Interview Publié le 21/11/2018

Altern'up 2018 : Charlotte vous explique son projet de création d'entreprise

Charlotte Tandou, alternante à la centrale nucléaire de Golfech a remporté un prix Altern’up le 13 novembre dernier pour son projet de création d'entreprise : ORKEYS. Venez découvrir son projet.  Une appli, simulateur de métier, qui accompagne les jeunes dans leur projet professionnel en leur faisant découvrir les métiers. Cette année, trois alternantes d’EDF faisaient partie du cercle fermé des 10 lauréats à concourir pour la finale. Ce prix Altern’up est décerné chaque année par la fondation FIPA, dont Jean-Bernard Lévy est le Président.

Peux-tu nous dire ce que représente ce prix pour toi ?
Ce prix est un signe de reconnaissance, pour mon projet bien sûr mais aussi pour les collègues et les personnes de mon entourage qui m’épaulent, tout particulièrement mon équipe et ma collègue Alexandra Cabanes. Ils sont attentifs à mon parcours, aux challenges et au volume de sollicitations que je rencontre, et toujours de bon conseil.  L’école dans laquelle je suis me soutient beaucoup. Il m’arrive de devoir manquer des cours pour participer à des jurys, des incubateurs,… ils sont compréhensifs et soutiennent mon projet.



Une année marathon donc… qu’est-ce qui fait courir Charlotte ?
L’année qui vient de s’écouler a été dense et c’est ce qui me plait. Comme les neuf autres lauréats arrivés en finale, nous menons 3 combats de front. Nous sommes étudiants et avons un diplôme à réussir mi 2019. Nous sommes alternants avec des missions professionnelles avec des responsabilités. Et nous sommes entrepreneurs avant tout, car nous portons notre projet qui nous tient à cœur.

Mais le moment de la vie où l’on est étudiant est idéal pour se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat. C’est une période tournée vers l’avenir avec des projets plein la tête. Et de nombreuses structures sont là pour nous aider. Il faut savoir s’appuyer sur ce réseau et cette expertise.  Par exemple, l’appui de professionnels dans le cursus Altern’up m’a permis de consolider mon projet : création d’une identité visuelle, élaboration d’un rétroplanning sur les 3 années à venir, construction du business model,…
 

Quelles sont les prochaines étapes pour ton projet ORKEYS ?
J’ai pu présenter un premier prototype lors du jury d’Altern’up, c’est celui que l’on voit sur la vidéo. Il a été développé dans le cadre d’un hackaton. Mon objectif est de lancer une V1 en septembre 2019 avec plus de 150 métiers. Je dois aussi chercher des partenaires parmi des entreprises qui pourraient s’appuyer sur mon appli pour leurs besoins de recrutement. En vitesse de croisière, 2 à 3 métiers seront ajoutés toutes les semaines avec l’idée d’attirer les plus jeunes vers mes métiers peu connus, atypiques mais avec des forts besoins de recrutement, comme le métier de chaudronnier au sein d’une centrale par exemple.