Revue de presse - France

A la Une : L’exonération de CSPE limitée à l’autoconsommation totale

Réglementations et politique de l'énergie

L’exonération de CSPE limitée à l’autoconsommation totale

Deux amendements votés le 29 novembre limitent l’exonération de CSPE aux petits producteurs qui consomment toute l’électricité qu’ils produisent. Pour Enerplan, cette décision est « un mauvais coup pour l’autoconsommation ». Le rapporteur général Joël Giraud a expliqué le choix de la Commission des Finances, de l’Economie générale et du Contrôle budgétaire : étendre l’exonération de CSPE « à une consommation partielle de l’électricité aurait pour effet de créer un risque de double imposition qui ne pourrait être neutralisé que par la mise en place d’un dispositif complexe de remboursement qui donnerait lieu à une charge administrative accrue ».
Sources : Enerpresse, 05/12/17.

EDF et TIGF signent un accord concernant les énergies renouvelables

Les deux entités ont fait le choix de s’engager dans le développement durable et la valorisation des énergies renouvelables. « Avec ce contrat Energie Renouvelable, TIGF a choisi de souscrire une option lui permettant de bénéficier de certificats de Garantie d’Origine, ce qui répond directement à la déclinaison de son programme BE POSITIF. L’aspect environnemental est un point d’ancrage fort de la culture d’entreprise de TIGF » précise Roberto Zingoni, Directeur Finance Achats de TIGF. Il s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement de TIGF dans le Sud-Ouest de la France.
Sources : euro-energie.com, 28/11/17.

L’assemblée nationale vote la loi pour la fin des hydrocarbures

L’Assemblée nationale vient de rétablir la version du projet de loi sur la fin de la recherche et de l’exploitation des hydrocarbures en France à l’horizon 2040. Ce projet de loi va permettre à la France d’amorcer une sortie progressive de la production d’hydrocarbures en France en supprimant tout nouveau permis d’exploitation dès maintenant et en stoppant les concessions d’exploitation existantes au-delà de 2040. L’assemblée a également supprimé la dérogation pour les Outre-mer. Par ailleurs, ce projet renforce l’interdiction de la technique de la fracture hydraulique, interdite depuis 2011.
Sources : connaissancedesenergies.org, 01/12/17.

Economies d'énergie et émissions carbone

Le rooftop hybride, une solution efficace pour les grandes surfaces

En 2014, le magasin Leroy Merlin de Quetigny (Côte d’Or), d’une surface de 9.500 m², a fait le choix d’installer un rooftop hybride dans le cadre de travaux de rénovation de son système de chauffage et de climatisation. Cette solution innovante est composée d’une chaudière à condensation au gaz naturel, d’une pompe à chaleur électrique (PAC), d’un ventilateur et d’un système de régulation intelligent. En été, la pompe à chaleur assure le mode climatisation en refroidissant l’air avant de le diffuser dans le magasin, tandis qu’en hiver, la chaudière à condensation au gaz naturel complète la PAC, dont la puissance baisse avec les températures. En définissant une température de bascule entre la chaudière au gaz naturel et la PAC, le rooftop hybride permet d’alterner entre gaz et électricité, et ainsi de diminuer la facture. La flexibilité du système permet également de répondre aux demandes d’effacement des fournisseurs d’électricité. « Pouvoir arbitrer en fonction du prix des énergies est une vraie innovation ! C’est la garantie d’obtenir la facture d’énergie la moins élevée, quelle que soit l’évolution des prix. En fonction des augmentations à venir, les gains financiers peuvent être importants. C’est essentiel pour un magasin » assure François Marien, chef de projet énergie chez Leroy Merlin.
Sources : lsa-conso.fr, 04/12/17.

Production d'énergie

Mise en service d’un parc éolien pour Innergex

Depuis le 18 novembre, l’entreprise Innergex Energie Renouvelable a commencé à exploiter son nouveau parc éolien Les Renardières dans la région Champagne-Ardenne, produisant 52.427 MWh d’électricité par an. « Notre présence en France s’étend encore davantage avec cette mise en service. Depuis notre première percée sur le continent en avril 2016, nous avons fait d'énormes progrès en tant qu'acteur expérimenté dans le domaine des énergies renouvelables et nous continuerons à saisir les occasions de croissance avec soin. Notre acquisition prochaine d’Alterra Power Corp. nous permettra de poursuivre notre croissance, d’accroître notre présence géographique, de diversifier nos sources d’énergie et de solidifier notre statut de chef de file de l’énergie renouvelable » a mentionné Michel Letellier, président et chef de la direction d’Innergex.
Sources : euro-energie.com, 01/12/17.

Energies renouvelables

L’énergie hydraulique, parfaite pour favoriser la transition énergétique

Dans la Vallée de la Tarantaise, en Savoie, l’usine hydraulique EDF de La Coche est en cours d’agrandissement et deviendra d’ici 2019 la centrale hydraulique la plus puissante d’Europe. Lancé en 2016, le projet a pour objectif l’installation d’une turbine Pelton de 240 mégawatts, en complément des quatre turbines actuelles de 320 MW au total. La centrale de type STEP (Station de Transfert d'Énergie par Pompage) aura la capacité de produire de l’énergie mais aussi de la stocker en remplissant de nouveau le réservoir qui l’alimente. Le montant du projet s’élève à 150 millions d’euros, « soit 600 euros du kilowatt installé. C'est excellent en performance économique. Une STEP complètement neuve revient à deux ou trois fois ce montant », explique Yves Giraud, directeur de la division hydraulique d’EDF. Il existe six centrales de ce type en France, que le gouvernement souhaite toutes améliorer, en raison de leur capacité à produire ou stocker de l’énergie selon les besoins, contrairement au solaire et à l’éolien, dépendants du climat. « C'est l'équivalent de cinq réacteurs nucléaires mobilisables en moins de dix minutes » se félicite Yves Giraud, directeur de la division hydraulique d’EDF. Dans le cadre de la fin annoncée du nucléaire, l’hydraulique s’inscrit parfaitement comme relais du solaire et de l’éolien. La France est déjà le deuxième pays européen en termes de puissance installée en hydraulique, et l’eau est la première énergie renouvelable, avec 13 % environ de la production d'électricité. Toutefois, l’énergie hydraulique rencontre quelques complications : peu de projets en cours, notamment en raison d’une réglementation stricte, et un niveau d’eau en baisse, entre autres à cause du réchauffement climatique.
Sources : lepoint.fr, 01/12/17. lesechos.fr, 04/12/17.

Techniques et innovations

La blockchain pour faciliter la mobilité électrique transfrontalière

L’expérience Oslo2Rome, qui réunit sept partenaires européens, dont la filiale mobilité du groupe EDF, Sodetrel, a pour objectif de faciliter les trajets transfrontaliers en véhicules électriques. L’Allemand MotionWerk, qui coordonne le projet, compte développer des solutions logicielles basées sur la blockchain afin de faciliter le paiement, alors que les standards de systèmes de charge et les options de tarification diffèrent selon les pays. Pour ce faire, l’entreprise a mis au point, avec ses partenaires, un portefeuille virtuel e-mobility. Du 27 au 30 novembre, des conducteurs ont testé, avec leur portefeuille e-Mobility, un réseau transfrontalier de bornes de recharge présélectionnées. Sur le territoire français, Sodestrel a ouvert ses 200 stations de recharge Corri Door, réparties dans tout le pays. Le 29 novembre, trois véhicules du groupe EDF ont testé, sur un itinéraire entre la France et l’Allemagne, les dispositifs en place, afin de repérer les bornes de recharge compatibles, la recharge des véhicules et le paiement en crypto-monnaie.
Sources : enerzine.com, 05/12/17.

Le concours Spark ! et les défis énergétiques à venir

Le Spark ! Contest, concours réservé aux étudiants et jeunes diplômés de France et du Royaume-Uni, permet à ces derniers d'échanger avec leurs dirigeants et les acteurs du secteur des énergies propres sur les défis énergétiques à venir. La 3ème édition a pour thème : « la transition énergétique - quelle est la place du nucléaire dans un monde qui s'oriente vers les énergies renouvelables et l'innovation numérique ? » et la remise des prix aura lieu le 28 juin prochain au World Nuclear Exhibition 2018 à Paris. L'objectif de ce concours est d'inspirer les générations suivantes grâce à un programme de sensibilisation des collégiens à la science, et d'encourager les talents à venir avec la création d'une bourse franco-britannique des entreprises de la "Clean energy".
Sources : lemondedelenergie.com, 28/11/17.
Haut de page