2 années de préparation ont été nécessaires pour étudier et coordonner les différents chantiers, définir des modes opératoires garantissant la sécurité des intervenants, le respect du milieu naturel et un impact limité sur le multi-usage de l'eau, et la production d'électricité.