Europe

Revue de presse

05 fév. 2021

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

05 fév. 2021 pv-magazine.fr, 26/01/2021

Hambourg impose le photovoltaïque sur les nouveaux bâtiments

Le Sénat de la ville d’Hambourg a adopté une ordonnance qui rend obligatoire la construction de systèmes photovoltaïques sur tous les nouveaux bâtiments à partir du 1er janvier 2023. Cette nouvelle règlementation s’appliquera dès 2025 également aux constructions existantes, à condition que le revêtement de la toiture ait été entièrement rénové. Cependant, la ville a prévu des exceptions pour les monuments historiques. « Avec cette ordonnance, Hambourg a créé un ensemble de règles qui favorise l’expansion nécessaire de l’énergie solaire sans surcharger les propriétaires » explique Gerhard Stryi-Hipp, responsable du groupe Smart Cities à l’Institut Frauhofer pour les systèmes d’énergie solaire ISE. Hambourg espère stimuler l’économie et les entreprises locales et régionales. L’association pour les énergies renouvelables de Rhénanie-du-Nord Westphalie (LEE NRW) a invité la ville allemande de Düsseldorf à prendre exemple et introduire e photovoltaïque obligatoire. La région de la Styrie, en Autriche, envisage d’introduire une mesure similaire pour les bâtiments résidentiels et non résidentiels. « Après Vienne, la Styrie a maintenant reconnu la gravité de la situation. Cela signifie qu’il y a deux Etats fédéraux qui empruntent la voie inévitable de l’installation obligatoire de systèmes photovoltaïques » a précisé le président de l’Association fédérale de l’Autriche photovoltaïques (PVA), Herbert Paierl.

Economies d'énergie et émissions carbone

05 fév. 2021 Fashionnetwork.com, 27/01/2021

Gucci renforce son engagement écologique

Gucci a présenté au Forum Economique Mondial de Davos, le 27 janvier 2021, de nouvelles solutions permettant de continuer à réduire ses émissions de dioxyde de carbone. Appartenant au groupe Kering qui figure parmi les dix entreprises les plus vertes au monde selon le classement Corporate Knights ; la marque Gucci a dès 2018 atteint la neutralité carbone pour l’ensemble de ses activités et sa chaîne d’approvisionnement, en mettant l’accent sur les énergies renouvelables et l’économie circulaire. Après avoir réduit son empreinte carbone de 266 000 tonnes en 2019, Gucci entend poursuivre ses efforts en privilégiant le développement durable sur sa chaîne d’approvisionnement. La marque envisage également de mettre en place de nouvelles solutions de compensation de ses émissions, qui permettront de protéger les forêts et de promouvoir l’agriculture régénérative. « L'évolution de notre stratégie comprend une série d'actions précises d'atténuation de la crise climatique, qui confirment notre objectif de donner la priorité à la réduction des émissions, afin de rester neutre en carbone tout au long de la chaîne d'approvisionnement » a expliqué Marco Bizzarri, président directeur général de Gucci.

Production d'énergie

05 fév. 2021 Connaissancedesenergies.org, 29/01/2021

ArcelorMittal investit dans le biogaz

ArcelorMittal a signé un protocole d’accord avec Vow ASA, le spécialiste norvégien des technologies de décarbonation, pour construire une unité de production de biogaz et réduire les émissions de CO2 de son usine située à Rodange, au Luxembourg. Le projet, réalisé en partenariat avec ETIA la filiale de Vow, permettra de produire du biogaz à partir de la biomasse, grâce à une technologie de pyrolyse développée par Vow. Le biogaz remplacera le gaz naturel actuellement utilisé dans les fours du site de Rodange d’ArcelorMittal Produits Longs pour la fabrication des rails. Le « bio-charbon », issu de la combustion de la biomasse, remplacera le charbon traditionnel. La construction de cette unité de biogaz, qui sera opérationnelle en 2023, s’inscrit dans la stratégie d’ArcelorMittal Europe qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre du groupe de 30% en 2030 et à atteindre la neutralité carbone en 2050.

Energies renouvelables

05 fév. 2021 Revolution-energetique.com, 27/01/2021

La Suisse stocke l’électricité dans les montagnes

La Suisse prévoit de mettre en service en décembre 2021 une gigantesque « station de transfert d’énergie par pompage » (STEP) qui permettra d’accumuler en très grande quantité l’énergie hydraulique produite dans ses montagnes. Capable de stocker 18 GWh et de restituer 900 MW sur le réseau, la STEP du Nant-de-Drance permettra de conserver la production excédentaire d’énergie produite par le complexe hydroélectrique d’Émosson. Ce dernier réuni deux centrales, l’une française et l’autre suisse, capables de produire 390 MW d’électricité renouvelable. La super-STEP reliera les deux lacs d’Émosson par des galeries souterraines qui permettront de pomper l’eau vers le lac supérieur afin de la stocker pour une utilisation ultérieure. En cas de manque d’électricité, la STEP pourra prendre le relai quasi-immédiatement pour restituer l’énergie stockée en mobilisant les 25 millions de m3 retenus par le lac supérieur. Le coût constitue le principal avantage d’une telle installation. Alors qu’il aurait fallu compter 4,5 milliards d’euros pour stocker 18 GWh d’électricité sur une batterie, la STEP a coûté un peu moins de 2 milliards d’euros, pour un rendement légèrement moindre.

Tendances et acteurs

05 fév. 2021 Autoactu.com, 28/01/2021

Les camions électriques Volta Trucks à la conquête des centres-villes

Volta Trucks souhaite proposer ses camions entièrement électriques à des distributeurs et des transporteurs afin de contribuer à la réduction de la pollution des centres-villes. La start-up suédo-britannique a obtenu un nouveau financement de 20 millions de dollars en provenance du fonds spéculatif américain Luxor Capital ; une somme qui lui permettra d’embaucher et de démarrer la production. Le carnet de commande de Volta Trucks a atteint 260 millions de dollars en 2020, grâce à la signature d’un contrat avec l’entreprise de location de véhicules frigorifiques Petit Forestier portant sur 1 000 exemplaires du Volta Zéro, premier camion conçu par la start-up. L’engouement pour la mobilité électrique ne cesse de prendre de l’ampleur à mesure que se multiplient les réglementations défavorables aux énergies fossiles. Récemment, le Royaume-Uni a ainsi annoncé l’interdiction de la vente de nouvelles voitures diesel et essence dès 2030. Souhaitant profiter de ce contexte favorable, Volta Trucks espère commercialiser ses camions dès la fin de l’année 2021 et augmenter sa production avant la fin de l’année suivante.

05 fév. 2021 Rtbf.be, 25/01/2021

Les entreprises s’engagent pour une Europe plus verte

Les groupes Colruyt (supermarchés), Décathlon (équipements sportifs), Lego (jouets), L’Oréal (cosmétiques) et Renewd (reconditionnement de produits Apple) se sont engagés auprès de la Commission européenne à faire des efforts pour améliorer leur empreinte carbone. Les cinq grands groupes ont signé avec elle un engagement volontaire pour une consommation plus "verte", appelée « Green consumption pledges » : communiquer de manière transparente et complète avec leurs clients et donner l’exemple. Dans le cadre des lignes directrices établies par la Commission, les entreprises s’engagent à calculer leur empreinte carbone, celle de leur ligne de production, à augmenter la part des produits durables dans les chiffres de vente et à promouvoir des pratiques respectueuses de l’environnement. « Avant la pandémie, l’empreinte carbone moyenne d’un consommateur dans l’UE tournait autour de 7 tonnes de CO2 par an. Les autorités sont invitées à poursuivre des objectifs, mais sans engagement des entreprises, nous ne ferons pas de progrès, ni si les consommateurs ne choisissent pas d’acheter plus durable » a commenté le commissaire européen chargé de la protection des consommateurs, Didier Reynders. « Si on peut montrer qu’on a un réel effet avec des engagements volontaires, on peut peut-être aller vers une initiative législative, pour avoir un level playing field entre tous les acteurs d’un secteur » a déclaré le commissaire européen. La Commission prévoit de lancer une initiative similaire pour le secteur alimentaire dans les prochaines semaines.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

26 fév. 2021
Europe

Revue de presse du 26 fév.

A la une : UE : mise en place d’un prix carbone sur les importations

19 fév. 2021
Europe

Revue de presse du 19 fév.

A la une : Eolien offshore : 356 nouvelles installations en Europe

12 fév. 2021
Europe

Revue de presse du 12 fév.

A la une : Transition bas-carbone : l'UE vers une sortie du Traité sur la charte de l’énergie

Voir toutes les revues de presse