Interview Publié le 15/07/2021

Charlotte, une belle énergie de femme

Charlotte, 42 ans, est expert marketing à Commerce à La Rochelle. De la formation professionnelle au marketing digital, elle a mis en place des offres telles que « la facturation mensuelle sur index réel » ou l'offre « Vert électrique Bretagne ». Elle anime aussi des groupes de co-développement pour le réseau Énergies de Femmes.

« Mère Teresa ». Tel était le surnom drôle et affectueux donné à Charlotte par sa mère alors qu'elle était petite. Une enfant très gaie, « toujours dans le mouvement, j'adorais la danse, le piano, et j'étais tournée vers les autres. » Il faut dire que Charlotte grandit très stimulée par ses parents – un père qui crée une clinique vétérinaire à La Rochelle et une mère professeure d'histoire. Celle-ci se levait tous les jours entre quatre et six heures du matin pour enregistrer les livres de classe de Charlotte en classe préparatoire, alors que sa vue se dégrade… « Je suis mal voyante depuis l'âge de 6 ans, une maladie génétique qui évolue et me fait perdre la vision centrale. » Dotée d'un ordinateur portable à l'école, « à une époque où il y avait peu d'aide en place », elle est curieuse de tout.

« Utilise des méthodes qui sont les tiennes… »

« À La Rochelle, mon école était dans une zone d'éducation prioritaire avec beaucoup d'enfants en difficulté. Moi-même très choyée, j'avais envie de les aider, plus grande je me voyais juge pour enfants ! » Après son bac, elle intègre une classe prépa, « HEC option maths, surtout parce que je n'avais envie d'abandonner aucune des matières, je les trouvais toutes intéressantes… ». Passionnée de théâtre, elle se plonge dans les études, « dans cette émulation positive où tous les champs des possibles sont ouverts. » Ses proffesseurs lui demandent de préparer ses camarades aux oraux, elle aime partager. Et se dit que pour être autonome, il faut partir. Direction Tours où elle s'inscrit à l’École supérieure de commerce et de management. Là, elle choisit l'apprentissage pour connaître le monde de l'entreprise et intègre Bull, aux affaires sociales.

« Je devais développer des produits pour des personnes en risque d'exclusion ou en situation de handicap : des logiciels de grossissement ou de navigation sur les écrans par la voix, c'était Siri avant l'heure ! »

Là, l'assistante de son maître d'apprentissage l'épaule. « Elle a été formidable, très sensibilisée au handicap, elle m'a expliqué que je pouvais arriver aux mêmes résultats que les autres, mais en utilisant les méthodes qui sont les miennes. Je n'avais jamais été reconnue comme enfant handicapée, elle m'a aidé à assumer. » Charlotte travaille avec des chercheurs et est même envoyée à Los Angeles pour représenter Bull dans un salon sur les nouvelles technologies en lien avec le handicap.

E-learning et accessibilité

À son retour, Charlotte, travaille au service marketing de Bull, puis est envoyée en mission dans un centre de formation pour personnes en situation d'exclusion et de réinsertion. « Je devais mettre en place une plateforme de formation en ligne financée par l'Union européenne, avec des modules e-learning, par exemple pour apprendre les bases du français aux migrants ». Chaque vendredi après-midi, Charlotte va prêter main forte dans un labo de recherche à l'université de Jussieu qui travaille sur les normes d'accessibilité du web, « des personnes croisées à Los Angeles… ». Après plusieurs années de vie parisienne, elle veut rentrer à La Rochelle et décroche un poste au marketing d'une société de services en ingénierie informatique « fraîchement montée par l'ancien directeur informatique de Cegetel ». « Je travaillais sur le modèle marketing, tout était à construire. » Puis, elle se met à son compte, monte des dossiers de sponsoring pour des sportifs dans le monde du nautisme… « J'ai aussi travaillé pour une association de Cherbourg qui bénéficiait d'un mécénat de la part d'EDF. C'est là que j'ai entendu parler d'un poste à Nantes pour mettre en place du e-learning. ».  Après un premier entretien, on lui propose plutôt Paris, et un poste au sein du service de la formation professionnelle d'EDF. Direction Levallois !

De la formation professionnelle au marketing digital

Elle est d'abord cheffe de projet e-learning pour toute la partie commerce et distribution. « J'étais à Levallois et puis ensuite à la Défense avec un métier que j'adorais. Puis j'ai rencontré mon mari à La Rochelle. Au bout de deux ans, partagée entre Paris et La Rochelle, j'ai décidé de démissionner pour partir le rejoindre. Mais ma manager m'a retenue en me proposant de venir sur place trois jours par semaine, c'était formidable. » Du télétravail avant l'heure, et une façon d'équilibrer harmonieusement vie pro et vie perso. Un enfant et trois ans plus tard, Charlotte rejoint la direction marketing pour travailler sur les applications digitales d'EDF au sein de l'équipe internet où sa mission est de développer la facture électronique, des systèmes de paiement en ligne pour les clients particuliers.


« Je travaillais sur les parcours de connexion à l'espace clients du site d'EDF. J'étais heureuse de faire enfin du marketing ! »

Répondre à un besoin, écouter, « se mettre en empathie » pour concevoir un nouveau service, c'est ce qui la passionne. « Et aussi raconter une histoire pour faire émerger un concept, une innovation, j'aime me mettre à la place des clients… ». En 2013, elle travaille sur l'appel d'offres du nouveau site internet d'EDF pour les clients particuliers et devient cheffe de produit au département des offres et services. « Entre 2014 et 2016, j'ai imaginé les services que l'on pouvait mettre en place pour les compteurs Linky. J'ai par exemple lancé « la mensualisation sans surprise » et « la facture mensuelle sur index réel ». En parallèle, elle devient référente « design thinking », cette méthode d'innovation où l'on travaille à partir de l'émotion des clients ou des usagers. « J'animais des groupes et je prêtais main forte aux différents sujets de la feuille de route de commerce côté particuliers, j'ai adoré ! » Encore une histoire d'accompagnement…

Du co-développement pour avancer

Des fois, ce sont de petites choses qui peuvent faire la différence. C'est à cette époque que Charlotte découvre le réseau Énergies de Femmes d'EDF. « J'ai suivi d'abord des conférences à PB6, puis j'ai décidé d'intégrer un groupe de co-développement. L'idée étant, sur dix mois, de s'entraider entre pairs pour répondre à une problématique, sur son parcours, ou pour se challenger, recueillir des conseils, c'est du développement personnel qui ouvre des horizons sur tous les métiers et toutes les filiales du Groupe, cela m'a énormément apporté. » Les sujets traités ? « Cela va de la gestion de conflits à la gestion de carrière en passant par la légitimité professionnelle, les hommes sont de plus en plus présents dans le Réseau aujourd'hui, et c'est tant mieux. » Après cette expérience, Charlotte décide de se former au co-développement pour animer à son tour des groupes. En parallèle, elle devient cheffe de produit énergie et lance l'offre « Digiwatt », puis l'offre « vert électrique Bretagne ». En 2020, pendant le confinement, elle passe des entretiens pour un poste d'experte marketing en direction du marché d'affaires à La Rochelle. « Me voici dans ma ville d'origine, sur un nouveau segment. Je mets en place des actions d'engagement et de conquête mais je continue aussi d'apprendre et d'accompagner mes collègues. Je monte ainsi des ateliers de design thinking, de brain storming pour aider les pilotes de projets. J'ai suivi une formation de coaching et de conduite du changement à l'Essec avant le confinement que j'aimerais bien mettre en pratique dans mon travail aujourd'hui… » Vivante et passionnée, Charlotte a le sourire et comme toujours l'envie d'avancer. Tout feu tout flamme, elle a fêté la musique le 21 juin dernier en dansant le Flamenco.


Son parcours en quelques dates :

2005 : Intègre le service de formation professionnelle d'EDF

2010 : Évolue à la direction marketing comme cheffe de produits digitaux

2014 : Devient cheffe de produit au service des offres et des services de Commerce

2020 : Expert marketing pour le marché d'affaires à La Rochelle



Texte et Photos : GUICHARD Sophie