Europe

Revue de presse

16 oct. 2020

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

16 oct. 2020 Actu-environnement.com, 08/10/2020

Le Parlement européen revoit à la hausse l'objectif de réduction des émissions de GES

Le 7 octobre 2020, le Parlement européen a réaffirmé sa volonté de porter à 60% l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre au sein de l'Union européenne d’ici 2030. Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, avait déjà suggéré en septembre dernier de relever de 40 à 55% cet objectif prenant 1990 comme année de référence. Selon Clément Sénéchal, chargé de campagne climat à Greenpeace France, cette avancée risque toutefois de ne pas être suffisante : « Pour contenir la hausse des températures à 1,5°C d'ici la fin du siècle, il faudrait atteindre une baisse d'au moins 65 %, d'après les dernières données disponibles », estime-t-il en effet. Autre initiative notable, le Parlement appelle la Commission européenne à proposer une trajectoire au niveau européen pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Les parlementaires européens recommandent par ailleurs la création d'un Conseil européen du changement climatique (CECC), conseil scientifique chargé d'évaluer la politique mise en place et les progrès effectués dans la lutte contre le changement climatique. Enfin, les députés préconisent la suppression des subventions aux énergies fossiles d'ici 2026.

16 oct. 2020 actu-environnement.com, 05/10/2020

Infrastructures énergétiques : 10 projets d’intérêt commun soutenus à hauteur d’un milliard d’euros

La proposition faite par la Commission européenne d'investir 998 millions d'euros dans d'importants projets d’infrastructures énergétiques a été approuvée par les Etats membres. Cette somme doit permettre l'étude et la réalisation de 10 projets d'intérêt commun. Un financement de 720 millions d'euros sera consacré à la construction d'Harmony Link, un câble électrique sous-marin reliant la Pologne et la Lituanie. Le Danube Ingrid, projet de réseau électrique intelligent en Hongrie et Slovaquie ainsi que Porthos, projet de réseau de transport de CO2 entre les Pays-Bas et la Belgique, bénéficieront chacun de 102 millions d'euros. 28 millions d'euros seront dévolus à l’interconnexion gazière entre la Bulgarie et la Serbie, un investissement destiné à assurer « la sécurité de l'approvisionnement et la diversification des importations de gaz en Europe du Sud-Est », selon la Commission. Les études préalables à la réalisation du hub éolien North Sea Wind Power Hub seront quant à elles financées à hauteur de 14 millions d'euros.

Energies renouvelables

16 oct. 2020 Journaldelenvironnement.net, 07/10/2020

Espagne : présentation du plan pour l'hydrogène vert

L'Espagne a présenté le 6 octobre 2020 son plan national pour l'hydrogène vert. Bénéficiant d’un budget provisoire de 10 milliards d’euros, cette feuille de route prévoit notamment la mise en service de 4 GW de puissance d'électrolyse avant 2030. 300 à 600 MW devraient être opérationnels dès 2024. Un quart de la production sera destinée à l'industrie. L’hydrogène restant alimentera une flotte de 5 000 véhicules légers et de 150 bus ainsi que les locomotives circulant sur deux lignes de chemin de fer distinctes. Des expérimentations portant sur des véhicules de manutention portuaire et aéroportuaire fonctionnant à l’hydrogène devraient également bénéficier d’une enveloppe de 9 milliards d’euros sur dix ans, abondée en grande partie par le secteur privé. Différents acteurs nationaux ont par ailleurs annoncé leur volonté de construire des unités de productions d’hydrogène.

Tendances et acteurs

16 oct. 2020 Actu-transport-logistique.fr , 08/10/2020

Edeka teste l'hydrogène pour le transport de ses marchandises

La chaîne de supermarchés allemande Edeka compte tester l'hydrogène pour le transport de ses marchandises. Dans le cadre de cette expérimentation menée dans la région du Schleswig-Holstein, vingt camions de 12 à 40 tonnes rouleront à l'hydrogène vert. L'entreprise prévoit d’investir 16 millions d'euros d'ici 2023, non seulement dans ce projet mais également dans la construction d'une station de recharge à hydrogène vert à Neumünster. Edeka espère ainsi économiser 1,5 million de kilogrammes de CO2 par an. « Nous voulons soutenir activement le gouvernement dans son projet de réduire les émissions de CO2 en Allemagne d’au minimum 40 % en 2030, par rapport à 1990 », indique l’entreprise dans un communiqué.

16 oct. 2020 journaldugeek.com, 11/10/2020

Scania dévoile un camion fonctionnant à l'énergie solaire

Le constructeur de poids-lourds Scania a présenté, en compagnie de son partenaire Ernst Express, un camion à propulsion hybride recouvert de 140 m² de panneaux photovoltaïques. Ce prototype doit permettre à la filiale de Volkswagen d’évaluer la quantité d'essence qu’un tel camion permettrait d’économiser et l’ampleur de sa production d’énergie photovoltaïque au repos. Le constructeur suédois mise sur une production de 14 000 kWh par an, ce qui permettrait d’économiser 5 à 10% de carburant en Suède et davantage dans les pays plus ensoleillés. La rentabilité financière d’un tel véhicule doit toutefois être évaluée, le coût et l’installation de ses panneaux solaires étant estimés à plus de 50 000 dollars.

16 oct. 2020 actu-transport-logistique.fr , 08/10/2020

DPDgroup veut « devenir l'entreprise de livraison la plus responsable du continent »

La filiale de La Poste DPDgroup a présenté un ambitieux plan d'investissement de 200 millions d'euros consacré à l'extension de son parc de véhicules à zéro ou faibles émissions de CO2. « DPDgroup concrétise avec ce déploiement massif son ambition de devenir l'entreprise de livraison la plus responsable du continent », indique le groupe dans un communiqué. DPDgroup prévoit ainsi le déploiement de 7 000 véhicules alternatifs tels que des camionnettes électriques, des utilitaires fonctionnant au gaz naturel et des tricycles électriques, qui permettront une réduction de 89% des émissions de CO2 et de 80% des polluants sur le dernier kilomètre d'ici 5 ans. Le groupe annonce également la mise en place de véhicules à faibles émissions pour les livraisons dans toutes les villes de plus de 100 000 habitants où le groupe est implanté. « D’ici fin 2025, 80 millions d’habitants, soit 19% de la population totale des pays concernés, bénéficieront des solutions écoresponsables de livraison de DPDgroup », affirme l’entreprise. D'ici 2025, 77 villes françaises seront concernées par le plan, certaines d’entre elles bénéficiant déjà des solutions de livraison verte proposée par DPDgroup.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

09 oct. 2020
Europe

Revue de presse du 09 oct.

A la une : Le nouveau plan de réduction des émissions du Danemark

02 oct. 2020
Europe

Revue de presse du 02 oct.

A la une : Soil Capital lance son programme de rémunération carbone des agriculteurs

25 sep. 2020
Europe

Revue de presse du 25 sep.

A la une : La plus grande unité au monde de stockage d’énergie cryogénique est à Manchester

Voir toutes les revues de presse