26 Juin 2012

Gaz naturel : EDF diversifie ses sources d’approvisionnement pour garantir à ses clients des prix compétitifs

En 2011, les ventes de gaz du Groupe EDF à ses clients européens se sont élevées à plus de 100 TWh. Ce sont plus de 3,6 millions de clients qui ont choisi EDF comme fournisseur de gaz naturel.

 
Le groupe EDF est présent sur l’ensemble de la chaîne gazière, de la production à la commercialisation, et s’appuie sur l’expertise d’EDF Trading pour intervenir sur le marché de gros. Ce positionnement intégré permet à EDF d’assurer à ses clients sécurité d’approvisionnement et compétitivité des offres de fourniture.
 
Pour répondre à la demande croissante en énergie et sécuriser ses approvisionnements, EDF s’appuie sur un portefeuille diversifié, sûr et flexible d'actifs physiques et contractuels aussi bien liés à l’acquisition de ressources gazières (conclusion de contrats d'achat, prise de participation dans des champs gaziers) qu'aux capacités logistiques permettant son acheminement : gazoducs, regazéification GNL (Gaz Naturel Liquéfié) et  stockages.
 
Le Groupe dispose de contrats d’achat long, moyen et court  terme de gaz en provenance du Qatar, de Russie, de mer du Nord et d’Afrique du Nord. Le gaz est acheminé à proximité des centres de consommation par gazoducs ou sous forme de GNL.
 
Le Groupe participe à plusieurs projets de gazoducs en Europe du Sud tels que le projet de section sous-marine de « South Stream », qui acheminera chaque année 63 Gm3 de gaz russe sous la mer Noire à destination de l’Union Européenne, et les projets portés par sa filiale Edison,  « ITGI » (Interconnexion Turquie-Grèce-Italie) et  « Galsi » reliant l'Algérie à la l'Italie en passant par la Sardaigne.
 
Par ailleurs, EDF renforce ses capacités d’importation de GNL en Europe du Nord Ouest,  avec la construction d’un terminal méthanier à Dunkerque.  Ce terminal, dont la mise en service est prévue fin 2015, aura une capacité annuelle de regazéification de 13 Gm3 et augmentera d’environ 20 % la capacité d’importation de gaz naturel sur le territoire français.
 
Pour assurer la flexibilité nécessaire à l’approvisionnement, notamment pendant des pics de consommation hivernaux, le Groupe EDF dispose également de stockages souterrains en Italie, au Royaume-Uni et en Allemagne, et développe d’autres projets dans ces pays et en France.
 
Enfin, EDF a récemment augmenté à hauteur de plus de 80 % sa participation au sein d’Edison, ce qui constitue un pas décisif pour doter EDF d’une véritable plateforme gazière.
 
 
 Actifs et projets d’infrastructures gazières d’EDF en Europe
 
Le contexte européen de l’approvisionnement en gaz naturel
 
Les choix en matière d’approvisionnement gazier sont fondamentaux pour l’Europe, qui importe plus de 70 % de sa consommation annuelle de gaz. Et ils le seront d’autant plus que cette dépendance aux importations devrait s’accentuer dans les années à venir sous l’effet de la déplétion de la production européenne, et en particulier des champs des Pays-Bas et du Royaume-Uni qui représentent plus de 70 % de la production européenne.
 
Par ailleurs, certaines sources d’approvisionnement historiques pourraient être contraintes : les capacités d’exportation de la Norvège pourraient plafonner sur le long terme, et  l’Algérie fait face au déclin de nombreux champs et à la croissance de la demande locale. 
 
Dans ce contexte, les principaux contributeurs aux importations européennes supplémentaires devraient être :
  • la Russie dont la politique exportatrice se renforce avec le développement de nombreux gisements (Bovanenko, Chtokman…) et la construction d’interconnexions avec l’Europe (Nord Stream, South Stream) ;
  • les pays exportateurs de la zone Caspienne, mais avec des volumes limités du fait de capacités de transport insuffisantes vers les hubs* européens ;
  • le marché du GNL dont le recours restera néanmoins soumis à la disponibilité des volumes et aux niveaux de prix dans un contexte de forte croissance de la demande asiatique.

*Hub gazier : lieu d'interconnexion de réseaux de gaz naturel permettant les échanges gaziers à grande échelle

Haut de page