Europe

Revue de presse

02 oct. 2020

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

02 oct. 2020 lemonde.fr, 27/09/2020

L'Allemagne affiche ses ambitions dans l’hydrogène

Le plan de relance allemand post-Covid-19 se veut très ambitieux en matière d'hydrogène. Le ministre de l'économie allemand Pierre Altmaier a annoncé vouloir faire du pays le « numéro un mondial de cette technologie » avec 7 milliards d'euros prévus pour rendre l'hydrogène commercialisable et 2 milliards destinés à nouer des partenariats à l'étranger. Contrainte par Bruxelles de décarboner son industrie, l'Allemagne mise sur un hydrogène entièrement renouvelable, le pays souhaitant se doter d'usines de production d'hydrogène par électrolyse d'une capacité totale de 5 000 MW en 2030 et de 10 000 MW en 2040. L'industrie allemande voit quant à elle dans l'hydrogène d'importantes perspectives de croissance. Le groupe d'acier Salzgitter s'est ainsi équipé d'une électrolyse à haute température permettant la fabrication d'hydrogène. Pour sa part, Uniper a procédé à l’acquisition d'équipements de transformation de l'électricité éolienne en hydrogène. L'Allemagne manque toutefois d'une production d'électricité issue de l'énergie renouvelable suffisante pour la fabrication d’un « hydrogène vert ». Son ambition est, par conséquent, d'équiper des pays partenaires en électrolyses qu’alimenteraient des énergies renouvelables produites sur place : différents pays d’Afrique de l’Ouest et du Sud pourraient ainsi subvenir en partie aux besoins en hydrogène de l’Allemagne.

02 oct. 2020 rts.ch, 23/09/2020

La Suisse tiendra ses engagements pour le climat

Le Parlement suisse vient d’adopter sa nouvelle réforme sur le CO2 qui devrait permettre au pays de réduire de 50% ses émissions comparé à l’année 1990, en limitant le réchauffement climatique à 1,5 degré. La taxe sur les vols en jets privés ira de 500 à 3 000 francs, et celle sur les billets d’avions de ligne variera de 30 à 120 francs. Concernant les combustibles fossiles, le plafond de la taxe qui lui est dédiée passera de 120 francs par tonne de CO2 à 210 francs. De même, les prix à la pompe seront majorés de 10 centimes par litre, jusqu’à 12 centimes dès 2025. Le secteur du bâtiment ne sera pas oublié car ses émissions ne pourront plus dépasser 20 kilogrammes par mètre carré en 2023 et 15kg en 2028. La plupart des fonds dégagés par ces mesures serviront à la création d’un fonds pour le climat, qui en plus de créer de nouveaux emplois, permettra de financer la recherche de nouvelles technologies propres.

Economies d'énergie et émissions carbone

02 oct. 2020 Lesechos.fr, 22/09/2020

Emissions carbone : BMW reste optimiste

Malgré des prévisions nettement à son désavantage, le groupe BMW, par la voix de son directeur financier Nicolas Peter, ne doute pas que ses objectifs de réduction de 20% de ses émissions de CO2, fixés par la Commission européenne sous peine d’amende, seront atteints à la fin de l’année. Malgré un premier semestre en demi-teinte concernant ses ventes de véhicules électriques (61 600 véhicules 100% électriques vendus), le constructeur prévoit de vendre environ 200 000 voitures électriques ou hybrides rechargeables d’ici la fin de l’année, pour une croissance annuelle de plus de 50 %. C’est la dynamique chinoise qui porte ses espoirs de performance, avec la commercialisation la semaine prochaine de la ix3, qui viendra épauler les bonnes ventes des « Série 3 ou Série 5 en version hybride rechargeable ». Reste qu’en Europe et aux Etats-Unis, « [le groupe prévoit] une stagnation de [ses] ventes sur l'année en Europe, et plutôt une baisse aux Etats-Unis, y compris au deuxième semestre », concède le dirigeant.

02 oct. 2020 numerama.com, 26/09/2020

Infomaniak verdit les Data centers

Selon Frédéric Bordage, expert en informatique durable et spécialiste du numérique responsable, les Data centers « représentent 10 à 15% de l’empreinte du numérique ». Forts de ce constat, les centres de données ont déclaré la guerre au réchauffement climatique dont ils sont en partie responsables. Parmi eux, l’hébergeur suisse Infomaniak s’est doté d’une charte environnementale depuis 2007. Ses centres de données sont alimentés à 60% par de l’énergie hydraulique et à 40% par d’autres énergies vertes (photovoltaïque, géothermie…). La climatisation des centres de données étant extrêmement énergivore, l’entreprise suisse a choisi d’utiliser le free cooling, ou refroidissement par l’air extérieur. L’air chaud est quant à lui redistribué dans « les allées froides l’hiver, pour éviter qu’il fasse trop froid », indique Alexandre Patti, en charge des problématiques environnementales chez Infomaniak : « Notre prochain data center, en projet, aura la particularité de récupérer la chaleur pour la réintégrer dans des locaux d’habitations », annonce-t-il. Grâce à ces différentes initiatives, la performance des appareils a augmenté de 54 % et les serveurs ont une durée de vie trois fois supérieure à celle de leurs prédécesseurs. Infomaniak a par ailleurs décidé de compenser à 200% les émissions de CO2 qu’elle génère : « 100% de nos compensations sont faites en Suisse, dans une réserve forestière ancienne qui stocke le CO2, et les 100% restants sont compensés via un projet au Mexique pour optimiser la consommation d’eau », précise l’entreprise.

Tendances et acteurs

02 oct. 2020 connaissancedesenergies.org, 21/09/2020

Airbus dévoile trois concepts d’avions à hydrogène

Airbus a dévoilé le 21 septembre 2020 trois concepts d'avions fonctionnant entièrement à l'hydrogène. Guillaume Faury, président exécutif d'Airbus, a affirmé vouloir jouer « un rôle de premier plan dans la transition la plus importante que notre industrie [aéronautique] ait jamais connu ». Le premier des trois concepts présentés est propulsé par un turboréacteur alimenté par des turbines à gaz fonctionnant à l'hydrogène stocké dans des réservoirs à l'arrière du fuselage. Cet avion permettrait de transporter 120 à 200 passagers et disposerait d’une autonomie de plus de 3 500 kilomètres. Le deuxième concept est une aile volante disposant d’une autonomie et d’une capacité semblables au premier. Le troisième concept fonctionnerait pour sa part grâce à des turbopropulseurs à hélices et pourrait embarquer 100 passagers sur une distance de 1 800 kilomètres. Comme l’a expliqué la directrice de la technologie d'Airbus, « l'hydrogène a le même rendement énergétique que le kérosène pour un tiers du poids mais nécessite un volume quatre fois supérieur », une contrainte posant une véritable difficulté technique à l'industriel. L'hydrogène nécessitant d'être liquéfié à -252°C, l'avion devra par ailleurs être équipé de réservoirs cryogéniques. Airbus s'est allié à Safran et à l’Onera afin d’atteindre l’objectif fixé par le gouvernement : construire un avion neutre en carbone d’ici 2035. L’exécutif a prévu de consacrer 1,5 milliards d'euros à cette ambition d'ici à 2022.

02 oct. 2020 journaldeleenvironnement.net, 25/09/2020

Soil Capital lance son programme de rémunération carbone des agriculteurs

L'entreprise de conseil belge Soil Capital a lancé le premier programme de rémunération carbone des agriculteurs dans l'Union européenne. « Le cœur de notre ADN c’est l'alignement de la rentabilité et de la performance environnementale des fermes », explique le PDG de l'entreprise, Chuck de Liedekerke. D’une durée de 5 ans, le programme s’adresse principalement aux agriculteurs belges et français exploitant de grandes cultures, sans élevage important (moins de 20% de leurs émissions de gaz à effet de serre). Le système d'agriculture régénérative proposé par cette initiative repose sur 5 principes : éliminer les pesticides et les engrais, favoriser la biodiversité, identifier les ressources locales, maximiser la couverture du sol avec des plantes et minimiser le travail du sol. Soil Capital se sert du logiciel Cool Farm Tool pour quantifier les économies en carbone des agriculteurs et délivrer ainsi des certificats carbones. La société rémunère les agriculteurs à hauteur de 27 euros minimum la tonne de carbone économisée ce qui, selon Chuck de Liedekerke, pourra leur « faire facilement gagner 7 500 euros par an ». L'entreprise Soil Capital pourra compter sur son important réseau d'agriculteurs et d'entreprises pour atteindre son objectif : accompagner la transition d'un million d'hectares de terres d'ici à 2025.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

16 oct. 2020
Europe

Revue de presse du 16 oct.

A la une : Le Parlement européen revoit à la hausse l'objectif de réduction des émissions de GES

09 oct. 2020
Europe

Revue de presse du 09 oct.

A la une : Le nouveau plan de réduction des émissions du Danemark

25 sep. 2020
Europe

Revue de presse du 25 sep.

A la une : La plus grande unité au monde de stockage d’énergie cryogénique est à Manchester

Voir toutes les revues de presse