12 Juin 2015

Tour vertical

Le 9 juin dernier et pour la deuxième année consécutive, le concours « Energies d'Innovation » a récompensé les entreprises et collectivités engagées dans la maîtrise de leur consommation électrique. Parmi elles, l’industriel Doux a reçu le 1er prix pour son innovation énergétique.

Le Concours Energies d’innovation du programme ENBRIN d’EDF

Le concours récompense les projets et initiatives innovants des entreprises et collectivités bretonnes, en matière de réduction énergétique. Sur les 22 dossiers déposés, 4 ont été retenus après avoir été soumis à un jury composé d’un représentant EDF et d’un représentant de chaque partenaire du concours : BPI France Bretagne, la CCI Bretagne, le Crédit Agricole en Bretagne, le MEDEF Bretagne, Ouest France, ainsi que deux écoles d’ingénieurs : l’ENSTA Bretagne à Brest et CentraleSupélec à Rennes.

Les lauréats de cette nouvelle édition

« Les lauréats sont très représentatifs des acteurs bretons qui travaillent sur la maîtrise énergétique et servent d’exemple pour une mise en application à plus grande échelle. Avec ce concours, nous souhaitons les mettre en lumière car ils apportent une image positive et dynamique de l’économie régionale. » Christophe Brouazin, Président du jury et directeur du programme ENBRIN d’EDF.
  • 1er prix (dotation de 3 000€ TTC) : Doux (29), producteur industriel de volailles, a mis en place un plan de performance énergétique couvrant l’ensemble des activités du groupe. Ce projet comprend notamment l’éclairage LED et naturel, la récupération de chaleur, l’optimisation des températures, la gestion des fuites sur les réseaux vapeurs et air comprimé et la sensibilisation du personnel. « Notre démarche en matière d’économie d’énergie est participative. Elle est basée sur le partage des bonnes pratiques et le challenge inter sites. La communication, dans cette démarche, est importante et permet de fédérer l’ensemble des collaborateurs. » Laurent Kervarec, Responsable Environnement chez Doux.
  • 2ème prix : La commune du Juch (29) a rénové en LED l’éclairage public de la commune de moins de 800 habitants : 115 points lumineux dont 90 en LED et en 25 SHP (Sodium Haute Pression). Ce projet permet la diminution de plus de la moitié de la consommation énergétique de la ville sur cet aspect.
  • 3ème prix : La Fruitière du Val Evel (56) est une PME de production et conditionnement aseptique de purées et coulis de fruits. L’entreprise a établi la valorisation de la chaleur des groupes froids. Ce projet permet la récupération de chaleur sur le froid pour préchauffer de l’eau de lavage des lignes de stérilisation.
  • Prix spécial Coup de coeur : Chambre d’Agriculture de Bretagne (29), avec sa maternité porcine du futur située à la station expérimentale de Guernevez. Il s’agit d’un bâtiment à « basse consommation d’énergie », d’une efficacité énergétique supérieure à 50% par rapport à une maternité standard. Ce projet comprend notamment l’utilisation de l’énergie solaire gratuite, une isolation des fondations et des murs, une ventilation avec échangeur récupérateur et une production d’eau chaude par panneaux solaires thermiques et pompe à chaleur.
En savoir plus sur le concours Energies d'Innovation

ENBRIN : un programme d’actions et de résultats !
Lancé en 2010, le programme ENBRIN, développé par EDF, accompagne la politique volontariste mise en place sur le territoire à travers le Pacte électrique breton, pour sécuriser son alimentation électrique. EDF a signé la convention d’adhésion au Pacte électrique breton le 8 octobre 2012.

Grâce au programme ENBRIN, EDF permet d’ores et déjà de réaliser une économie annuelle durable de 295 GWh d’électricité*, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 109 000 foyers. Un résultat qui compense plus que l’augmentation liée à l’accroissement démographique annuelle de la Bretagne. 185 MW cumulés de puissance ont ainsi pu être évités en période de pointe, ce qui représente plus de 50% de l’augmentation moyenne des pointes chaque année.
Le programme a également permis d’éviter l’émission d’environ 35 000 tonnes de C0₂ par an.

* Résultats à début 2015.

Haut de page