16 oct 2014

Compétitivité : Des solutions au-delà de l’électron, une sécurité pour l’entrepreneur

Même si les prix de l’énergie continuent à monter, il existe d’autres manières de gagner en compétitivité en réduisant ses coûts énergétiques. Explications avec Béatrice Feron, directrice Grandes Entreprises EDF Entreprises Sud-Ouest qui accompagne les entrepreneurs au quotidien et, bien souvent, dès la création de leur entreprise.

Quels types d’attentes rencontrez-vous chez les entrepreneurs ?

Les entreprises attendent des solutions qui les rendront plus compétitives face à leurs concurrents. Plus leur produit est énergético-dépendant, plus réduire le prix de l’énergie améliorera leur compétitivité. Aujourd’hui, les prix de l’énergie sont relativement bas en France mais la tendance est clairement à la hausse. Le moyen de maîtriser ses coûts passe donc par la maîtrise durable des volumes consommés. A partir de là, il existe une palette très large de solutions pour aider le client à mieux maîtriser ses consommations.

Quelles sont précisément ces solutions ?

Cela va du matériel performant à l’utilisation optimisée de ce matériel jusqu’à la récupération de chaleur pour la transformer en énergie. Par exemple, nous accompagnons le producteur de tomates Tom d'Aqui qui a nécessairement besoin de chauffer ses serres. Le coût de l’énergie représentait pour lui 30% du prix de son kilo de tomates. Il a eu l’idée de récupérer l’eau chaude rejetée par l'un de ses voisins. Il récupère ainsi au travers d’échangeurs, technique que nous lui avons conseillée, de l’eau à 50°C, assurant ainsi avec cette énergie fatale, 80% des besoins thermiques de ses serres. Cette solution lui permet de diviser par deux son coût énergétique de production. Sur ce projet, nous avons apporté une vision globale concernant l’ensemble des solutions à mettre en œuvre (installation d’éléments de chauffe, compléments à prévoir, etc...). Nous nous attachons toujours à être ensembliers de solutions pour nos clients.

Alors que la relation BtoB évolue vers plus de services, quelle est la valeur ajoutée de votre accompagnement ?

Depuis les premiers chocs pétroliers, EDF s’intéresse à la maîtrise de l’énergie, notre expérience ne date donc pas d’hier ! Depuis, nous avons pu asseoir des compétences en nous appuyant sur des experts. Au sein du même groupe, nous avons à la fois la connaissance du prix de l’énergie, des techniques et de la culture des métiers spécifiques de notre territoire. C’est ce qui nous permet de concevoir les solutions et de les mettre en œuvre. Quand les solutions sont éligibles aux Certificats d’Economies d’Energie, l’entrepreneur peut financer ses investissements plus facilement, d’autant que nous simplifions les démarches en pilotant le dossier administratif. En résumé, nous ne nous contentons pas de vendre de l’électron. En tant que producteurs d’énergie, nous avons la connaissance de la valeur du produit et des techniques pour en tirer parti. Nous savons utiliser les ressources locales pour permettre à nos entrepreneurs de consommer jusqu’à deux fois moins de kWh. Notre force, c’est de proposer la combinaison d’une compétence technique de nos experts et d’un ancrage territorial.

Quels sont les types de projets transversaux sur lesquels vous intervenez ?

Avec des producteurs de fruits, des diagnostics sur sites ont permis de proposer un projet de valorisation des déchets des fruits. Les propriétaires nombreux ont besoin d’avoir un coordinateur qui collecte le déchet, l’injecte dans un système global capable d’assurer la production de chaleur qui à son tour servira au séchage des fruits. Pour rendre la technique économiquement plus rentable, nous pourrions imaginer que la chaleur produite soit également utilisée pour le chauffage d’un éco-quartier par exemple ou d’une maison de retraite.

Quels sont les autres bénéfices induits pour le territoire ?

Il ne faut pas oublier que lorsqu’on raisonne local, on raisonne aussi emploi régional. Notre producteur de tomates qui a monté son projet de chauffage de serres avec son voisin, développe déjà un autre projet pour un nouveau site de production dans les Landes. Il vient de signer un contrat avec l’usine de valorisation des déchets pour récupérer la vapeur produite par l’incinération et la transformer en eau chaude pour ses serres. Ce sont des projets créateurs d’emploi local (80 pour ce site) donc créateurs de richesse pour le territoire et les élus.

Serres de Tom d'Aqui
Serres de Tom d'Aqui
Haut de page