16 jan 2014

Témoignage Club Med

Quelles étaient vos motivations de départ pour participer au RPE des Deux Savoie ?

Sylvain Gouyer,   Directeur technique  

Nos sites touristiques en montagne sont soumis à un rythme d’exploitation et un climat exigeants, la neige et la saisonnalité dessinant des contraintes spécifiques notamment pour bien maîtriser notre enjeu énergétique. Pour minimiser nos impacts environnementaux et nos coûts d’exploitation, tout en répondant à une promesse client de confort et de sécurité élevée, quoi de plus logique ou de plus efficace que de se rassembler avec d’autres industriels locaux (décolletage, plasturgie, pharmaceutique, ameublement, clinique, menuiserie et charpente, établissement thermal) ? Pouvoir partager nos problématiques techniques avec des interlocuteurs de domaines variés est très enrichissant pour un responsable technique, souvent assez seul face à ces questions ou dans ses choix. Ici les sujets traités sont concrets, les solutions précises et pragmatiques: l’éclairage, réduire les pertes d’air comprimé, l’impact des harmoniques, le tableau de bord énergétique, l’intégration des renouvelables, etc.

Sur quel engagement commun se structure le RPE et quel est son intérêt ?

Une des forces du RPE réside dans l’engagement collectif que nous avons pris de réduire tant nos émissions de CO2 que nos consommations énergétiques de 6 % sur les trois ans du partenariat. L’animation du plan d’action est coordonnée par EDF Entreprises avec l’accompagnement de ses experts, chaque participant contribuant à hauteur de ses moyens, de ses enjeux et de son expérience à une réussite collective. Cela crée une pression bienveillante et positive d’autant plus efficace que la proximité d’EDF Entreprises avec ses clients permet de travailler en profondeur les enjeux énergétiques de chacun, enjeux qui paraissent parfois très spécifiques et qui pourtant débouchent pratiquement systématiquement sur des résultats exploitables par tous. Dynamisme et bonne humeur sont systématiquement au rendez-vous.

Très concrètement chaque entreprise s’implique sur trois sujets différents, en partage les études, les actions, les efforts, les difficultés et les résultats. Au Club Med se pose par exemple le sujet du traitement d’air avec de gros débit de renouvellement pour les restaurants et d’importantes dépenses énergétiques, d’équipements de maintenance. Également concerné, le groupe pharmaceutique nous a fait profiter de son analyse très poussée sur le traitement d’air de ses salles blanches. Nous avons apporté notre expérience sur le contrôle qualité de l’efficacité des contrats de maintenance des installations et donc à mieux tirer parti de l’existant avant de faire des travaux.

Rendez-vous en mai 2014 pour un bilan final, que nous pressentons déjà au-delà de l’objectif.

Quels bénéfices inattendus en avez-vous tirés ?

Nous pensions certains sujets éloignés de nos préoccupations. Contre toute attente, certains échanges ont fait émerger des solutions imprévues. Par exemple, alors que nous ne pensions pas être concernés par le sujet air comprimé, la bonne pratique qui consiste à étiqueter de façon très visible tous les points de défaut (une grande étiquette orange) avant de traiter méthodiquement les fuites est directement transposable à des réseaux de chauffage.

Ce sont aussi les interventions d’experts qui permettent de bénéficier d’une mise à jour des connaissances techniques sur des sujets que nous avons rarement le temps d’étudier en détail.

Au-delà des actions engagées, la participation au RPE nous conforte sur l’idée que notre stratégie globale de pilotage des énergies est pertinent à travers la caution apportée par les experts EDF, le regard des autres participants, ce qui est particulièrement motivant pour continuer à aller plus loin plus vite.

Quels bénéfices inattendus en avez-vous tirés ?

Se mobiliser collectivement a créé des liens forts. Le fonctionnement de ce RPE des Deux Savoie est une vraie preuve d’efficacité et de sérénité, avec dans cette dynamique, un excellent rapport entre les résultats atteints, le temps passé et les moyens engagés. Nous avons donc le souhait de poursuivre les échanges au-delà des trois années du partenariat initial.

Étant personnellement chargé de superviser 55 sites et fort de cette belle expérience, je me suis naturellement porté volontaire avec les équipes du Club Med pour participer au réseau Côte d’Azur nouvellement constitué et pour encourager le déploiement d’autres RPE dans de nouvelles régions.

Découvrir le Réseau pour la performance énergétique       Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Haut de page