Vie de l'entreprise Publié le 14/12/2017

10 conseils pour maximiser vos chances de réussir votre entretien d’embauche

AVANT L'ENTRETIEN
 
CONSEIL N°1 : renseignez-vous sur le Groupe, la Direction, le métier. Internet aujourd’hui vous permet de trouver beaucoup d’information, les sites internet du Groupe EDF, vous fourniront également beaucoup d’information.  
 
CONSEIL N°2 : entraînez-vous aux questions très ouvertes. Les questions très ouvertes sont délicates car elles ne guident pas dans la réponse; il faut savoir gérer cette situation en s'adaptant à son interlocuteur.
Quelques exemples :
1. Pourriez-vous vous présenter ? Parlez-moi de vous
Adoptez une présentation courte type 3' sans entrer dans les détails.
2. Racontez-moi une de vos grandes réussites au cours de vos études ?
Soyez clair et synthétique : c'est un bon révélateur de votre organisation personnelle.
3. Où vous voyez-vous dans 5 ans ?
C'est un moyen de tester l'ambition, la capacité de projection, la manière dont s'articulent les différents objectifs de vie (professionnelle, personnelle), la cohérence du projet professionnel.
4. Qu'est-ce que vous voudriez que je retienne de cet entretien ?
C'est une perche tendue pour insister à nouveau sur un point fort. Reformulez vos atouts pour l'emploi visé.
5. Pourquoi aurais-je envie de vous engager ?
Insistez sur vos atouts essentiels (compétences, expériences, qualités) pour le poste qui vous a été décrit.
6. Quelles questions souhaiteriez-vous me poser ?

CONSEIL N°3 : entraînez-vous aux questions fréquemment posées. Le meilleur moyen pour répondre aux questions du recruteur est de bien connaître :
Votre personnalité (vous pouvez faire le test via le site suivant ici*, votre parcours professionnel, vos compétences, vos souhaits d'évolution et vos appétences.
* Répondez, à titre personnel et indicatif, à un test de personnalité de 88 questions et accédez à un descriptif détaillé d'un type de personnalité proche du vôtre. Ce site externe en accès libre et illimité ne nécessite aucune identification (anonyme). Aucune donnée personnelle ne sera collectée et les résultats du test ne seront pas accessibles à EDF. Temps estimé : 15 mn. D'autres sites du même type sont également accessibles sur Internet.
 
Astuce en plus ! Pensez à votre tenue vestimentaire
Restez naturel, il convient d'être à l'aise dans ses vêtements. L'important est de ne pas se doter de signes extérieurs, d'une fonction, ou d'un statut que l'on ne maîtrise pas. Il faut également, choisir une présentation conforme à l'image de l'organisation qui vous reçoit.

Illustration montrant la phrase "Are you ready ?"

PENDANT L'ENTRETIEN
 
CONSEIL N°4 : pensez votre communication au-delà des mots. Dans la communication, le langage non verbal est aussi important que le discours.
Le regard
  • Evitez d'avoir le regard fuyant qui peut amener le recruteur à croire que vous manquez de confiance en vous, que vous êtes facilement intimidable ou que vous manquez de sincérité.
  • A l'inverse, un regard trop soutenu peut mettre mal à l'aise le recruteur ou indiquer un excès de confiance en soi.
  • Fixez la moitié inférieure du visage
La posture
  • Redressez-vous : se tenir droit donne une image positive de soi et marque votre intérêt pour l'échange.
  • Evitez les gestes de fermeture (bras et jambres croisés)
  • Adoptez une position confortable : assis, le dos droit, les pieds posés à plat et ancrés au sol.
  • La poignée de main donne le ton de l'entretien. Elle est révélatrice d'une certaine personnalité : timide, assurée, prétentieuse ou effacée. Veillez à avoir une poignée de main franche et à regarder droit dans les yeux en souriant.
Les tics de langage
  • Nous en avons tous mais certains sont à proscrire en entretien : les "hein, heu, quoi..." qui ponctuent les phrases sont à bannir. De même que les fautes de français.
  • N'abusez pas du "on" et du "je" : le "on" ne permet pas de savoir précisément ce que vous avez réalisé individuellement durant ces différentes missions, le "nous" est préférable. Le "je" en excès risque de paraître égocentrique.
  • Attention au jargon professionnel : chaque milieu professionnel a ses propres codes et expressions. Il est donc normal de les utiliser, pour autant cela peut être agaçant. Gardez bien en tête que le recruteur n'évolue pas nécessairement dans votre secteur.

CONSEIL N°5 : montrez votre intérêt pour le poste. Le plus souvent, si le recruteur a à choisir entre deux candidat(e)s ayant un niveau de compétences équivalent, la motivation tout au long de l’entretien fera la différence.

CONSEIL  N°6 : posez des questions pertinentes travaillées en amont  de l'entretien. Profitez de prendre la main en fin d'entretien pour recueillir les informations nécessaires afin d'évaluer si le poste correspond à vos attentes.

CONSEIL  N°7 : illustrez vos propos par des faits concrets (réalisations, chiffres...)

CONSEIL N°8 : prenez le temps de la réflexion avant de répondre à une question difficile. Ne cherchez pas à meubler les silences à tout prix.

CONSEIL  N°9 : faites le point de la situation avant de quitter votre interlocuteur et informez-vous de la suite qui vous  sera donnée et dans quel délai.


APRES L'ENTRETIEN 

CONSEIL N°10 : faites le bilan sur l'intérêt que vous portez au poste. Après l'entretien, il est nécessaire de faire un bilan de ce qui vous a plu, moins plu, des questions résiduelles...). Cela doit vous permettre de prendre une décision sur le poste dans le cas où vous seriez contacté pour continuer le processus

Astuce en plus : aidez-vous de cet entretien pour vous améliorer lors des suivants : Repassez-vous le film de l'entretien, analysez vos points forts et vos points faibles dans la situation. Comment cela s'est-il passé da manière générale ? Quel est votre état d'esprit ? Sur quoi avez-vous bloqué ? Avez-vous oublié d'aborder un point en particulier ?