17 aoû 2015

Système de management de l'énergie, Obtenir la certification ISO 50001 : un objectif partagé

Fort d’une première certification sur le management de l’environnement (ISO 14001), la SAS Val d’Isère Téléphériques a souhaité poursuivre sa démarche d’efficacité énergétique. Avec l'aide d'EDF Entreprises, Val d’Isère Téléphériques a obtenu la certification ISO 50001 garantissant l’amélioration continue de sa performance énergétique.

Réduire les consommations de 15 %

« Notre priorité est de tout mettre en oeuvre pour maîtriser nos consommations d’énergie. La certification ISO 50001 va nous permettre de consommer mieux et de réduire nos coûts de fonctionnement liés à l’énergie. Pour nous accompagner dans cette démarche, nous avons choisi le EDF pour la qualité de son dossier et son expertise. Notre objectif : réduire notre consommation d’énergie de 15 %, soit économiser 2,5 millions de kWh sur 3 ans ».

La proposition d'EDF Entreprises

A partir d’une revue énergétique de l’ensemble des consommations, EDF a identifié les axes d’amélioration de la performance énergétique et a accompagné Val d’Isère Téléphériques dans la définition et la mise en oeuvre de leur plan d’actions.

Les experts d’EDF sont intervenus pour :

  • former et accompagner l’équipe énergie en place
  • effectuer une revue énergétique afin de :
    • établir une cartographie des usages de l’énergie
    • identifier les potentielles améliorations de la performance énergétique
    • hiérarchiser les recommandations du plan d’actions
  • mettre en place et suivre des Indicateurs de Performance énergétique pertinents et adaptés aux usages de l’entreprise
  • intégrer l’efficacité énergétique dans les décisions d’achat, de travaux neufs et des projets de rénovation
  • établir un programme de mesure et de suivi des consommations énergétiques à partir d’un plan de comptage
  • vérifier l’efficacité du Système de Management de l’énergie (SMé)

Certification ISO 5001 : objectif atteint

« Nous avons mis en place un Système de Management de l’Énergie pour améliorer de manière pérenne tous les postes de dépense d’énergie. A partir d’un bilan de nos consommations, nous avons notamment identifié que nos remontées mécaniques représentent 46 % de notre facture d’énergie. Des actions très concrètes nous ont permis de réduire notre consommation, comme par exemple une sensibilisation de l’ensemble de notre personnel aux éco-gestes. EDF nous a vraiment aidés à mettre en place cette démarche globale ! »

Quelques actions concrètes

À l’issue du bilan réalisé sur l’ensemble des installations,il a été, entre autre, recommandé de :

  • suivre la consommation des bus en vue de leur substitution par des bus électriques
  • élaborer un plan de coupure des installations électriques inutilisées en hors saison
  • mettre en place de la Variation électronique de Vitesse sur les moteurs des pompes des usines à neige
  • mettre en oeuvre un plan de restructuration des remontées mécaniques

Un partenariat efficace et performant, une proximité assurée

« Cette certification est la traduction concrète d’un partenariat exceptionnel. Par sa présence constructive, sa technicité et sa réactivité, EDF a assuré un accompagnement de tout premier plan. Nous avons obtenu la certification dans un délai très court (8 mois) ce qui prouve la bonne interaction entre nos équipes et les experts d’EDF ». Axel Ferret, ingénieur commercial du Pôle Montagne d’EDF, veillera à la pérennité du projet mis en place. « Après chaque hiver, nous mesurerons l’efficacité du dispositif pour détecter d’éventuelles pistes d’amélioration à mettre en oeuvre. »

En savoir plus sur le norme ISO 50001

La SAS Val d’Isère Téléphériques

La SAS Val d’Isère Téléphériques détient une concession exclusive pour l’exploitation des remontées mécaniques sur la commune de Val d’Isère et sur une partie de la commune de Bonneval (le glacier du Pissaillas) depuis 1938.

  • première société téléphérique certifiée ISO 50001 en France
  • certifiée ISO 14001 depuis 2007
  • 250 salariés en saison
  • 40 millions d’euros de chiffre d’affaires
  • part de l’énergie : 10 % des charges
Haut de page