Revue de presse - Europe

A la une : Electricité, les Etats membres confirment les tarifs réglementés

Réglementations et politique de l'énergie

Electricité : Les Etats membres confirment les tarifs réglementés

Les ministres de l’Energie des Etats membres de l’Union Européenne ont souhaité conserver les tarifs réglementés de l’électricité pour les consommateurs les plus vulnérables. La Commission s’était prononcée pour leur suppression. En outre, les 28 se sont accordés sur le « Paquet Energies Propres », issu de leurs engagements lors de l’Accord de Paris, notamment sur l’objectif de porter à 27% la part d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique finale de l’UE en 2030. Enfin, les centrales à charbon existantes devront observer la limitation à 550 grammes de CO2 produit par kilowatt/heure pour continuer à nourrir les pics de consommation, ce qui sera valable après 2025 pour les nouvelles installations.
Sources : investir.lesechos.fr, 19/12/2017.

Charbon : une plateforme européenne pour la transition

Les régions charbonnières européennes en transition énergétique ont à présent leur plateforme. Lancée le 11 décembre dernier par la Commission Européenne, l’outil leur permettra de se mettre en relation avec tous les acteurs de la transition à l’échelle locale, régionale, nationale et européenne, pour tenir les engagements des Etats membres en matière de réduction puis d’élimination du charbon dans la production électrique. La Commission a déclaré que « ses activités seront ciblées sur les régions houillères dans un premier temps, pour s’étendre plus tard aux régions à forte intensité de carbone ».
Sources : Enerpresse , 13/12/2017.

La présidence estonienne espère des compromis des Etats dans l’emploi des ENR

En prévision du conseil européen de l’énergie du 18 décembre, la présidence estonienne a fixé un objectif de 14 % pour chaque Etat européen à propos de la part des ENR dans le secteur des transports, et ce, d’ici à 2030. Par ailleurs, la part des biocarburants de première génération dans les transports devrait se maintenir à 7%, tandis que l’objectif de 3% pour les biocarburants avancés demeure le même. Dans le secteur du chauffage et du refroidissement, la commission européenne a envisagé une augmentation de la part des ENR utilisée de 1% chaque année, même si les Etats européens n’ont pour le moment pas trouvé de compromis.
Sources : Enerpresse, 18/12/2017.
Haut de page