17 sep 2015

Eclairage performant : jouer de la LED avec intelligence

Pas de doute, la LED a électrisé l’univers de l’éclairage par sa souplesse et ses économies d’énergie. Mais la révolution ne s’opère vraiment qu’à condition de choisir un matériel de qualité et d’en organiser finement l’usage suivant les besoins. Le Labo éclairage EDF R&D piloté par Marc Bachmann guide les industriels sur les moyens de tirer parti de tous les luminaires dont les LED.

Quel est le rôle du Labo Eclairage et en quoi est-il atypique ?

Contrairement aux laboratoires classiques qui étudient et mesurent la source lumineuse, nous nous concentrons sur le résultat. Car entre la promesse des fabricants et le niveau d’éclairement réel des luminaires, il existe souvent d’importants décalages. Certains sont trop éblouissants, d’autres pas assez lumineux et s’avèrent donc inadaptés aux besoins précis de l’industriel. Naturellement, nos tests incluent une évaluation de la qualité du matériel. Nous comparons le résultat en situation avec les résultats issus de la simulation réalisée par un outil numérique de la profession qui permet de planifier l’éclairage dans un environnement virtuel. Grâce à nos tests, les industriels sont guidés dans le choix du luminaire qui répond le mieux à leurs critères. Un moyen d’éviter des erreurs coûteuses. Par exemple, malgré des essais répétés pendant trois semaines de son service maintenance, un de nos clients a dû renoncer à un luminaire faute d’avoir pu d’obtenir le résultat annoncé par le fabricant.

Quels sont les autres bénéfices de ces études pour un industriel ?

Au-delà de cette capacité d’expertise, nous leur proposons une analyse de performances suivant un ensemble de critères objectifs. Par exemple, nous analysons la qualité de l’alimentation électrique du luminaire et ses impacts sur le réseau. Car, suivant leur qualité, certains luminaires peuvent générer une pollution électrique. Les variations de tension ou d’intensité vont alors créer des perturbations, échauffement de câbles, augmentation de la consommation électrique, voire risque d’incendie. Notre caractérisation neutre et factuelle des produits et de leurs performances techniques aide l’industriel à faire son choix en toute objectivité.

Aujourd’hui, quel intérêt présente la LED pour les industriels ?

Depuis 5 ans, la technologie a beaucoup évolué. Arrivée à maturité, la LED permet de supplanter les traditionnelles lampes à décharge en terme de durée de vie, de rendement énergétique, de confort visuel et de souplesse d’utilisation. La LED s’allume et s’éteint instantanément sans se dégrader au fil du temps. La technologie a aussi beaucoup évolué en termes de quantité de flux à puissance constante et de qualité de lumière. Il existe aujourd’hui toutes les températures de couleur qui permettent d’obtenir des ambiances chaudes bien loin de la lumière blanche et froide des premières LED. En matière énergétique, le flux lumineux de la LED en étant directionnel est immédiatement utile. Cependant, une LED de qualité transforme 20 à 30 % de son énergie en lumière et l’ensemble de son support doit être bien dimensionné pour évacuer les 70 à 80 % d’énergie convertis en chaleur. La bonne conception du matériel permettra alors de prolonger sa durée de vie.

Quelles nouvelles perspectives en attendre ?

Aujourd’hui, la révolution ne se situe plus dans la LED mais dans ses applications, sa souplesse et son rendement, ce qui nous permet d’adapter le besoin d’éclairage aux besoins de l’activité (production, stockage,…) et du moment de la journée. En gardant l’intensité à volonté, la LED peut jouer sur tous les paramètres à la fois et améliorer les conditions de travail et le niveau de productivité tout en générant des économies d’énergie significatives souvent éligibles aux certificats d'économies d'énergie.

Quelles économies d’énergie peut-on en espérer ?

C’est très variable suivant les sites et les besoins. On peut dire en moyenne que le remplacement de tubes fluo par des tubes LED de qualité permet de générer 30 % d’économies d’énergie à éclairement constant. Sur un important site agro alimentaire, les luminaires très usés ont été remplacés par des LED de qualité. Le meilleur rendement de l’éclairage, l’apport de la lumière de jour, la diminution du nombre de luminaires et la détection de présence ont permis plus de 70 % d’économie sur l’année, à niveau d’éclairement constant. La LED s’avère particulièrement performante également dans le domaine du froid où les autres luminaires perdent parfois 60 % de leur flux en générant de la chaleur. Sur des chambres froides disposant d’importantes zones de stockage et de faibles taux de présence, les économies d’énergie peuvent atteindre 50 à 80 %.
Haut de page