27 avr 2015

EDF Lab Paris-Saclay (Essonne)

Représentant de 25 et 60 % de la facture d’électricité d’un commerce, l’éclairage est un poste parfois complexe qui mérite des conseils clairs sur le plan énergétique. Entre LED, iodures métalliques, lampes fluo ou halogènes, Patrice Drapier, spécialiste R&D EDF Entreprises propose d’y voir plus clair en analysant avantages et inconvénients des 4 technologies.

Autant de conseils pour choisir le système d’éclairage le plus performant et le mieux adapté à vos besoins, celui qui valorisera voire scénarisera vos produits sans alourdir votre facture. L’occasion de rappeler la nouvelle réglementation des vitrines et façades et l’importance des économies d’énergie.

Parmi les 4 technologies utilisées fréquemment dans les commerces, on trouve:

L’halogène, la plus ancienne
Les + : bonne qualité de lumière, allumage instantané, gradation possible et faible coût d’achat.
Les - : du fait de son efficacité énergétique médiocre, elle affiche à la fois consommation importante et dégagement de chaleur, imposant un recours fréquent à la climatisation l’été. Les UV et des infrarouges peuvent par ailleurs abimer les produits.

  • Durée de vie : entre 2000 à 4 000 heures*
  • Efficacité : 20 lumens/Watt*

Les iodures métalliques
Ces lampes à arcs électriques utilisées aussi bien pour éclairage général que éclairage d’accentuation.

Les + : longue durée de vie, bonne qualité de lumière, bonnes performances énergétiques
Les - : plus cher que les halogènes, elles produisent aussi des UV et des infrarouges et nécessitent un temps d’allumage de plusieurs minutes avant d’atteindre leur pleine puissance.

  • Durée de vie : environ 10 000 heures*
  • Efficacité : 100 lumens/Watt*

Les lampes fluorescentes
Lampes fluo compactes ou tubes fluorescents pour luminaires plafonniers, de préférence avec ballast électronique.

Les + : Bonne qualité de lumière, gradation facile, technologie bien adaptée à de l’éclairage général.
Les - : légère inertie à l’allumage pour les fluo compactes et technologie inadaptée à l’éclairage d’accentuation.

  • Durée de vie : jusqu’à 20 000 heures
  • Efficacité : environ 100 lumens/Watt*

Les LEDS
C’est la technologie émergente qui progresse régulièrement depuis les années 2010. Avec des produits en pleine évolution, elle affiche des performances qui s’améliorent tous les jours.

Les + : Bonne efficacité énergétique ce qui limite notamment le recours à la climatisation. Pas d’UV ni d’infrarouges et donc pas de détérioration des produits éclairés.
Les - : La qualité de lumière dépend des matériels et des produits. Encore nouvelle, la technologie reste encore chère. Du fait de sa forte intensité lumineuse, il faut veiller à ses effets d’éblouissement dans le magasin.

  • Durée de vie : 25 à 50 000 heures*
  • Efficacité : environ 120 lumens/Watt et objectif 200 lumens/Watt d’ici 2020*

* Source : catalogues fabricants

Combien ça coûte ?
Comparaison des puissances et des coûts des 4 technologies pour éclairer 10 m2 à 1000 lux.sur la base du coût moyen de 10 centimes € du kWh
Halogènes, puissance installée de 500 watts – soit 200 € par an
Iodures ou tubes fluorescents : puissance installée de 100 Watts – soit 40 € par an
LED : puissance installée de 83 watts – soit 33 € par an

* Source : EDF R&D

A quelles conditions le changement d’éclairage peut-il donner droit à des Certificats d’économies d’énergie (CEE) ?
Comme l’indique la nouvelle fiche BAT EQ 127 – toutes les fiches CEE ayant été revues au 1er janvier 2015 - une entreprise peut bénéficier d’un accompagnement de son fournisseur d’électricité si elle installe des luminaires à LED ou si elle remplace son installation par des lampes à LED pour son éclairage général. Une autre fiche prévue dans les mois qui viennent concernera l’éclairage d’accentuation à base de LED.

Quelles sont les informations importantes à savoir sur la réglementation des enseignes et vitrines ?
Il existe deux réglementations. Un décret paru le 31 janvier 2012 stipule que les enseignes lumineuses doivent être éteintes entre 1h et 6h du matin. Si le magasin ouvre pendant ces plages-là, il doit éteindre ses enseignes une heure au plus tard après la cessation d’activité. Un second décret paru en janvier 2013 émet les mêmes préconisations concernant les façades et vitrines qui doivent être éteintes au plus tard une heure après l’occupation des locaux.

Recommandations pour l’achat de luminaires
Il est recommandé de choisir des luminaires avec la marque NF luminaire, ENEC ou ENEC+ pour les LED.

Haut de page