29 avr 2014

Les fenêtres, un potentiel de gain énergétique important pour les copopriétés

Les fenêtres représentant 8 à 12 % de la surface des parois déperditives, il est essentiel de bien les choisir. Philippe Petiot, expert Efficacité Energétique-Bâti EDF R&D, vous conseille pour sélectionner au mieux les menuiseries et vitrages de vos copropriétés.

En matière d’économie d’énergie dans les logements, les fenêtres représentent de l’ordre de 8 à 12 % de la surface totale des autres parois déperditives selon la nature du bâtiment (collectif/individuel) ; il est donc pertinent de choisir des parois vitrées performantes thermiquement.

Faciles à rénover, les menuiseries et vitrages concentrent donc un potentiel de gain énergétique d’autant plus élevé que leur niveau de performance a été multiplié par 3 depuis les années 70. On mesure aujourd’hui la valeur d’isolation thermique d’une fenêtre par le coefficient d’isolation thermique Uw1. Plus le Uw est faible plus la menuiserie est performante thermiquement. Suivant la menuiserie, la valeur du Uw peut être comprise entre 1,4 et 1,8 Watt/m²K contre un Uw aux environs de 6 au début des années 70, valeur qui correspondait à un simple vitrage.

Cette bonne performance tient à la qualité du double vitrage composé de deux vitres de 4 mm d’épaisseur séparés par un vide de 16 mm contenant de l’air ou un gaz lourd (argon ou crypton) pour une performance encore meilleure. On parle ici d’un double vitrage 4x16x4, mais d’autres solutions existent comme le triple vitrage par exemple.

Quelle menuiserie choisir ?

  • PVC : performance thermique élevée et prix compétitifs
  • alu : performances thermiques un peu moins élevées que le PVC mais technique présentant une offre particulièrement large en termes de design et de couleur. Les prix sont souvent plus élevés
  • bois : bénéficie de la tendance développement durable avec des performances thermiques relativement bonnes mais nécessitant plus d’entretien

Quelles aides ?

A condition d’avoir un Uw de 1,8 W/m²K maximum, il est possible de bénéficier de plusieurs types d’aides :
  • le Crédit d’impôts développement durable (CIDD)
  • l’éco-prêt à taux zéro, concerne les propriétaire d'un logement construit avant 1990, occupé comme résidence principale ou par un locataire
  • le prêt travaux Copropriété Domofinance bonifié par EDF si le remplacement des fenêtres est éligible

Quels labels exiger ?

  • CEKAL : certification pour garantir a durabilité des doubles vitrages (pénétration d’humidité…)
  • MARQUE NF (PVC, Bois, ALU) : conformité aux normes Françaises Européennes et Internationales
  • CERTIFICATION AEV : caractérisation de l’étanchéité et de la résistance au vent
  • ACOTHERM : certification des performances thermiques et acoustiques des menuiseries

1. Uw - U = Coefficent de déperdition d’une paroi et w (windows) d’une fenêtre
2. K = Kelvin

Haut de page