Lutter contre le changement climatique

Pour relayer les actions internationales, des engagements à l'échelle européenne ont été pris et un dispositif de lutte contre le changement climatique a été mis en place.

Les objectifs de réduction

Lors de la négociation du protocole de Kyoto en 1997, l'objectif fixé à l’Union européenne (UE) était une réduction globale de 8 % sur la période 2008-2012, à répartir entre ses 15 États membres. Depuis, elle s’est élargie à 12 pays supplémentaires, qui avaient tous pris des engagements auprès du Protocole de Kyoto, à l'exception de Chypre et Malte.

La stratégie de lutte contre le changement climatique

Pour atteindre les objectifs du protocole de Kyoto, l’Europe a mis en place une stratégie de lutte contre le changement climatique, scellée par le Parlement européen en décembre 2008 :

  • - un système d’échange de quotas d’émissions (European Union Emissions Trading Scheme – EU ETS), contrôlé par la Commission européenne ;
  • - des objectifs climatiques dits « 3x20 » à l’horizon 2020 visant à :
    • . porter à 20 % la part des renouvelables dans les énergies consommées
    • . améliorer de 20 % l’efficacité énergétique
    • . réduire de 20 % les émissions de GES par rapport à 1990
  • - la réduction des émissions de CO2 des voitures neuves et le développement de carburants produisant moins de gaz à effet de serre.

La stratégie de lutte contre le changement climatique en France

Dans le cadre des engagements européens, la France a déployé sa stratégie de réduction d'émissions, mettant à contribution tous les acteurs nationaux (entreprises, collectivités, particuliers…).

Chaque État membre de l'Union européenne peut adopter des réglementations des émissions plus restrictives que celles proposées dans le Plan Énergie-Climat.

En France, le Grenelle de l’environnement a rappelé la nécessité de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. Pour cela, il préconise :

  • - d’accélérer les progrès d’efficacité énergétique dans le bâtiment ;
  • - de donner la priorité aux modes de transports peu émetteurs ;
  • - de remettre en cause l’étalement urbain pour un urbanisme plus efficace et équitable ;
  • - de développer une politique énergétique pour réduire les consommations et le contenu carbone de la production.

En 2015, les émissions françaises de GES, hors UTCF, s'établissent à 457 Mt CO2éq., 74 % de ces émissions sont des émissions de CO2 et 13 % des émissions de CH4.

Les émissions de GES de la France ont augmenté de 0,8 % par rapport à 2014 et ont diminué de - 16,4 % sur la période 1990-2015.

En 2016, les émissions de CO2 en France métropolitaine, hors UTFC, a totalisé 330 Mt, en hausse de 0,6 % par rapport à 2015.

La production d'ENR dans le monde en 2016


Réduire les émissions de CO2 : les solutions

En savoir +

Le changement climatique, c'est quoi ?

En savoir +

Les émissions de gaz à effet de serre dans le monde

En savoir +