Europe

Revue de presse

07 déc. 2018

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

07 déc. 2018 euroactiv.fr, 30/11/18

Stratégie climatique à long terme : la Commission européenne souhaite délaisser le gaz

La Commission européenne a révélé sa stratégie climatique à long terme pour arriver à la neutralité carbone pour 2050. Cette stratégie, qui s’articule autour de 8 scenarios, ne prévoit aucune croissance du secteur gazier. En effet, le commissaire au climat et à l’énergie, Miguel Arias Cañete, précise que « le rôle du gaz ne sera plus le même, seuls les e-gaz, P2X et l’hydrogène resteront présents ». En effet, le commissaire souhaiterait réduire la dépendance de l’Europe à l’importation d’énergies fossiles, en particulier celles du gaz et du pétrole. Selon Lisa Fisher, d’E3G (Third Generation Environmentalism), « la transition d’un système gazier fondé sur l’importation à un modèle plus réduit passe par un mélange d’hydrogène et de méthane, qui sont en grande partie produits au niveau local ». Cependant, le gaz reste « omniprésent dans le document de vision pour 2050 de la Commission ». En particulier l’hydrogène, qui reste au cœur de sa stratégie, mais viendra surtout en appui dans le processus de production d’e-carburant. Ce n’est pourtant pas une solution idéale. Pour Jonathan Stern, de l’Oxford Institute of Energy Studies, « il ne sera pas possible de présenter le gaz comme un combustible propre au-delà de 2030 si l’on ne parvient pas à capturer et à stocker le carbone à grande échelle ».

Energies renouvelables

07 déc. 2018 Les Echos, 03/12/18

Espagne : l’écomobilité est en marche

L’Espagne devrait réduire ses émissions à effet de serre de 26% d’ici à 2030 et de 80 à 95% avant 2050. Pour répondre aux objectifs fixés par l’Union Européenne, l’Espagne mise sur les véhicules électriques et prévoit d’augmenter de façon significative ses stations de recharge. Aujourd’hui seuls 4 000 points de recharge publics sont présents sur le territoire. Les entreprises du secteur s’apprêtent donc à saisir les opportunités commerciales liées à ce développement, à l’image de la compagnie électrique Iberdrola qui développe un réseau de recharge rapide sur les autoroutes et routes nationales. Raquel Blanco, directrice Smart Solutions d’Iberdrola, explique que « les voitures électriques doivent aussi devenir une option envisageable pour les longs trajets ». Tandis que la compagnie d’énergie Endesa va implanter, à terme, 4 300 bornes publiques supplémentaires, dont 700 stations dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) mis en place par la Commission européenne. La compagnie Ibil, qui possède quant à elle 1 300 stations dont 200 publiques, participe au projet européen E-VIA FLEX-E, un réseau de recharge ultra rapide en Espagne mais également en France et en Italie. Enfin, Factor Energia, fournisseur d’électricité et de gaz naturel, et des associations de propriétaires « ont signé un accord pour développer des infrastructures gratuites pour les résidents ».

Tendances et acteurs

07 déc. 2018 les-smartgrids.fr, 28/11/18

EDF ambitionne de devenir leader dans la mobilité électrique

EDF a présenté en octobre son « plan mobilité électrique » dans lequel le groupe ambitionne de devenir leader des bornes de recharge sur ses 4 marchés clés en Europe (France, Belgique, Royaume-Uni et Italie). Pour renforcer sa position dans l’exploitation de l’infrastructure de charge à l’étranger, EDF a rebaptisé sa société Sodetrel en IZIVIA et prévoit le développement de l’interopérabilité qui donnera accès aux 60 000 bornes réparties dans toute l’Europe, chiffre qui devrait passer à 250 000 d’ici à 2022. Pour atteindre son objectif, le Groupe s’appuie également sur des partenariats avec des acteurs clés du secteur automobile et des start-ups. Enfin, EDF mise sur deux systèmes optimisant les échanges d’énergie entre les véhicules et le réseau électrique. La charge intelligente « qui pilote la charge des véhicules électriques en fonction des besoins du réseau électrique, notamment sur les périodes où l’électricité est produite en surplus ». Le « vehicle-to-greed » consiste, quant à lui, à utiliser une borne de recharge intelligente qui permet par exemple aux batteries des véhicules de réalimenter le réseau électrique en cas de besoin.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

02 aoû. 2019
Europe

Revue de presse du 02 aoû.

A la une : L’énergie solaire progresse en Europe

26 juil. 2019
Europe

Revue de presse du 26 juil.

A la une : La présidente de la Commission européenne met l’accent sur le climat

19 juil. 2019
Europe

Revue de presse du 19 juil.

A la une : Milan s’apprête à avoir la plus grande flotte de bus électriques au monde

Voir toutes les revues de presse