Vie de l'entreprise Publié le 07/11/2019

Vous avez dit « Responsabilisation » ?

Alors que le Groupe EDF a vu le jour depuis plus de 70 ans, il n’a pas dit son dernier mot en matière d’innovation ! A commencer par la ré-interrogation de ses modes de fonctionnement. On vous emmène à l’intérieur de la matrice d’Osons la confiance, véritable vague visant à offrir un nouveau cadre de travail aux salariés d’EDF, plus en phase avec leurs aspirations. GO !
 
Depuis quelque temps déjà, de nouvelles pratiques managériales - s’appuyant sur la responsabilisation - créent le buzz dans l’entreprise. Développer l’autonomie de chacun, trouver de vraies marges de manœuvre au sein de son collectif de travail, mettre davantage l’humain au cœur de l’entreprise : autant d’objectifs poursuivis par ses démarches qui éclosent un peu partout.
 
Ces démarches ont interpellé les dirigeants, au plus haut niveau de l’entreprise : mais qu’est-ce qui fait que ces équipes d’un nouveau genre ont l’air de mieux travailler, obtiennent des résultats et en plus le font avec plaisir ? Ils ont demandé à une petite équipe en mode « start-up » d’enquêter et d’apporter des réponses à leurs questions… Après 3 mois de recherches, d’interviews, de benchmarks, le verdict est tombé : la confiance !
 
Confiance entre le manager et les membres de son équipe, au sein de l’équipe, entre le manager et son « chef ». C’est l’ingrédient qui rend tout autre chose possible. A partir du moment où tout le monde se met d’accord sur le principe que c’est « celui qui fait, qui sait », chacun.e est en mesure de prendre les décisions à son niveau, sans avoir à passer par des validations fastidieuses, et en informant simplement le reste de l’équipe.
 
Les formes que prennent la responsabilisation sont aussi nombreuses qu’il y a d’équipes : que les démarches s’appellent « Opale », « TeoWay », « Evolean » ou encore « Les Pionniers », chaque collectif de travail avance à son rythme, en fonction de son contexte. Certains décident de co-construire leurs plannings de travail, d’autres de recruter collectivement ou encore de laisser une « chaise vide » en comité de Direction, pour que n’importe quel salarié puisse y apporter un sujet qui lui tient à cœur.
 
Christophe Carval, DRH d’EDF a donc décidé de mandater la petite équipe chargée de l’enquête pour « viraliser » ces démarches de responsabilisation et permettre à tous les collectifs de travail qui le souhaitent de rejoindre le mouvement.  Baptisée « Osons la confiance », l’équipe issue de tous les horizons du Groupe EDF met en place des actions pour donner envie, aider à faire les premiers pas et pérenniser les démarches. Et pour commencer, il organise à Lille le 19 novembre le 1er forum « Ma région ose la confiance » : les managers, accompagnés d’un membre de leur équipe, sont invités à vivre la responsabilisation en découvrant les joies, les difficultés et les bénéfices de ce type de démarche. GO !