23 jan 2015

Les sujets chauds de l’énergie du froid

  • Equipements Performants

Bénédicte Ballot-Miguet, experte en froid à EDF R&D, présente les différents modes de production de froid, mais aussi les technologies qui permettent de réduire sa consommation d'énergie tout en respectant la réglementation sur les fluides frigorigènes.

Technologies performantes, nouvelle réglementation liée aux fluides frigorigènes. Bénédicte Ballot-Miguet, expert Froid EDF R&D propose des repères pour optimiser vos installations frigorifiques dans un secteur en mouvement.

Il existe plusieurs technologies éprouvées pour limiter sa consommation d’énergie « froid » :

  • La Haute Pression (HP) flottante, la technologie consiste à ajuster la température de chaleur rejetée, à la température extérieure, pour s’adapter, en temps réel, aux conditions climatiques. Une technique d’autant plus intéressante qu’elle est peu coûteuse.
  • La récupération de chaleur, elle permet de recycler l’énergie fatale*des groupes frigorifiques et par exemple d’éviter le recours aux chaudières à gaz. Elle est particulièrement intéressante pour les industries utilisant à la fois du chaud et du froid.
  • La Variation Electronique de Vitesse ou les condenseurs haute efficacité favorisent les économies grâce aux démarrages progressifs des compresseurs frigorifiques et à l’adaptation permanente au besoin réel de froid.

Toutes ces solutions doivent être proposées systématiquement et non plus en option par les fournisseurs et distributeurs. Elles représentent des sources significatives d’économie d’énergie, qui plus est, éligibles aux CEE permettant d’accélérer les retours sur investissement.

Une règlementation toujours plus tournée vers l’environnement

Les pouvoirs publics ont renforcé la réglementation au printemps dernier pour interdire à terme l’utilisation du fluide frigorigène R 404A en raison de son fort potentiel de gaz à effet de serre.

Comment les entrepreneurs peuvent-ils s’adapter ?
Ils peuvent remplacer l’installation existante par une solution au CO2. C’est une solution pérenne pour la production de froid négatif. Concernant le froid positif, une offre innovante avec d’autres fluides HFO devrait être commercialisée d’ici un an. Il est également possible de ne changer que le fluide. Dans ce cas, une étude technique s’impose pour vérifier que les écarts de performances frigorifiques et énergétiques sont acceptables par rapport à la situation d’origine, et que le coût, souvent important, du remplacement du fluide, ne justifiera pas la mise en place d’un équipement neuf.

Quels modes de production de froid favoriser ?

Il y a plusieurs façons d’obtenir du froid, que ce soit pour des meubles de vente, des chambres froides ou de la climatisation. Dans le cas de modes de production centralisés dans un local technique, le froid est obtenu à partir des compresseurs qui compriment le fluide frigorigène ensuite distribué dans la surface de vente où se trouvent les meubles frigorifiques ou la climatisation.

Dans un système décentralisé, la production de froid est réalisée directement dans les meubles de vente intégrant leur propre compresseur et leur propre système de condensation. Cette solution est plus souple car elle permet de moduler le nombre de meubles et leur disposition sans intervenir sur le circuit frigorifique. La solution centralisée nécessite une maintenance rigoureuse, mais peut être source de plus d’efficacité énergétique.

Découvrir tous les équipements performants

*Dans le domaine de la maîtrise de l'énergie, l'expression "énergie fatale" désigne la quantité d'énergie inéluctablement présente ou piégée dans certains processus ou produits, qui parfois - au moins pour partie - peut être récupérée et/ou valorisée. Ce terme désigne aussi l’énergie qui serait perdue si on ne l'utilisait pas au moment ou elle est disponible.

Haut de page