Europe

Revue de presse

15 jan. 2021

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

15 jan. 2021 Actu-environnement.com, 05/01/2021

La Commission européenne limite les fuites de méthane

La Commission européenne a ouvert jusqu’au 26 janvier 2021 une consultation publique sur le projet de règlement destiné à prévenir les fuites de méthane dans le secteur de l’énergie. « Le méthane est un puissant gaz à effet de serre, juste derrière le CO2. Il est essentiel de s’y attaquer pour ralentir le réchauffement climatique » a-t-elle déclaré. Ce texte concerne les infrastructures gazières et pétrolières, ainsi que les déchets de l’agriculture. L’exécutif européen envisage d’adopter au quatrième trimestre 2021 des règles « contraignantes » sur la surveillance, la notification, la vérification, la détection des fuites et la réparation dans le secteur de l’énergie. La Commission européenne examinera de nouvelles règles de ventilation et de torchage de routine, ainsi que des mesures pour l’utilisation et la réduction des émissions de méthane provenant de mines de charbon actives ou abandonnées. Celle-ci estime que cette proposition législative « contribuera à atteindre l’objectif climatique pour 2050 ».

15 jan. 2021 Lenergeek.com, 31/12/2020

Danemark : fin de la production d’énergies fossiles

Le ministre danois de l’énergie, Dan Jorgensen, a annoncé la fin des exploitations d’énergies fossiles d’ici à 2050. Troisième plus gros producteur de pétrole en Europe, le Danemark souhaite s’affranchir des hydrocarbures, dont les réserves s’épuisent en mer du Nord. Les énergies renouvelables occupent une place de plus en plus importante dans la consommation énergétique danoise : elles ont représenté 75% du mix énergétique national en 2019, l’éolien couvrant à lui seul 47% de la consommation. Le pays s’est fixé pour objectif une réduction de 70% de ses émissions de GES (gaz à effet de serre) d’ici 2030, sa production électrique devant à terme être exclusivement d’origine renouvelable. La décision d’arrêter la production d’énergies fossiles a été saluée par Greenpeace, l’ONG voyant dans cette annonce « un signal clair selon lequel le monde peut et doit agir pour respecter les accords de Paris et atténuer la crise climatique ». Cette déclaration s’inscrit dans une vague d’annonces de la part d’Etats européens en faveur de la transition énergétique : au cours des derniers mois, la Norvège a décidé d’augmenter les investissements de son fonds souverain dans le domaine des énergies renouvelables, tandis que le Royaume-Uni a pris une série de mesures en faveur de la transition énergétique. L’Union européenne prévoit d’orienter les investissements de son Fonds pour une transition juste vers les énergies renouvelables au détriment des énergies fossiles.

Economies d'énergie et émissions carbone

15 jan. 2021 Connaissancedesenergies.org, 05/01/2021

Voitures électriques : la Norvège enregistre des ventes records

Malgré la pandémie, la Norvège est devenue en 2020 le premier pays où les voitures électriques ont représenté la majorité des immatriculations de voitures neuves. En effet, les voitures électriques ont constitué 54,3% des ventes, contre 42,4% en 2019. Ces chiffres sont encourageants pour un pays qui s’est donné pour objectif la décarbonation de tous les véhicules neufs d’ici 2025. « C’est une tendance extrêmement positive » s’est félicitée Christina Bu, secrétaire générale de l’Association norvégienne des voitures électriques, qui vise désormais une part de marché de 65% en 2021. La principale raison d’un tel engouement tient dans une politique fiscale encourageant l’achat de véhicules électriques. La décarbonation du parc automobile norvégien est loin d’être atteinte : seulement 9% des véhicules du pays roulaient à l’électricité en 2019.

15 jan. 2021 Journaldelenvironnement.net, 06/01/2021

Impact carbone : Bosch remet en question les véhicules électriques

« Tout le monde sait que même les voitures électriques dans le mix électrique allemand et européen ne sont pas climatiquement neutres », a déclaré Franz Fehrenbach, président du conseil de surveillance de Bosch dans une interview accordée au quotidien allemand StN. L’équipementier reproche à l’UE de présenter les véhicules électriques comme étant neutres en matière d’émissions de CO2, sans prendre en compte le bilan carbone lié à la fabrication des batteries et à la production d’électricité. Franz Fehrenbach rappelle que la production des batteries est basée en Asie où le bilan carbone des usines est beaucoup plus élevé qu’en Europe. Les travaux de l’IVL, un institut de recherche suédois, révèlent que la situation s’améliore : la production d’un kWh de batterie mobile générait de 150 à 200 kg de CO2 en 2017, contre seulement 61 à 106 kg de CO2 en 2019. Souhaitant concentrer ses investissements dans les piles à combustibles et les carburants synthétiques, Bosch était revenu, en 2018, sur sa décision d’investir 20 milliards d’euros dans les batteries électriques.

Energies renouvelables

15 jan. 2021 Montelnews.com, 07/01/2021

Les ENR progressent au Royaume-Uni

Les énergies renouvelables (ENR) ont représenté près d’un tiers du mix électrique du Royaume-Uni en 2020, un niveau jamais atteint dans le pays. Selon le gestionnaire de réseau et du suivi de production de l’énergie solaire, la biomasse, l’éolien et l’énergie solaire ont couvert 33% de la consommation nationale, contre 28% en 2019. L’énergie issue de la biomasse, essentiellement produite à partir de granulés de bois brûlés, a connu une légère augmentation passant de 6,3% à 7% du mix électrique. Entre 2019 et 2020, la part de l’éolien est passée de 17,4% à 21,6% dans la consommation nationale, et celle du solaire de 4,1% à 4,4%. Parallèlement, les combustibles fossiles n’ont couvert que 37% des besoins électriques en 2020, soit une baisse de cinq points par rapport à 2019. Malgré une baisse de 4,4 points en un an, le gaz représente toujours 35,5% du bouquet électrique britannique. Enfin, les fermetures définitives de plusieurs centrales ont entraîné un recul du charbon (1,4% en 2020 contre 1,8% en 2019).

Tendances et acteurs

15 jan. 2021 Journalauto.com, 08/01/2021

Empreinte carbone : Mercedes respecte ses engagements

Dans son bilan d’activité 2020, le groupe Mercedes-Benz a indiqué avoir vendu 2,5 millions de véhicules dans le monde l’an dernier, dont plus de 160 000 hybrides rechargeables et électriques. « Nous avons plus que triplé les ventes de nos hybrides rechargeables et de nos voitures tout électriques. La demande pour ces véhicules a fortement augmenté, surtout vers la fin de l’année », a déclaré Ola Källenius, président du conseil d’administration de Daimler AG et Mercedes-Benz AG. L’augmentation des ventes de ces véhicules a permis à la marque d’atteindre ses objectifs européens de CO2 pour 2020. Ola Källenius estime que le groupe pourra facilement renouveler cette performance en 2021 grâce aux quatre nouveaux modèles 100% électriques que Mercedes commercialisera dans le courant de l’année.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

19 fév. 2021
Europe

Revue de presse du 19 fév.

A la une : Eolien offshore : 356 nouvelles installations en Europe

12 fév. 2021
Europe

Revue de presse du 12 fév.

A la une : Transition bas-carbone : l'UE vers une sortie du Traité sur la charte de l’énergie

05 fév. 2021
Europe

Revue de presse du 05 fév.

A la une : Les entreprises s’engagent pour une Europe plus verte

Voir toutes les revues de presse