Depuis 12 ans maintenant, WIN France et WIN Europe, en partenariat avec EDF, Académie des Sciences, Sciences et Enseignement décernent le prix Fem'Energia pour encourager et soutenir financièrement des femmes passionnées qui étudient ou travaillent dans le secteur du nucléaire.
Un prix qui met en lumière la place des femmes dans les métiers techniques et/ou scientifiques car la mixité dans les équipes est une véritable richesse pour le groupe EDF.

Pour en savoir plus sur le prix Fem’Energia >
Les membres du jury composés de salariés du groupe EDF et membres du COMEX, des équipes de, WiN France, et WiN Europe ont eu le plaisir de remettre les prix à ces femmes aux parcours inspirants lors d’une cérémonie, le 23 novembre à Paris.

Un prix qui s'inscrit dans les ambitions du groupe EDF en matière de mixité

Depuis de nombreuses années, le groupe EDF est engagé pour développer la mixité et garantir une égalité de traitement et des chances entre les femmes et les hommes.
Cet engagement se traduit par la signature régulière d’accords collectifs, la mise en place de partenariats et de nombreuses autres initiatives tel que le soutien au réseau Énergies de Femmes d’EDF, l’un des plus grands réseaux féminins d’entreprise en France.
Le Groupe considère qu’accroître la diversité des parcours et des profils sur les emplois est plus que jamais une richesse, une condition de réussite de l’entreprise dans un monde en profonde transformation.
C’est pourquoi le comité exécutif du groupe EDF a souhaité renforcer l’ambition mixité du Groupe. En visant 36 à 40 % de femmes dans toutes les strates hiérarchiques ((les salariées, les femmes cadres, les instances dirigeantes) de son organisation d’ici 2030.

Qui sont les 13 Lauréates du prix Fem’Energia 2021 ?

Pour cette 12ème édition 2021 du prix Fem'Energia, voici les lauréates d’EDF qui ont été sélectionnées dans les 6 catégories suivantes :

  • Les lycéennes en CAP, BEP, Bac pro

Claire MARCQ, 38 ans - alternance EDF au CNPE de St Laurent
Elle est titulaire d’un CAP Esthéticienne obtenu en 2008 et d’un diplôme d’aide-soignante en 2003.
Elle a choisi de se reconvertir en préparant un BAC PRO maintenance d’équipement industriel. Projet qu’elle a murement réfléchi. Elle a quitté un travail qui ne correspondait plus à ses valeurs pour se former de nouveau en élevant 3 enfants.
La mixité permet d'harmoniser les humeurs de chacun et d'apporter un peu de renouveau dans ce milieu resté longtemps masculin.
 

  • Les étudiantes en Bac +2 et 3

Adja FALL, 21 ans - alternante d’EDF au CNPE De Gravelines
Titulaire d’un BAC S obtenu à Dakar, elle poursuit ses études en venant en France.
Elle souhaite devenir opératrice de conduite en centrale puis cheffe d’exploitation. Etudiante brillante, major de sa promotion lors de son BTS, elle l'est également en licence PRO dans une spécialité (la conduite)  où les femmes sont peu représentées.
ses valeurs sont : 
- la passion, sans passion elle ne peut pas s'épanouir au travail.
- La ésilience et la persévérance. Le nucléaire est un monde d'hommes dans lequel il faut être préparé.
- Le respect
Elle reste attachée à la culture africaine qui caractérise ses racines

  • Les étudiantes en Bac +5 et plus

Adèle PERUS, 24 ans elle prépare un Master Physique Subatomique et astroparticules.
Elle va poursuivre avec une thèse dans le laboratoire DRHIM qui portera sur la production d’isotopes du cuivre utilisés dans la détection et le traitement du cancer.
Elle a un fort engagement associatif et citoyen.
 Elle souhaite avant tout que les valeurs en tant que femme et en tant qu'homme se fondent et qu'aucune ne soit réservée à un genre
Ses valeurs : la considération et le respect qui sont le meilleur moyen d'établir des échanges sains et constructifs.
Elle est engagée dans une association visant à lutter contre les violences sexistes et sexuelles dans l'espace public.
Elle est également professeur de danse bénévole.

  • Les femmes en activité dans l'énergie du  nucléaire en France

Amélie BARRAUD, 39 ans - Cheffe de service déléguée maintenance à St Laurent.
Le secteur de l'énergie est pour elle un secteur économique d'importance vitale et a un rôle à jouer dans les changements en lien avec l'urgence climatique.
Elle est impliquée dans l’association « Elles Bougent » qui a pour objectif de promouvoir les milieux techniques auprès des jeunes filles. La diversité/mixité est la clé qui permettra d'améliorer l'intelligence collective.
Ses valeurs : l’engagement, la confiance, l’authenticité, le professionnalisme et la coopération.

  • Les femmes en activité dans l'énergie du nucléaire en Europe

Estelle OBERTE, 49 ans - Responsable de la Joint Design Office, équipe d'ingénierie chez EDF ENERGY
Un beau parcours qui l'a menée à plusieurs mobilités thématiques et géographiques. Sensible à la problématique de l'emploi des femmes, elle a participé à un cursus qui prépare les femmes à des postes de dirigeantes dans le nucléaire.

  • Le Prix de Candidature Collective

Les « So SPIE Ladies » avec (Noémie, Christelle, Samantha, Vanessa, Chahrazad, Sevrine, Aurélie, Christine)
Un collectif dont le fil rouge est d’agir pour la performance de leur société en intégrant des personnes avec un handicap. Dans le cadre d’un transfert d’une activité logistique à un ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) elles ont fait appel à une équipe porteuse de compétences clefs pour la réussite du projet. Cela consiste à faire préparer des câbles « prêt à poser en centrale » c’est-à-dire découpés à la longueur souhaitée pour une mises en œuvre rapide.

Un grand bravo aux lauréates 2021, ainsi qu’à toutes les participantes passionnées par l'énergie du nucléaire !