Revue de presse - Europe

A la Une : Lancement en Belgique d'une consultation publique sur la réserve stratégique

Réglementations et politique de l'énergie

Belgique : lancement d’une consultation publique sur la réserve stratégique

Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité belge (Elia) a lancé une consultation publique portant sur les données utilisées pour la détermination du volume de réserve stratégique 2018-2019. Dans le cadre de cette consultation, les avis et réactions peuvent être communiqués à Elia jusqu’au 18 septembre. « Elia publiera dans le rapport de consultation un sommaire des réactions reçues à la consultation dans le but d’informer les acteurs de marché sur toutes les réactions reçues et de faire part de ses réponses à ces réactions », explique le gestionnaire du réseau de transport d’électricité belge.
Sources : Enerpresse, 25/08/17.

La Suède et la Finlande annoncent un nouveau projet d’interconnexion

Le gestionnaire de réseau de transport suédois, Svenska Krafnät, et son homologue finlandais, Fingrid, ont signé un accord pour la construction d’une nouvelle interconnexion, une ligne de 370 km entre Messaure, en Suède, et Keminmaa, en Finlande, d’une capacité de 800 MW. Cette nouvelle interconnexion devrait être opérationnelle d’ici 2025. Elle permettra de décongestionner les autres lignes existantes, alors que les importations d’électricité depuis la Suède ont fortement augmenté et que la Finlande est passée proche d’un black-out électrique en janvier 2017.
Sources : Enerpresse, 28/08/17.

Economies d'énergie et émissions carbone

Avec Statoil, la Norvège progresse encore dans le captage-stockage de CO2

Le pétrolier norvégien Statoil souhaite mettre en service dès 2022 un premier hub de stockage sous-marin de carbone. En effet, l’entreprise entend collecter par navire le CO2 émis par trois industries dans le sud de la Norvège, le carbone serait ensuite injecté dans un puits d’injection. Le coût d’infrastructure du projet pourrait s’élever à 1,4 milliards d’euros, quant aux coûts annuels d’exploitation, ils pourraient atteindre 100 millions d’euros. Le projet de Statoil accentue encore l’avance norvégienne en matière de captage-stockage de CO2 (CSC). En effet, depuis 1996, le pays injecte un million de tonnes de carbone dans le sous-sol de la mer du Nord chaque année. En 2010, la Norvège a signé un accord avec le Royaume-Uni pour un partage de technologies de CSC. Enfin, le pays scandinave a créé une société publique chargée de tester les technologies de captage, de transport et d’injection du CO2.
Sources : euractiv.fr, 23/08/17.

Energies renouvelables

Eolien en mer : plus de 90% de la puissance installée mondiale est en Europe

Selon la dernière publication de l’Ifremer (Institut de recherche pour l’exploitation de la mer), intitulée « Données économiques maritimes françaises », l’Europe comptait 3 230 installations éoliennes en mer raccordées en 2015, pour une puissance totale de 11 000 MW, soit plus de 90% de la puissance totale installée dans le monde. La France n’a pour l’instant aucune éolienne en mer mais entend attribuer 6 000 MW de projets d’ici 2023. Hors Europe, c’est la Chine qui détient la puissance installée la plus importante avec 8% du total mondial, selon l’étude de l’Ifremer. L’institut note que l’éolien flottant n’est pour l’instant que très peu développé, seuls quelques projets pilotes sont à l’étude en Norvège, Ecosse, Portugal et France.
Sources : connaissancedesenergies.org, 28/08/17.

Techniques et innovations

Audi : des panneaux solaires sur le toit des voitures électriques

Le constructeur automobile allemand Audi, en partenariat avec Alta Devices, filiale du groupe chinois Hanergy, spécialisé dans les énergies renouvelables, travaille sur un projet de toit panoramique composé de cellules photovoltaïques permettant de prolonger l’utilisation de la batterie des voitures électriques. Cette source d’énergie complémentaire pourrait alimenter les équipements électriques de confort des voitures (climatisation, sièges chauffants, etc.), augmentant le rendement de la batterie jusqu’à 25%. Audi et Alta Devices présenteront un premier prototype dès la fin de cette année. « Ce serait un tournant majeur dans le but de parvenir un jour à une mobilité durable et sans émission de carbone », a déclaré dans un communiqué Bernd Martens, membre du Directoire d’Audi chargé de l’approvisionnement.
Sources : lenergeek.com, 26/08/17.
Haut de page