

17 Mai. 2019 newsassurancespro.com, 10/05/19

Investissements : Allianz s’engage pour le climat

Allianz entend investir ses liquidités d’une manière « neutre pour le climat » d’ici 2050, a annoncé son PDG Oliver Bäte lors de la dernière Assemblée générale du groupe, le 8 mai. Pour y parvenir, le premier assureur européen ne procédera plus à l’acquisition d’actions ou d’obligations émises par des entreprises dont l’action va à l’encontre de la lutte contre le réchauffement climatique. Il y a un an, Allianz avait déjà fait part de son intention de ne plus assurer les centrales à charbon ou les mines de charbon. Présent dans 70 pays, l’assureur a par ailleurs indiqué qu’il entendait couvrir la totalité de ses besoins en électricité grâce aux énergies renouvelables d’ici 2023. « Un des axes forts de notre engagement pour la société repose sur des mesures de lutte contre le réchauffement climatique en cours », a souligné Oliver Bäte.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

03 avr. 2020
Europe

Revue de presse du 03 avr.

A la une : Londres s’équipe en points de recharge électrique

27 mar. 2020
Europe

Revue de presse du 27 mar.

A la une : 980 millions d’euros pour financer les infrastructures énergétiques propres

20 mar. 2020
Europe

Revue de presse du 20 mar.

A la une : EDF distingué par le Carbon Disclosure Projet

Voir toutes les revues de presse